Adressage commune Torsac

Merci à tous pour vos contributions. Cela fait plaisir de voir qu’on ne se trouve pas seul :smiley:
Malheureusement comme sur de nombreux forums au fil du poste on va de plus en plus vers d’autres sujets.
Donc je rappelle ma problématique :

  1. Toutes les voies qui desservent des habitations de Torsac ont été nommées

  2. Toutes les habitations ont reçue un numéro

Comment intégrer ces 2 informations dans OSM sans avoir à refaire tout le travail déjà fait.

J’ai intégré des adresses et ajouté les noms des voies.

Une anomalie… le 1527 Route de Puymerle… je ne comprends pas où passe cette route vue la numérotation métrique, et le numéro est sûrement incorrect vu qu’il est à plus de 600m à vol d’oiseau du 1149.

Voici comment j’ai procédé pour l’intégration, en commençant pas les adresses :

  • n’ayant pas trouvé un export de la commune seule, j’ai récupéré le fichier du département sur Index of /data/ban/adresses/latest/csv/
  • ouverture avec LibreOffice, en précisant bien que toutes les colonnes sont du texte
  • Menu "Données → « AutoFiltre »
  • Filtrage des adresses à partir du nom de commune + filtrage sur source_position = commune (pour ne garder QUE les adresses certifiées)
  • Tout-sélectionner + Copier + Nouveau document + coller
  • Suppression de toutes les colonnes sauf: nom_voie, numéro, lon, lat
  • Changer le nom des colonne: nom_voie > addr:street + numéro → addr:housenumber
  • Enregistrement au format CSV
  • Ouverture dans JOSM
  • Ajout d’un source=« Commune de Torsac/BAN 2021-08 »
    Et on peut envoyer vers OSM les points d’adresse.

Ensuite les noms de rue…

  • requête overpass pour récupérer toutes les donnée utiles (voies, adresses, frontière de la commune): overpass turbo
  • export dans JOSM
  • activation du coloriage « Coloured Streets », qui attribue des couleurs pour les adresses d’une même voie, et applique la couleur à la voie
  • pour valider, le plugin MapWithAI détecte les adresses pour lesquelles il n’y a pas de voie correspondante, ou bien trop loin
  • j’ai aussi ré-orienté les voies dans le sens des adresses (fignolage)
    Reste plus qu’à envoyer vers OSM.

Conclusion:

  • il y a pas mal d’outils qui aident pour un contributeur expérimenté, mais trop d’étapes
  • la prise en compte par BANO des adresses avec code FANTOIR temporaire serait vraiment un gros gain, mais c’est sûrement un gros boulot !
5 Likes

Ah oui, autre anomalie… les apostrophes ne sont pas standard mais « typographiques », ce qui est très gênant. J’ai corrigé les point d’adresse pour revenir à du classique.

Je n’ai pas pu déterminer où s’arrêtait la « Route du Stade »

Les noms de rues et adresses commencent à être visibles…

https://demo.addok.xyz/#17/45.56333/0.21493

@cquest
:pray: :pray: :+1:

Citation
Une anomalie… le 1527 Route de Puymerle…

Je viens de découvrir comme vous le 1527 route de Puymerle.
C’est ma collègue qui l’a ajouté mais elle n’a pas modifié la voie « route de Puymerle » qu’il faut prolonger. Je vais me pencher là dessus…

1 Like

Voici en rouge le tracé de la « route du stade »

Pour info : compte-rendu d’un travail identique effectué à Theizé, avec dans ce cas une BAL disponible (la plupart des voies pré-existaient dans OpenStreetMap)

Ajouter les numéros depuis un fichier BAL est assez simple, c’est l’ajout des noms des voies qui pose plus de soucis, car on n’a pas l’info sur là où elles commencent et se terminent.

Pour la Route du Stade, j’avais vu juste :slight_smile:

Le style « Coloured street » aide énormément dans JOSM et le plugin MapWithAI aussi.

2 Likes

Bonjour,

Voici mon point de vue en tant que contributeur OSM et ancien géomètre du cadastre en charge du plan cadastral :
Votre démarche d’utiliser adresse.data.gouv.fr/guichet adresse IGN est actuellement la meilleure car elle permet à quiconque de récupérer les données (y compris les administrations de l’état). Cependant pour ces dernières, une démarche parfois oubliée est indispensable (et de préférence à faire en premier lieu) : transmettre les délibérations des créations/modifications de voies sans lesquelles le cadastre n’est pas habilité à intervenir sur l’inscription dans FANTOIR appelé autrefois RIVOLI (répertoire informatisé des voies et lieudits officiel). Une fois la transmission effectuée (dont soit dit en passant la préfecture doit de mémoire être également destinataire), cette inscription est immédiate et permet de relier toutes les habitations à la voie codifiée ainsi.
Ayant personnellement effectué des numérotations pour des communes (tant au niveau du cadastre que d’OSM), le problème est la création des troncons de voies (car rien n’existe d’officiel pour le transfert de ces données graphiques), donc ne voulant pas (faute de temps) recréer toutes les voies, une mise à jour (non parfaite) a été (après avoir effacé tous les numéros de voie de la commune) d’injecter tous les numéros de voies avec leur intitulé en clair et le code fantoir de la voie dans le numéro, ce qui permet à quiconque de vérifier la bonne attribution du numéro à la voie.
OSM, si le nom de la voie est identique (malheureusement à l’accent près, mais peut être cela a évolué), attribuera correctement le numéro à la voie, mais sinon attribuera au plus proche troncon de voie, ce qui peut s’avérer faux mais à la marge et en tout cas peut être rectifié, le code fantoir étant dans le numéro de voirie.
NB: cette méthode n’est pas forcément appréciée par tout le monde, certains y voyant un excès d’informations inutiles à terme (ce qui n’est pas complètement faux)

