Accompagnement pour un projet associatif


UPDATE 20/10 : je retire pour l’instant ma proposition et ai en conséquence fermé le vote. Je vous propose de nous retrouver le 26 octobre pour en discuter.

UPDATE 7/12/22 : L’accompagnement a été voté hier soir en CA.

Hello,

Comme discuté avec certains d’entre vous et suite à de nombreuses discussions sur le forum, je vous propose que l’asso ait recours à un coach, Hervé Gouil, pour nous accompagner dans l’élaboration d’une stratégie d’asso à l’horizon 24 mois.

Voici ma reformulation du programme d’accompagnement qu’il propose (voir la proposition complète) :

  1. Catalyser les idées
    Animation d’une première visio ouverte à tous, le 26 octobre, pour se poser ensemble « les bonnes questions à mettre sur la table »
    L’invitation est déjà lancée (nous commencerons donc la démarche avec ou sans accompagnement d’un pro)
  2. Démarche prospective
    Ensuite on publie un framaform avec un questionnaire du type « sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes-vous d’accord avec l’affirmation suivante » pour des dizaines d’affirmations. Le but étant de différencier objectivement les points d’accord des points polémiques. On en déduit plusieurs « scénarios », c’est à dire de grandes orientations possibles pour l’asso. On envoie le formulaire au plus grand nombre de personnes possibles.
  3. Analyse stratégique
    On choisit puis on affine quelques grands scénarios (2 ou 3 maximum).
  4. Choisir un scénario
    On organise un « séminaire » sur une journée en février ou mars (en invitant le CA et ceux qui veulent) À l’issue du séminaire, on aura choisi un seul scénario.
  5. Élaborer une feuille de route
    On creuse, par des consultations ouvertes, en ligne, les détails et implications du scénario choisi.
  6. Présentation et validation
    On présente la stratégie et la feuille de route durant l’AG du Sotm-Fr et on la publie sur le wiki France/OSM-FR/plan-strategique-2025 - OpenStreetMap Wiki

La proposition est une bonne balance, je pense, entre des temps d’ouverture large /consultation ouverte et des temps de travail en petit groupe pour parvenir à un plan concret et réaliste. Comme vous le voyez, la stratégie sera largement co-construite et la consultation me paraît avoir autant d’intérêt que le résultat en lui-même.

Hervé nous propose de nous accompagner pour 7200€ TTC, tarif qui me semble correct. Je recommande chaudement cet expert qui a aidé avec beaucoup de professionnalisme à lancer la fédé des pros d’OSM.
Offre et devis OSM France HG 121022B.pdf (1,1 Mo)

PS : pour préparer au mieux la réunion du 26 octobre, je propose par ailleurs que nous écrivions ensemble un bilan des activités de l’asso depuis 10 ans : France/OSM-FR/bilan-2022 - OpenStreetMap Wiki

2 Likes

Veuillez voter ici et commenter cette discussion pour apporter plus de précision concernant votre vote :

  • D’accord
  • S’abstenir
  • Désaccord

0 votant

(vote ouvert jusqu’au 24 octobre)

Bonjour,
J’ai du mal à comprendre. Il y a eu le même vote sur Loomio (auquel j’avais participé) qui semble avoir été interrompu sans préavis. Ici : Loomio
Quel est le statut de ce sondage : il remplace celui de Loomio ? Les deux sont faits en parallèle ?(auquel cas, je n’y ai plus accès).
Merci d’avance pour l’explication de ce petit imbroglio.

En effet, il le remplace. Désolé pour l’imbroglio, on m’a soufflé à l’oreillette que Loomio n’est plus utilisé depuis longtemps et que beaucoup plus de gens verront le sondage ici. Je poste un message sur les mailing-list talk et asso-fr en complément.

Je pense qu’il aurait été courtois et transparent de notifier a minima les participants du premier sondage, voire même toutes les personnes notifiées sur Loomio. Dommage que cela n’ait pas été également soufflé à l’oreillette.

PS : je n’ai pas trouvé le moyen de commenter mon vote.

