Cartographier les réseaux électriques autour de Metz

Bonjour je contribue à OSM, depuis quelques années et je travaille chez un fournisseur d’énergie à Metz qui est aussi gestionnaire de réseau d’électricité et de chauffage urbain (le réseau électrique s’étend sur plus de 30km autour de Metz).

Ce GRD met à disposition en OpenData, un export de son réseau aérien et souterrain pour tous les niveaux de tension au format shape. Est ce que toutes ces informations pourrait être intégré dans OSM comme pour Enedis ?
CC @InfosReseaux

Je reste à disposition pour tout renseignements complémentaires

Jean-Baptiste

5 Likes

Bonsoir Jean-Baptiste et bienvenue sur le forum !

C’est vraiment heureux de faire ce genre de rencontre ici.
En effet, nous n’avons pas de religions sur les GRD, il y en a pour tout le monde !

Il est bien possible d’ajouter le nécessaire sur OSM. On voit d’ailleurs que certaines installations sont déjà là, avec operator=URM
Avec la documentation associée : Power networks/France - OpenStreetMap Wiki

Des souvenirs de 2015 de Metz :
https://twitter.com/InfosReseaux/status/659803506287763456
Notamment l’œuvre de @Penegal il me semble !

Par contre on fait rarement des imports massifs, il faut par exemple associer les postes cabines avec le bâti correspondant et l’opendata montrant des points, il faut le faire à la main.

Discutons-en si nécessaire, bonne soirée

François

Ok, merci beaucoup les informations.

Je pense que le travail va être très important car le GRD à changé de nom il ne s’appelle plus URM mais réséda depuis cette année.

De plus ce sont des fichiers aux formats shapefile et je n’ai aucune connaissance sur comment les utiliser et les exploiter

Voici un lien avec les différents fichiers:

https://www.reseda.fr/bibliothèque/

Bonne journée

Jean-Baptiste

Merci pour ces compléments

Il y a environ 1000 objets avec operator=URM.
Ce peut-être fait en masse ou progressivement et de le remplacer par operator=Reseda.

En réalité, nous avons un « rendu technique » qui présente les données de l’Agence ORE, qui rassemble l’opendata de tous les GRD, dont Reseda.
Voir sur le wiki sur ce rendu pour exploiter dans nos éditeurs favoris

Nous sommes bien en lien avec l’Agence, qui est d’ailleurs présente ici @userAgenceORE pour envisager les meilleures solutions.
Le fait d’avoir une vision globale aide beaucoup à tenir compte de ces spécificités locales

Bonne soirée

Bonjour Jean-Baptiste, ravi de te revoir ici après notre rencontre de mercredi avec le groupe local.

Pour répondre à ta question sur l’exploitation des données au format shape, il te faut passer par l’éditeur JOSM et activer le greffon open data. On peut se prévoir une séance d’initiation mais désormais ce ne sera pas avant janvier.

2 Likes

Oui pourquoi pas :slight_smile:.
J’ai trouvé comment importer le fichier shape dans josm, mais dans le cas des postes de distribution BT et HTA, je n’ai pas l’info du type de postes, est ce que le fichier dbf (fichier base de données) fournis dans l’archive me permettrai d’avoir ces infos ?

Vu que c’est un travail assez conséquent, je pense déjà mettre à jour l’opérateur sur les objets existants.(Existe t’il des outils pour lister tous les objets qui ont une certaine valeur ?), en parallèle ajouter les équipements électriques que je croise lorsque que je cartographie à l’extérieur.
Et après, je commencerais à ajouter les nouveaux objets surement en commençant par des petites communes.

JB

Oui il est possible de faire des filtres sur des clés=valeur spécifiques sur Josm. Ou de charger dans Josm directement les objets avec les clé=valeur souhaitées.

Bonjour @Jean-Baptiste @InfosReseaux

Je réponds au nom de l’Agence ORE : nous consolidons déjà les infrastructures disponibles des GRD sous des formats harmonisés, y compris réséda (avec la bonne dénomination opérateur).
A noter que ce dénominateur commun publié ne contient pas certains attributs comme notamment le type de poste, ni certains ouvrages (comme les supports aériens, etc.).