1 Like

Bonjour christian,

Il n’y a à mon avis aucune raison d’attribuer un code fantoir « temporaire » si les choses sont faites dans l’ordre au niveau des mairies : délibération de la nouvelle voie et transmission de cette dernière au cadastre. Puis attribution immédiate par le cadastre du code fantoir dans les bases. Répercution sur data.gouv.fr du fichier fantoir de l’ordre de un ou deux mois et si besoin vraiment immédiat : demande de la commune de la transmission du fichier fantoir actualisé auprès du service concerné.

EDIT: la fréquence de mise à jour des fichiers fantoir sur data.gouv.fr semble etre actuellement au trimestre

Bonjour @chris38, la délibération pour toutes les voies a été prise en conseil municipal le 24 février 2021. Comme toutes les délibérations cela a été transmis à la préfecture.
En revanche je ne sais pas si cela a été transmis au cadastre.
C’est à la mairie de le faire ?

En théorie oui, dans la pratique ça ne suffit pas.

Le process est en train d’être revu par la loi « 3DS » pour qu’un simple dépôt de BAL suffise comme déclaration unique.
A chaque organisme (DGFiP comprise mais aussi SDIS ou préfecture sans oublier les services postaux et les fournisseurs de GPS) de venir prendre les infos déposées par les communes sur la plateforme nationale.

@Wilfried oui, il faut encore aussi fournir ces infos aux services du cadastre et si possible n’oubliez pas le SDIS et éventuellement le SAMU.

2 Likes

C’est vrai qu’une centralisation pour distribution aux differents organismes serait plus que souhaitable. En ce qui concerne le cadastre et les impots, ceux ci ne manqueront pas de vous demander la deliberation lors de la detection de la nouvelle rue mais alors cela peut prendre du temps (et parfois tres longtemps si aucune nouvelle construction et declaration du contribuable a cette nouvelle rue n"intervient)

EDIT : ce qui explique parfois le delai important de la creation dans FANTOIR

C’est normalement le rôle de la BAN! Mais effectivement, il y a encore du travail à faire pour en faire un vrai guichet unique « Dites-le nous une fois ».

La BAN ne remplace pas les deliberations officielles sur les noms de rues. Le cadastre doit se baser sur des denominations officielles (pour les noms de rues) et les adresses données par les communes pour les numeros de voirie (ou les propriétaires quand cette dernière est défaillante). Quand ces dernières utilisent la BAN pour la numerotation (et qu’elles l’indique au service du cadastre pour numerotation), tout ce passe bien : )
Pour les noms de rues, le fichier FANTOIR (ex RIVOLI) remplit son role depuis plus de 50 ans et est accessible gratuitement depuis plus de 20 ans

Il est (ou était) prévu que les outils BAN permettent de créer des nouvelles dénominations de rues avec délibération et plan intégré. Il y avait même des suggestions de noms de voies. Je ne sais pas où ca en est ce truc.

Tout ça existe, mais ne fait que numériser des procédures hors d’âge plutôt que de les refondre dans quelque chose de plus efficace pour tout le monde (la commune et tous les utilisateurs de ces informations).

Fantoir remplit un rôle depuis longtemps, oui, mais un rôle métier… pas un rôle de référentiel neutre.

J’évite d’évoquer son format de diffusion (texte en format fixe, encore traité par du COBOL ?) et la pauvreté des libellés qu’on y trouve (tronqués, abrégés, en MAJUSCULES…).
En fait, on ne retrouve pas dans FANTOIR les dénomination officielles mais faute de mieux on utilise ça comme référence.

1 Like

Le seul fait capital susceptible de faire avancer les choses est la mise a disposition des communes (petites et grandes) d’un outil pratique permettant de gerer leur voirie (je ne crois pas a l’avancee de la loi, l’article 52 d’ailleurs n’est il pas retoqué ? ) et de sucrois public. Encore un petit effort, l’ IGN, afin de pouvoir récupérer publiquement le tracé des voies et la boucle est bouclée. Bravo l’IGN, le cadastre aurait du faire cela depuis longtemps ; )

Il y a deux outils, le guichet adresse co-développé par l’IGN et La Poste depuis 2014 environ, et l’outil adresse.data.gouv.fr.

Le premier va disparaitre au profit du second bien plus ergonomique.

Il me semble que plus de 2000 communes l’ont utilisé pour créer/mettre à jour leur BAL (Base Adresse Locale), incitée en partie par le déploiement de la fibre.

Oui, tiens, quand on trouve des anomalies dans les fichiers BAN, que doit-on faire ? Se tourner vers la mairie locale ?

Oui, puisque c’est eux qui créent leur BAL. Ils peuvent corriger facilement. Ca peut arriver de créer des erreurs.