Boitier RTK impression 3D

Hello,
Vu le nombre de pack RTK qui commencent à affluer parmi nous, je pense qu’il est temps de créer un boitier pour le module RTK, afin qu’il soit bien maintenu dans un sac à dos.
En effet, je rencontre pas mal de problèmes de faux-contacts avec les fils, surtout quand le module est branché en permanence sur une batterie portable (ce que je recommande pour les prises de vues qui durent toute la journée).

Je vous propose donc de créer un modèle 3D pour imprimante 3D pour un boitier du récepteur RTK de Sparkfun :
image

Après discussion avec @StephaneP voilà les spec d’un tel boitier :

  • robuste pour bien protéger le récepteur
  • laisse apparaitre l’écran et les boutons en façade
  • protège bien les câbles et connexions au dessus
  • maintient le boitier en place même si le sac est renversé à l’envers
  • facile de retirer le récepteur à une main

N’ayant pas (encore ?) de compétence en logiciel 3D, j’ai fait un modèle papier.
Le boitier épouse parfaitement les contours du récepteur :

il est fermé en bas :

Il a des trous pour l’écran et les boutons en façade :

Il est ouvert du côté gauche et du côté droit pour pouvoir soulever le récepteur d’un seul doigt :



Cela ne peut fonctionner que si le boitier est posé sur une cale surélevée qui permet de passer un doigt dessous.

il est prolongé en haut pour protéger les câbles et branchements

Au verso, 4 trous pour des vis permet de le fixer à une planche rigide

On peut ensuite fixer solidement le tout à une planche (je recommande les fonds de caisse à vin (les grandes). Si vous demandez gentiment, votre caviste vous en donnera), et le glisser dans un sac (je recommande le NH500 de Décathlon parfait à tout égard) :

Aurait-on des débrouillards en logiciel 3D et impression 3D dans le coin pour que ce rêve devienne réalité ? :smiley:

3 Likes

Et demander l’avis sur Twitter ? Y aura une audience plus large avec les bons hashtag.
Sans parler des avis sur le type de filament et les spec d’impression.

J’ai fait de l’impression 3D, et j’ai deux imprimantes.

Il n’y a pas de contraintes mécaniques ni thermiques ici à ce qu’il me semble, donc n’importe quel type de filament conviendra (le plus simple c’est le PLA).

Pour concevoir mes pièces j’utilise openSCAD et c’est sûrement pas le plus accessible, car on « code » la pièce en la décrivant avec un langage qui définit des volumes de base qu’on assemble ou qui servent à retirer de la matière.

Bien ça. Tu serais chaud pour te lancer ?

Tu me fait un plan avec les cotes du récepteur RTK ?

Par contre, faut que je trouve un créneau pour ça, donc si il y a des amateurs avec du temps libre qu’ils n’hésitent pas !

Je n’ai pas trouvé les côtes dans le manuel, et comme je n’ai pas de pied à coulisse, j’ai mesuré au mètre :

Pour les trous en façade :

  • l’écran mesure 1,5cm de large (mesure n°3) pour 0,9cm de haut (mesure n°2) et est situé à 1,9cm du haut du boitier (mesure n°1) :

  • les boutons mesurent 1,2cm de diamètre (mesure n°4), sont séparés de 1,9cm de large (mesure n°5) et sont à 5,0cm du bas (mesure n°6) :

Florian, ne t’embête pas trop avec les dimensions extérieures, elles sont indiquées par le fabricant du boitier, que j’ai retrouvé :

Ainsi que des modèles 2D, 3D, etc…

Quant aux dimensions/emplacements des boutons, de l’écran, etc… Il y a peut-être les informations dans le dépot « Hardware » du produit… vive l’open hardware ! :slight_smile:

Peut-être qu’une seule ouverture en facade est suffisante, qui entourerait les boutons, l’écran, et la led de charge/mise sous tension.

Les dimensions sont ici: https://cdn.sparkfun.com//assets/parts/1/7/8/7/7/18019-SparkFun_RTK_Express-03.jpg

12.5 x 8.1 environ…

L’important c’est de protéger les coins et câbles connectés, mais aussi de pouvoir installer/retirer le boitier facilement.

Je pense à un truc qui viendrait s’enclipser sur les 4 coins.

1 Like

Question bête, un boitier qui est en deux parties et qui se vissent aux 4 coins avec des vis standard M5 + écrous (verifier si dispo à casto et brico et donc trouvables un peu partout), ça le ferait, non ?
Pourquoi je suis plus pour des dis gue des languettes, c’est que c’est plus difficile à dimensionner pour que ça soit assez souple pour bien se mettre en place et se retirer mais que ça résiste aussi a des montages démontages.
D’un coté une empreinte hexagonale pour accueillir l’écrou autofreiné, de l’autre un lamage pour accueillir la tête CHC (a visser avec une clé 6 pans : du type des clés de montage des meubles suedois…)
J’ai quelques compétences en 3D et je peux regarder avec freecad mais la dispo c’est pas toujours ça.
Lien freecad pour info :

Bonjour,
Voici un premier jet :

Les fichiers sont sous licence WTFPL — Wikipédia :upside_down_face:

3 Likes

Je rajoute une capture ; merci @LoJo :tada:

En fait il n’y a pas vraiment besoin d’un boîtier pour la partie basse, uniquement pour la partie haute.

Quelle rapidité ! Merci @LoJo

Mes suggestions pour la suite :

  1. Prolonger la rainure latérale en hauteur de 30% :


    Ça me parait adapté pour pouvoir sortir le boîtier par le haut sans tirer les fils (ce qui pourrait abîmer les connectiques)

  2. une rainure de l’autre côté du boîtier, pour permettre de soulever le module de chaque côté (plus pratique) :

  3. Créer une plateforme soutenant le module, reliée à chaque côté du boîtier. Cela permettra de caler le module non pas sur le fond du boîtier, mais un peu surélevé, pour permettre de passer le doigt dessous (3 cm de hauteur devraient suffire) :

Sur cette plateforme, on pourra coller un coussinet anti-dérapant pour amortir le boitier :
image

J’ai l’impression qu’après ça, on est bons pour faire un premier test d’impression. @cquest tu veux essayer chez toi ?