Adresses : lieux-dits cadastre

Bonjour à tous,

Je cartographie principalement en territoire rural.
En dehors des bourgs, les adresses sont souvent uniquement des hameaux (place=hamlet), sans même de numéros.
Si je regarde l’analyse de rapprochement Fantoire/Cadastre <> OSM sur https://cadastre.openstreetmap.fr/fantoir/, je constate de nombreux hameaux avec pour suffixe “Est / Ouest / Sud / Nord”.
Concrètement sur le terrain, ces dénominations n’existent pas : elles sont uniquement présentes sur les plans cadastraux pour identifier des parcelles agricoles.

Je souhaiterais donc savoir quelle est la meilleure manière de taguer ce genre de lieux ?

Merci du conseil !

A+

Sylvain M.

Juste créer le place=hamlet avec le name=* mais sans les est/ouest, etc car ce sont des ajouts du cadastre qui n’ont pas de réelle existence sur le terrain.
Pour le rapprochement, ça ne sera pas top, il faudrait peut être revoir les scripts pour gérer ces extensions automatiquement, par exemple si on a “XXX nord” et “XXX sud”, alors on peut matcher sur XXX seul…

qui n’ont pas de réelle existence sur le terrain

C’est parfois limite : ces dénominations peuvent, du fait de leur existence au cadastre, être utilisées par (notamment) des agriculteurs pour identifier des parcelles agricoles.
Cette information existe : plutôt que ce ne pas la garder, personnellement (mais j’ai pas beaucoup de recul et d’expérience), j’aurai bien mis ça sur une catégorie particulière de toponyme inhabité.
Différente du place=hamlet, par exemple place=locality, voire créer un type de place=… particulier.
Cela permettrait de garder dans ces place la référence au Cadastre via le code Fantoir.
Et cela permettrait aux rendus de choisir ou non de les afficher (et pas avant un niveau de zoom très élevé : 18/19 par exemple).

Qu’en penses-tu ?

A+

Sylvain M.

Je veux dire que c’est le suffixe “est, ouest, nord, sud” qui n’a pas de réelle existence autre que dans la base FANTOIR du cadastre.

J’ai habité dans un hameau pendant 10 ans qui s’appelle “Les côtes”. La DGFiP a dans FANTOIR “LES COTES NORD” et “LES COTES SUD”, ce qui n’a aucun existence sur le terrain… à la rigueur les habitants utilisent plutôt “Les côtes d’en haut” et “Les cotes d’en bas” pour différencier les 2 parties du hameau de chaque côté de la route, mais NORD/SUD n’est pas du tout utilisé en dehors des impôts…

J’ai déjà vu sur le terrain des Nord / Sud pour un lieu-dit mais j’ignore si l’information est issue de la dénomination du cadastre ou des habitants lors de la création de la voie ferrée milieu 19e

mais NORD/SUD n’est pas du tout utilisé en dehors des impôts…

Je suis bien d’accord avec toi (même si il doit bien y avoir quelques exceptions pour confirmer la règle).
Mais que penses-tu du fait de créer une catégorie de lieux (place) spéciale pour ce genre de noms liés au cadastre ?
Ça permettrait de faire le lien avec Fantoire, et du coup de “marquer” ces lieux comme tels et de les distinguer des autres de manière perenne.

Et je me rends compte en mappant un peu autour de chez moi avec le rendu BAN, que cela ne concernerait pas que des suffixes EST/OUEST/NORD/SUD : il y a beaucoup de lieux qui figurent au Cadastre et dont l’usage local sera très difficile à apprécier sans enquêtes de terrain.
Quelques exemples :

  • Derrière le Bois
  • Les Champs Métiers
  • La Pièce du Buot
  • Pièce de Derrière
  • Le Bois Renard

Sans nécessairement vouloir “dégommer du rouge”, il me semble difficile de mener l’enquête cas par cas. Du coup, je verras bien un type de place spécifique pour ces lieux non habités du cadastre.

A+

Sylvain M.

place=locality… c’est fait pour ça

place=hamlet pour les hameaux habités