1 Like

C’est une bonne idée : je fais ça.
PS : tu peux commenter directement dans cette discussion.

Je commente à nouveau mon vote « Désaccord », je l’avais déjà fait sur Loomio, mais limité à 500 caractères, je vais pouvoir développer ici sans limitation.

  1. Je suis gêné par le timing, qui induit une urgence superflue et donc une certaine pression. Alors même que la question stratégique réclame à mon avis un temps long.
  2. Je suis également gêné par la double question a. Démarche stratégique. b. Avec ce prestataire précisément. Il serait préférable que la communauté puisse choisir le prestataire selon justement la direction à grosses mailles envisagée pour ladite stratégie (et même poser la question « faut-il un prestataire pour la stratégie ? »). Je suis convaincu que ce professionnel est tout à fait compétent, comme l’indique son action auprès du groupe pro OSM. Là n’est pas la question.
  3. Justement à propos du groupe pro OSM (dont je salue la création) : je trouve très problématique que les tenants de l’élaboration du projet stratégique au sein de OSMFR, pour certains membres du CA, soient également impliqués dans la création et l’animation du groupe pro OSM. Impossible d’endosser alternativement les deux rôles, ni de balayer le risque de convergence OSMFR/Groupe Pro OSM, selon des intérêts favorisant Groupe Pro OSM. Et réciproquement.
    3 a) Le seul moyen de prévenir ce conflit d’intérêt manifeste est qu’aucun membre actif du Groupe Pro OSM ne soit au CA d’OSMFR, c’est-à-dire impliqué dans sa gouvernance.
    3 b) De deux choses l’une, soit le cas ne se pose pas, les intéressés par éthique personnelle évitent cette double-casquette-gouvernance (OSMFR ET Groupe Pro OSM), soit il conviendrait de statutairement empêcher cette situation.
    3 c) Il me semble que cette disposition [statutaire] devrait être faite avant même toute réflexion à propos d’une démarche stratégique. Mon opinion est que cela devrait être un préalable.
1 Like

Teritorio est membre du groupe pro que j’y représente et je suis au CA d’osmfr
peut-être est-ce 1 cas ?

discussion à ouvrir dans un autre fil je pense ! mais discussion à ouvrir oui :slight_smile:

Bonjour :slight_smile:

Oui je crois que le problème se pose assurément :

  • Tu participes donc à la gouvernance de Groupe Pro OSM, du fait de son mode de prise de décision collégiale.
  • Tu participes à la gouvernance d’OSMFR en tant que membre du CA.

Il y a clairement conflit d’intérêt dans la mesure où les objectifs des deux entités se rejoindront sans doute parfois, mais certainement pas toujours :

  • OSMFR est une association à but non lucratif dont l’objectif est de promouvoir le projet OpenStreetMap en France.
  • Groupe Pro OSM, est une entreprise (p.e sous forme légale d’association déclarée, je ne sais pas) à but lucratif (entre autres bien sûr).

Mon opinion est que si ce point [conflit d’intérêt] n’est pas géré au plus vite, il provoquera tôt ou tard des tourments qui toucheront les deux organisations, ce que je ne souhaite pas.
De plus, la gestion de ce conflit d’intérêt s’inscrit dans les valeurs de l’association, en particulier la transparence et la gouvernance éthique.
De ce fait, je pense que le présent vote à propos de stratégie est a minima prématuré.

PS : la suggestion exclusive de ce prestataire en particulier, sans autre option possible, connu par le proposant via Groupe Pro OSM, semble-t-il, est en soit un problème : c’est déjà quelque chose qui a trait à un conflit de mission, et donc à la concrétisation du conflit d’intérêt.

