Agrivoltaïsme : quels tags?

Il semble y avoir une poussée de projets liés à l’agrivoltaïsme

je ne suis pas certain de l’approche
Faut-il simplement pousser un tag validant de type
photovoltaic=yes
ou
cumuler les tags landuse=farmland +

power=generator
generator:method=photovoltaic
generator:output:electricity=yes
generator:source=solar
generator:type=solar_photovoltaic_panel

Sans trop creuser je penche pour la première solution sur la base d’un objet un élément OSM, quitte à cartographier en surcouche les sources d’énergie.

Peut être un layer=1 pour indiquer la surcouche ?

Bonsoir

Sur le principe, je trouve que faire ça avec deux objets est plus utilisable.

Un polygone landuse=farmland et d’autres polygones, plus petits sur les panneaux solaires avec les tags habituels.

C’est ce qui est fait pour le PV domestique : on a le polygone du building, sur lequel on ajoute un polygone différent sur l’emprise des panneaux (avec layer=1).

En tout cas, je ne trouve pas photovoltaic=yes très élégant. On va avoir du mal à l’interpréter, notamment sur la taille des panneaux qui peuvent être bien plus petits que le champs entier.

Un tag validant n’a pas vocation a être élégant : c’est simplement pour confirmer par exemple sur le terrain quelque chose qu’on ne peut pas qualifier (orthophoto pas à jour). Equivalent au restaurant qui a le tag outdoor_seating=yes

Dans ce cas il est toujours possible de mettre un nœud power=generator au milieu du champ concerné.

Ce nœud sera pris en compte dans les valorisations existantes, à la différence du tag sur le champ qui n’a a priori pas de raison d’être utilisé.

Si tu télécharges la couche des terres agricoles, comment distinguer celles qui ont des panneaux ?

Il n’y a pas de couches dans OSM, si tu veux déterminer quelle surface agricole est équipée de panneaux, il faut faire l’intersection des surfaces agricoles et des panneaux PV.

Puisqu’une surface agricole peut être partiellement équipée de panneaux. Va-t-on découper la surface agricole à cause de la disjonction des panneaux qui sont installés dessus ?

Je reprécise : dans le scénario de ne requêter que les landuse=farmland
Les collectivités téléchargent cette famille d’objet et cela devient une couche thématique dans un SIG.

Oui en Vaucluse nous avons atteint ce niveau de détail. Il reste que les projets que je découvre sont susceptibles de faire plusieurs hectares : à ce stade ce n’est pas du détail.
Il résulte selon le site dédié, que les conséquences en terme d’activité agricole risquent de faire du site exploité un ensemble très homogène : impact des ombres au sols, types d’engins agricoles pouvant passer ou encore pâturage

Je suis d’accord qu’en termes d’usage, il va être important pour l’agriculteur de savoir que telle parcelle est équipée ou non.

Cependant à vouloir fusionner la parcelle agricole et les installations de production, on créé un silo dans OSM puisqu’on va décrire d’une manière particulière des panneaux parce qu’ils sont dans un champs.

C’est vraiment pas évident, alors qu’un traitement en aval, faisant le croisement entre les zones agricoles et les polygones power=generator contenterait tout le monde, les contributeurs et les utilisateurs.

Un cas similaire existe pour les ombrieres de parking. Pour moi c’est aussi deux polygones séparés entre le parking et chaque ombrière.
Il est néanmoins possible d’indiquer que le parking comme le champ sont ombragés ou abrités, sans parler de photovoltaïque pour mieux répartir l’information.
Une espèce de shelter=yes ou quelque chose dans cet esprit.

Nulle intention de fusion de ma part mais de mention minimaliste : ce que j’appelle un tag validant comme bench=yes pour les arrêt de bus ou encore outdoor_seating=yes pour les restaurants.
La suite :

me parait à défaut une première approche je pencherais alors pour un shelter=photovoltaic