Bâtir un fond de carte à partir du cadastre

Bonjour à toutes et tous.
J’espère que je vais formuler ma question clairement.
J’aimerais éditer une carte d’un domaine de 60 hectares et qui comptabilise 38 parcelles cadastrales (forêts, prairies, essentiellement des aires naturelles). J’ai les numéros des parcelles.
Mon but est de pouvoir constituer clairement le territoire de ce domaine pour ensuite y ajouter différents calques que je créerai (réseau hydrique, précisions sur des parcelles, tracés gps de parcours (.kml ou autre format possible).
On m’a transmis un gros dossier de fond de carte (avec le parcellaire de la commune concernée) : il s’agit d’un dossier compressé contenant pas mal de fichiers aux extensions pas toujours claires pour moi.
J’ai essayé de travailler sur JOSM mais j’avoue ne pas m’y retrouver non plus.
Il y a sans doute des pistes de travail que vous pourrez me donner pour parvenir à mes fins.

Je vous remercie par avance !

Bonjour,

Déjà est ce que la finalité c’est de verser toutes ces infos sur OSM ou cherchez à constituer une carte seulement pour vos besoins ?

Ensuite, vous parlez de données du cadastre. OSM France utilise également des données cadastrales mais ils ont passé un accord avec la DGFIP pour cela, et normalement une des conditions requise pour avoir le droit de copier le cadastre c’est de le faire que partiellement (le bati, la voirie, les numéros de rues) mais pas le tracé des parcelles par exemple.

Selon comment vous avez récupéré ces données cadastrales il faudra peut être vous assuré de la façon dont vous pouvez les utiliser.

Pour revenir à votre demande, il faudrait qu’on sache comment se présente vos données.

  1. Vos parcelles sont elles regroupées sur un seul et même fichier ou c’est un fichier = une parcelle ? Si vous avez plusieurs fichier vous cherchez peut être a les assemblés dans un même visuel.

  2. Quel est la nature de vos fichiers ? ce sont des fichiers raster , des images comme un document scanné par exemple et qui ont une résolution ou bien ce sont des fichiers vecteurs, vous pouvez manipuler ou modifier les éléments du fichier, vous pouvez zoomer sans dégradation de l’affichage.

  3. Quel est le format du fichier (ça peut renseigner sur la nature). Si les extensions ne sont pas claires pour vous ce ne sera peut être pas le cas pour d’autres ici.


    Enfin, j’aurais dû commencé par cela, vous n’êtes probablement pas dans la bonne section du forum. De ce que j’ai compris vous cherchez a fabriquer un fond de carte de votre domaine avec les parcelles cadastrales pour ensuite ajouter des éléments dessus (hydrographie, etc…). Umap c’est presque l’inverse, ce sont des fonds de cartes déjà fourni sur lesquels on peut afficher les éléments ponctuels, linéaires ou surfaciques qui ne sont pas présent ou que l’on veut mettre en valeur.

Bonsoir.

Merci d’avoir pris le temps de me répondre.

Je ne suis pas contre une contribution à OSM je suis juste tellement novice qu’avant de contribuer, il me faut apprendre tout cela. Ensuite, pour ce qui est de la création de la carte que je compte réaliser, oui, je peux la partager sans aucun problème.
J’ai besoin d’avoir une vue sur les 60 hectares du domaine et de faire un design permacole sur une partie du site (bien plus restreinte que les 60 ha mais qui grandira avec le temps). Cette envie est purement amatrice et non professionnelle.

Les données du cadastre donc je dispose sont des numéros de parcelles que les anciens propriétaires du lieu m’ont passé. J’ai put vérifier sur géoportail que toutes ces parcelles sont bien les bonnes. Mais sur géoportail, ou encore sur google map ou sur d’autres sites, la qualité, la précision des tracés et la faible possibilité d’agrémenter ces cartes (par des croquis, d’autres données) est très limitée.