Je réponds à tes points @Benoit_Prieur :

  1. Ce vote fait suite à de très nombreuses discussions entre humains, conférences, discussions sur le forum … bref, il est venu le temps d’avancer. Le vote ne porte que sur l’approbation de l’accompagnement, pas sur l’élaboration de la stratégie qui elle, en effet, mérite un temps long (et c’est bien la proposition : prendre le temps de la construire). 7j pour un vote, c’est le délai standard que nous utilisons habituellement (cf. anciens votes Loomio).
  2. Il n’existe pas, à ce jour, de procédure pour comparer plusieurs prestataires avant commande dans l’asso. Si tu veux faire une contre-proposition avec un autre presta, je t’en prie. Je n’ai personnellement ni le temps ni l’envie d’alourdir la vie de notre asso avec de nouveaux process.
  3. J’ai une longue habitude de porter des doubles casquettes, ce qui est toujours délicat, mais je l’assume pleinement. Je peux affirmer avec certitude que c’est également le cas pour bon nombre d’entre nous. On n’arrête pas, de fait, de jongler entre nos obligations pros, perso, associatives. S’il fallait exclure de la gouvernance toute personne impliqué dans un projet externe, il n’y aurait plus personne au CA. Je pense que dans ce contexte il y a une « présomption de bienveillance » parmi nous plutôt que de suspicion.
    Ceci dit, « la confiance n’exclut pas le contrôle » et je pense qu’il est sain de questionner l’indépendance de l’asso.
    Je pense que cette proposition d’accompagnement est, de loin, la tentative d’ouverture la plus ambitieuse que nous ayons eu jusqu’à présent de co-construire une stratégie à même de la garantir. Je souhaite faire appel à un pro, notamment, en gage de neutralité, pour qu’elle ne soit pas entre les mains seulement du CA actuel ou d’un groupe de travail isolé qui produirait seul une stratégie du haut de sa tour d’ivoire.
    Le résultat de cet accompagnement sera une stratégie publique, lisible, bref, quelque chose qui justement aujourd’hui manque à l’asso.
    Je constate être le seul motivé pour porter la démarche et je me propose donc. @Benoit_Prieur je te propose d’être le « contrôleur » de la presta pour en garantir la neutralité.
    Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, l’indépendance c’est important, mais le véritable danger d’OSM en ce moment, c’est l’immobilisme.

Mon argumentaire se base sur des principes, et tu réponds avec des arguments pratiques ou d’autorité, du type si on s’embête avec des garde-fous démocratiques, « il n’y aura plus personne au CA » (ah bon), ou le tout aussi péremptoire « l’indépendance c’est important, mais le véritable danger d’OSM en ce moment, c’est l’immobilisme » (avec quelques arguments ce serait mieux).

Jusqu’à preuve du contraire l’association fonctionne selon un modèle démocratique. On est sans doute nombreux à espérer une évolution sociocratique, il y a eu quelques indices comme Loomio etc., mais globalement à l’instant t, nous fonctionnons selon un mode démocratique, imposée par les statuts d’une association déclarée en France.

Alors oui, la démocratie c’est pas très pratique, c’est compliqué à faire fonctionner, mais cela apporte une indéniable valeur ajoutée en termes de vie sociale.

Sur ta proposition d’être « le « contrôleur » de la presta », je me demande bien à quel titre tu peux me faire une telle proposition. Là pour le coup, inventer et offrir un poste qui n’existe pas pour entretenir un statu quo, on serait plutôt dans l’autocratie ; effectivement, quand on est du bon côté du auto-, j’imagine que ça doit être très, très pratique. Mais moyennement fructueux du point de vue des principes.

PS : je n’ai pas assisté aux « très nombreuses discussions entre humains », ni aux conférences, par contre j’ai lu (aujourd’hui) les discussions sur le forum. Il ne m’a pas semblé lire un état très avancé du débat à propos de stratégie. Globalement pas d’opposition dogmatique à l’intention, quelques comparaisons avec d’autres organisations, identification de similarités ou de grandes différences entre modèles d’organisation. Guère plus. Tu le décris au contraire comme « de très nombreuses discussions entre humains, conférences, discussions sur le forum … », laissant entendre qu’une longue maturation collective avait eu lieu, avant que je ne débarque comme un cheveu sur la soupe (« bref, il est venu le temps d’avancer »). Je ne crois pas que ce soit le cas.