François c’est bizarre tu mentionnes un rendu technique qui présente nos données, tu fais référence à https://openinframap.org/ ? je ne vois pas les données cartographiques que nous mettons à disposition : devons nous réaliser une action pour qu’elle se déversent sur cette carte ?

Sébastien

je complète : je vois en effet ce git GitHub - cquest/volta-cartocss: Rendu mapnik des données opendata de réseaux électriques qui montre la republication sur la carte uniquement des postes HTA/BT que nous mettons à disposition en open data mais pas des lignes ni des postes sources.
Peut etre est-ce la volumétrie des données des lignes HTA etBT qui pose problème à l’intégration ?

Bonjour Sébastien,

Non je faisais référence à Volta.
OpenInfraMap est une mise en valeur des données OSM.
La seule chose à faire pour que les réseaux apparaissent : contribuer dans la zone concernée.

A noter que certains exploitants renvoient le nom du poste, ce qui est fort utile pour faire des jointures avec d’autres référentiels.
A propos des poteaux, nous serions preneurs d’une uniformisation avec l’initiative d’Enedis qui va bientôt entrer dans notre contrôle qualité :

Si il y a les lignes aériennes / souterraines.
On peut consulter ce rendu en ligne : tile.openstreetmap.fr

Bonjour François

Je te remercie pour les précisions, je vais voir ce que nous pouvons faire pour la contribution.

Pour le nom des postes, nous publions cette information si elle nous a été transmise par le GRD.
Pour les supports aériens, nous avons récemment constaté cette publication d’Enedis, nous partagerons cette information aux autres GRD.

1 Like

Merci pour toutes ses informations.
J’ai potassé touts ce qui relate des équipements électriques sur le wiki.
Et j’ai commencé à migrer l’operator sur les lignes HTA et les postes électriques du GRD (Pour info les lignes HTA aériennes ne sont pas disponibles sur le calque VOLTA).

J’essaye de m’organiser pour ne pas tout faire à la fois:

  • En priorité migrer l’operator sur tous les équipements électriques et vérifier l’existence des lignes HTA présentes dans OSM sur le terrain (avec BDOrthoIGN et le fond de carte de la Métropole de Metz)
  • Améliorer le détails des postes électriques (J’ai du mal à distinguer les sectionneurs et les disjoncteurs sur les vues aériennes)
  • Ajouter des lignes HTA aériennes manquantes sur OSM + ajout de tags supplémentaires (line_attachment, line_management)
  • Mis à jour et ajout des sous-stations
  • Ajout des lignes souterraines (qui sont quasi inexistantes sur OSM)

Bonne journée :slight_smile:

1 Like

Beau programme en perspective!

Concernant le nom de l’exploitant que tu as modifié, si tu peux en même temps modifier le nom dans les stats présentes sur le wiki, ce serait top. Par ex: Power generation/France - OpenStreetMap Wiki et Power networks/France/Exploitants - OpenStreetMap Wiki
Je pense qu’il y a d’autres pages. @InfosReseaux pourra te les indiquer.

Concernant les lignes souterraines, je ne sais pas si c’est un chantier dans OSM, puisque par définition, on ne cartographie que ce qui est visible et vérifiable. Il faut dire également que le rendu Volta est assez récent et que rien qu’avec les lignes aériennes, on a déjà suffisamment de boulot.

Bonsoir Sébastien,

Pas d’inquiétude là dessus, le plus prioritaire reste bien d’avoir la carto complète en opendata.
La contribution est un travail forcément au fil de l’eau puisque nous recalons les lignes sur leurs supports, nous n’importons jamais en masse le contenu de l’opendata, puisque c’est à juste titre de la moyenne échelle.

Et je formule la demande aux AODE également. Certaines possèdent des données d’inventaire de bonne qualité grâce à la compétence d’aménagement numérique du territoire.

Bonsoir Jean-Baptiste,

J’en vois bien apparaître ici : tile.openstreetmap.fr

Il n’y a pas de mal, peut-être cela sera plus facile lorsque nous disposeront de vues aériennes de meilleure qualité ?

Du reste, ces points d’actions sont les bons et très bien explicités

Bonsoir Donat,

L’opendata rends les lignes souterraines vérifiables. Nous avons également une contribution plus ponctuelle d’inventaire lors de travaux.
On peut recaler la présence des lignes lorsque les fouilles sont ouvertes ou encore visibles sur les vues aériennes