Une personne qui travaille de façon professionnelle avec QGIS m’a fait passer un fond de carte de la commune où j’habite (et où je peux, en principe avoir une vue sur ces données que sont le cadastre). Sauf que :

  1. je ne sais pas me servir de QGIS ;
  2. ce dossier compressé avec toutes les données qu’on m’a fait passer, je ne sais pas à quoi ça sert.
    Et, un ami m’a parler de tout le travail participatif et évolutif d’openstreet et m’a conseillé d’utiliser uMpap et de télécharger JOSM. Avant cela, il m’a proposé de poser mes questions sur ce forum.

Voici, en PJ, un copie d’écran pour que vous puissiez comprendre pourquoi je ne sais pas à quoi servent ces données… J’ai décompressé le dossier que l’on m’a fait passer. Il y a des fichiers volumineux sans extensions, des .dbf, .prj, qpj, shp et shx.

Oui, je me suis sans doute trompé de section. Mais je ne sais pas vraiment quel est mon problème ou tout du moins comment le rendre explicite. J’ai fait de mon mieux mais si vous connaissez une section plus adéquate, je suis preneur. Pour Umap, l’idée de l’ami qui m’en a parlé, c’est justement de s’en servir s’il y a des cartes qui m’intéressent ou bien de partager la mienne une fois que je l’aurais réalisée.

Bien à vous.
contenu du dossier compressé.jpg

à part les fichiers de plus de 600Ko sans extension visible, les autres sont des fichiers “shapefile”.
Il faut ouvrir le.shp avec un outil de SIG, comme QGis. Il saura ouvrir les autres pour récupérer les données dont il a besoin.

Ce sont des données vectorielles et vu le nom du fichier elles sont projetées (c’est à dire mise “à plat”, alors que la terre est tout sauf plate) en Lambert93.

Comme l’a dit Christian ce qui vous intéresse c’est les fichiers avec l’extension .shp, par contre ne supprimez pas pour autant les fichiers avec les autres extensions, Qgis en aura aussi besoin pour lire correctement le fichier. Au passage les fichiers .dbf sont les données du tableur et peuvent être lues également avec un tableur comme excel ou équivalent, à manipuler avec beaucoup de précaution. Les fichiers sans extensions doivent être des rasters, qgis devraient pouvoir les ouvrir aussi.

Je pense qu’avant de chercher à faire votre carte il faut vous pencher sur le fonctionnement des outils que vous mentionnez. La documentation de Qgis peut être un bon départ et il existe pas mal de tuto sur le net, vidéos sur youtube et consort. Si vous vous lancez dans la manipulation de vos données pour des essais je ne peux que vous encouragé à faire une copie de votre dossier pour sauvegarde. La première règle dans les SIG c’est qu’on ne travaille pas sur les fichiers d’origine…
Sinon si vous attaquez sur qgis il faut bien comprendre que les couches (les calques) fonctionnent par type de géométrie (soit les points, soit les lignes, soit les polygones). La couche bâtiment_crest_L93.shp est probablement une couche de polygones. Limite communale crest L93 peut être soit une couche de lignes ou bien de une couche avec un polygone qui représenterait la surface de la commune. Bref si c’est l’un c’est pas les autres. Par contre vous pouvez avoir dans la même vue des couches de différents types (points, lignes, poly) qui affichés ensemble constitueront une carte. ça c’est la base de la base… affichez déjà vos donnés dans qgis, ensuite essayez de créer de nouvelles couches de chaque type, histoire de comprendre comment fonctionne la bestiole. Une fois que vous aurez bien compris vous pourrez éventuellement chercher à dessiner d’autres éléments ou a aller chercher d’autres données dans la base osm pour agrémenter votre carte (hydrographie par exemple).

Dans votre dossier, toutes les données peuvent être retrouvée sur OSM mis à par le parcellaire qui n’est pas dans la base elle même… cependant il est quand même consultable à partir de josm et peux être retracé manuellement, mais puisque vous avez déjà les fichiers ce n’est pas utile. Je vous dis ça surtout au cas où vous perdiez une partie de vos données (le Bâti de Crest, les limites de la commune).

Merci à tous les deux pour la clarté de vos indications.
J’ai commencé à éplucher tout un cours sur QGis… j’ai du travail mais me voilà donc rassuré sur l’ampleur, toute mesurée, de la tâche et bien motivé!
à bientôt.
Bien à vous!