Je suis plutôt pour. Avancer, il faut le faire. La vitesse de mise en œuvre, peut être un peut trop rapide avec le monde de l’associatif.
Effectivement, je trouve que la demande d’évolution de l’asso osmfr est pas mal poussé par osmpro et on peut s’en inquiéter à bonne ou mauvaise raison. Je peux comprendre que les pro sont sur osm en permanence et donc on une vision plus précise d’osm que n’ont pas forcément ceux qui sont des contributeurs lambda.
Le fait d’aller trop vite risque de ne donner la parole qu’aux pro et non pas au contributeurs lambda qui ont une vie a côté (pro et perso) tourné vers d’autre objectif principaux.

Je suis pour déjà la réunion du 26, après il faudrait qu’à cette réunion il y ait une bonne représentativité des contributeurs (CA, Pro, Lambda, représentant collectivités…)

1 Like

Bonjour,
Sans commenter sur le fond, je vous incite vivement à tenter de vous faire accompagner par un DLA (https://www.info-dla.fr/), qui non seulement subventionnera l’asso sur cet accompagnement, mais surtout vous aider à diagnostiquer le besoin de façon partagée et construire un cahier des charges adapté, ce qui paraît nécessaire au vu des échanges ci dessus. Cela ralentira légèrement le démarrage (besoin de présenter et valider le projet au DLA) mais pas excessivement !

2 Likes

Merci pour l’info Martin, on prend bonne note. Tu aurais un retour d’expérience à partager plus précisément ? Par contre je n’ai pas l’impression qu’OSM-Fr soit un acteur de l’ESS « telles que définies par la loi de juillet 2014 », tu penses que ce serait bloquant ?

Hmm, c’est vrai que le dispositif s’adresse aux associations employeuses normalement. Cela dit pour une asso qui se pose la question de son modèle économique et stratégique pouvant impliquer du salariat, cela vaudrait le coup de demander ! Le DLA est habituellement animé par la structure locale France active (https://www.franceactive.org/) qui je pense peut même donner des conseils sans faire un DLA.
Perso je n’ai jamais utilisé le DLA (pour CartONG on a utilisé un dispositif similaire mais spécifique aux ONG de solidarité internationale) mais toutes les assos que je connais qui en ont fait un en sont très contentes. Sachant que ça s’appuie toujours ensuite sur des consultants recrutés exprès pour le projet, en lien avec la structure demandeuse.

Niet pour moi.

Budget loin de ce que j’imaginais, et des journées à 1200€ HT ça me dépasse.
Pas non plus très en phase globalement avec cette démarche.

j’ai déplacé la question du conflit d’intérêt dans un sujet dédié pour ne pas mélanger (La question du conflit d'intérêt).

je suis plutôt favorable au fait de réfléchir à l’avenir de l’asso, l’absence de renouvellement des membres, sa non mixité, la place importante que peuvent prendre quelques personnes et donc de cogiter, discuter, creuser ces questions. Est-ce un « plan stratégique », je ne sais pas car je crois que les 2 mots me font peur mais avancer pour faire ensemble et y être accompagné, oui :slight_smile:

(@Mar_Tintamarre je crains effectivement que l’absence de salariés ne soit rédhibitoire pour un accompagnement DLA, je vais cependant me renseigner).
J’avais beaucoup apprécié l’intervention du prestataire proposé par Florian, surtout par le fait d’avoir un extérieur pour animer tout cela mais je ne crois pas que cela soit l’important en fait.

Avant de se poser la question de qui il faut peut-être se poser la question de « Veut-on être accompagné pour faire évoluer des points jugés problématiques et pour faire ensemble »
(il faudra sans doute réfléchir à ces divers points problématiques / le non renouvellement de l’asso, sa non mixité et son CA sont pour moi importants à traiter mais peut-être sans intérêts pour d’autres).

Faut-il se faire accompagner pour faire avancer l’asso, je pense que oui.

