Avancement sur les réseaux de carrefours

Bonjour,

je me dis que c’est un bon moment pour partager un point d’avancement sur les réseaux de carrefours.

Il y a environ deux ans, quelques contributeurs se sont associés pour expérimenter en France le système développé aux Pays-Bas pour cartographier les itinéraires de randonnées matérialisés par des poteaux (carrefours) et des balisages entre les poteaux. Il y avait à l’époque 40.000 km de tels itinéraires aux Pays Bas et 12.000 en Belgique pour la randonnée pédestre, et à peu près autant pour le cyclisme.

En cette fin d’année, nous sommes maintenant à 12.000 km pour la randonnée pédestre en France et peut-être allons-nous dépasser la Belgique avant Noël (13.000 km maintenant). Trouver des sources de données complètes reste une difficulté, mais entre les tracés publiés par certains départements (PDIPR 01, 38, 73), les cartes publiées par certaines communautés de communes, et les poteaux ajoutés par de nombreux contributeurs lors de leurs repérages sur le terrain, il y a de quoi faire. Un certain nombre d’entre nous utilisent ces données au quotidien (ou au moins les week-ends) pour randonner.

Le petit événement des derniers jours, c’est la connexion que nous avons établie entre toute une collection de communauté de communes. Cela permet aux routeurs de produire des tracés comme ceci :



Cela fait une alternative intéressante à des itinéraires-qu’il-ne-faut-pas-nommer, à long terme.

Les contacts avec les offices du tourisme et les communautés de communes sont de plus en plus fréquents. Il nous reste à trouver la bonne manière de provoquer chez eux la décision de collaborer plus concrètement (partage de données, qu’ils n’ont pas toujours dans des formats qu’ils jugent partageables, mise en valeur touristique de ces données à travers OSM).

Plus d’informations sur le portail Plein Air du wiki et sur le canal Telegram / Matrix du groupe Plein Air.

4 Likes

Ah, c’est intéressant ça. Mais du coup, je suis curieux de comment tu peux cartographier un PDIPR dans OSM. Parce que par chez moi, le département a juste publier des PDF de chaque commune avec des chemins, mais y a pas vraiment de notion d’itinéraire, ni de POI reliable en particulier. Donc, est-ce qu’il existe une façon de faire dans ces cas là ?

A quelques exceptions près, les données publiées sur les PDIPR ne sont pas suffisantes. D’ailleurs les départements qui les publient ne sont pas majoritaires.

Il y a plusieurs facettes à la gestion de la randonnée par les collectivités locales : l’administratif (droit d’accès, entretien), l’infrastructure (balisage, poteaux), le touristique (publicité, topos). C’est l’infrastructure qui nous intéresse surtout. Mais il arrive comme chez toi que les données PDIPR soient une photo de l’administratif seulement.

Dans ces cas là, plus encore que dans les autres cas, on passe par l’angle touristique : bon nombre de communautés de communes publient des cartes ou des topos ; parfois, il faut installer une application. Cela suffit souvent pour cartographier les boucles. Parfois (en particulier pour les réseaux de carrefours) il faut aller sur le terrain et prendre des photos et/ou des traces GPS.

Est-ce qu’il ne faudrait pas cartographier ces chemins qui sont dans le PDIPR (même quand ils ne font parti d’aucun circuit touristique) ? Parce qu’à priori, c’est des chemins qui ont des caractéristiques particulières, et il ne me semble pas qu’il y ait de tag ou de manière de faire en particulier.

Le problème est qu’on ne sait pas trop quoi dire à propos de ces chemins. FR:PDIPR=yes ?

Jusque là a plutôt eu tendance à chercher d’autres sources avant d’agir. Par exemple en Ille et Vilaine le PDIPR n’est pas très utile, mais on a tout ce qu’il faut au niveau des communautés de communes. Et je n’ai pas vérifié en détail mais il me semble bien que le PDIPR est inclus dans le résultat.

Oui, si ces sentiers sont balisés sur le terrain, il est possible d’utiliser le tag trailblazed pour l’indiquer.

Si je prends l’exemple dans ma ville :

  • aucun circuit touristique de l’office de tourisme du département ne passe
  • sur le terrain, la plupart des chemins inscrits correspondent à des chemins PR, et ont donc des petits traits jaunes sur certains lampadaires. On peut cartographier celà ? Sinon, y’a aussi des poteaux de directions de la FF Randonnées, mais pareil, on peut ?

Le terrain prime. Et les itinéraires jaunes (locaux) sont en général créés à l’initiative des collectivités locales. Donc il ne faut pas hésiter à cartographier ces itinéraires.

A quoi ressemblent les poteaux ? Es-tu sûr de qui les gère ?

Oui, voir ma réponse ci dessus.
Pour les poteaux, voir l’attribut guidepost.

image
C’est littéralement ceux du milieu, ça se reconnaît de loin ^^

Pour le coup, ces itinéraires, c’est vraiment des PR mis en place par l’association local des randonneurs qui sont à la FFR. Du coup, ça tomberait dans la zone grise, donc bon.

le grand poteau, c’est la plupart du temps du réseau de carrefours. Bienvenue au club !

Le balisage par le club local… est un exemple de zone grise potentiellement très claire (ou très foncée, selon les points de vue). Car il arrive que les collectivités locales sous-traitent le balisage à des clubs locaux.