Je pense aussi.
Quel avenir pour l’asso, au delà de son objet ? A vrai dire je ne sais pas, mais le constat est que d’une année sur l’autre nos lignes bougent peu, notre CA ne se renouvelle pas. Le paysage autour de nous, lui, bouge : arrivée des « Pros d’OSM », part massive des AFAM dans la contribution organisée, arrivée d’OSM au programme du secondaire, liens institutionnels grandissants pour l’association du côté du monde géomatique pro, etc, etc, etc
Je fais partie de ceux qui n’ont pas grand chose à proposer comme stratégie (le mot même m’effraie un peu) alors je trouve au moins intéressant que quelqu’un dont c’est le métier d’accompagner des collectifs pour les aider à réfléchir soit sollicité. Et merci à @overflorian de se démener pour nous bouger collectivement.
Concernant le budget, vue la proposition ça ne me choque pas, notamment grâce au retour d’expérience des « pros » pour qui cette collaboration a été bénéfique. La trésorerie sollicité n’engage aucun péril pour les finances de l’asso, et le résultat peut nous être bénéfique sur la durée. Mais pour ça il faut essayer, c’est là le seul risque.
Sur le sujet des conflits d’intérêt, ramené spécifiquement à la démarche en cours avec un consultant passé d’abord chez les Pros d’OSM, et amené vers OSM-FR via un des pros : je comprends l’analyse de @Benoit_Prieur et les risques potentiels. Je pense qu’en l’espèce, ce qui ressort dans l’initiative de @overflorian c’est moins une démarche d’entrisme que la base de la culture d’OSM, à savoir la do-ocratie la plus basique : Florian veut que ça bouge, et personne ne bouge ? Il se bouge. Point.

PS HS pour @Benoit_Prieur : vues tes contributions dans ce fil, je trouverais plus qu’enrichissant que tu trouves le temps de participer, par exemple, au réunions mensuelles de l’asso le 1er mardi du mois. (oui ceci est un appel du pied)

après prises de renseignement, la question d’un DLA pour une structure nationale est souvent assez complexe, le DLA étant plutôt dans un fonctionnement départemental ou et/ou régional.
J’ai cependant eu quelques pistes :

  • des contacts pour en discuter avec le lieu de domiciliation de l’asso
  • le fait que si nous souhaitons vraiment être accompagné et pouvons cofinancer alors cela doit faciliter l’accompagnement (même si nous ne sommes pas employeur et si nous n’avons rien de prévu pour l’instant dans ce sens)
  • cela peut externaliser la question du choix d’un accompagnateur et l’identification de nos besoins

à suivre

Bonjour,

Juste pour préciser : dans mon propos, il n’y aucun soupçon de quelques sortes que ce soit sur les intentions. La suggestion de ce prestataire là en particulier n’est pas une démarche d’ordre « entriste », j’ai pris autant de précaution que possible, pour ne pas même le sous-entendre ; j’y vois par contre une suggestion qui illustre un problème plus complexe relatif au conflit d’intérêt en général, et à la problématique courante et future des gouvernances respectives.

Je te rejoins sur l’appréciation de l’initiative d’@overflorian : j’en profite pour te remercier [overflorian] pour ton implication et ton enthousiasme. Sans ton intervention, nous ne serions justement pas en train de discuter du fond.

Que les choses soient bien claires : aucune intention de rudoyer qui que ce soit personnellement. Je donne mon opinion sur les différents sujets, en réfléchissant autant que possible sur le fond, sans me préoccuper de qui incarne telle ou telle position au sein de l’asso. Je n’en sais rien d’ailleurs, et ça ne m’intéresse pas.

@vdct : Je note la prochaine réunion début novembre. Si je suis disponible, je ferai en sorte de me joindre à vous.

Sur la question du renouvellement de la composition du CA, et sa « non-mixité » (@vinber), c’est encore un autre sujet. S’il y a un fil à ce propos spécifique, je peux donner mon opinion à ce propos-là également. Je précise juste que ceci n’est pas à mon avis stricto sensu un aspect de la stratégie.

2 Likes