Clôtures diverses sur une même surface

Bonjour,

Jusuq’ici je m’étais contenté de décrire certaines surfaces de terrain, types parcs ou terrains vagues (http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Brownfield) avec landuse=* ou leisure=* par un polygone

  • partageant parfois des nœuds avec les bâtiments voisins
  • parfois avec en plus un attribut barrier=fence sur le même polygone quand le terrain était complètement entouré d’une clotûre

Mais j’ai besoin à présent de plus de précisions et je rencontre des cas où les limites du terrain sont diverses sur son périmètre du genre clôture métallique sur trois côté, mur d’un bâtiment, mur autonome (genre un parking derrière) puis mur d’un nouveau bâtiment… Pour les parcs, on peu ajouter des haies, des espaces complètement ouverts (non clôturés) et des entrées bien définies…

Je peux créer autant de segment que je veux pour représenter différentes barrier bien sûr, et emprunter les mêmes noeuds pour créer un plygone correspondant au terrain. Mais ça revient à créer des objets différents qui se superposent. Les linéaires de clôture, de mur… sont des objets en eux-mêmes, comme la surface du terrain lui-même.

Mais ça me paraît bizarre que les éléments qui constituent les limites du terrain ne fassent pas “partie” de l’objet/polygone représentant ce terrain

:question: Est-ce la “bonne” façon de faire ? Faut-il créer une relation ? De quel type ? (et est-ce que c’est vraiment nécessaire et pas un peu lourd ?)

Bonjour Eddie,

Tu peux créer une relation de type multi-polygon, comme pour les grosses surfaces de landuse (CLC) ou les limites administratives. Chaque segment du multi-polygon peut représenter un type de clôture différent.

Plus de détails ici :
http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Relation:multipolygon

Je ne vois pas d’inconvénient à ce que les éléments se superposent.

Pas besoin d’une relation multi-polygon pour ça.

Romain

pareil, commencer à utiliser des multi polygone pour des petit éléments risque à la fois de compliquer l’édition des contributeur qui viendrai nous rejoindre plus tard, alourdir le traitement des rendu et exploser les stats d’utilisation des relations en France :stuck_out_tongue:

superposer les limites et la surface est envisageable. généralement ça correspond à la réalité et les adepte du micro mapping pourront facilement les séparer pour affiner les informations.

ça se tient.

Merci pour vos retours :slight_smile:

Maintenant… “yapluka !”.

Voici un exemple :

un polygone fermé marque l’école:
http://www.openstreetmap.org/browse/way/23017565

une ligne superposée marque une barrière sur une partie du polygone:
http://www.openstreetmap.org/browse/way/248939841

une autre ligne superposée marque cette fois-ci un mur sur une autre partie du polygone:
http://www.openstreetmap.org/browse/way/248939839

Note que certaines parties du polygone n’ont pas de barrière parce qu’il y a des bâtiments adjacents à la place. Si tu fais ça avec une relation, tu sera aussi obligé de découper les bâtiments pour isole les murs de séparation et de refaire à nouveaux d’autres relations multipolygones pour chaque bâti. C’est donc beaucoup plus simple de superposer les ways même si c’est vrai que c’est plus difficile à éditer par la suite (comme les ways sont superposés, c’est plus difficile d’en selectionner un dans l’éditeur si on n’utilise pas JOSM).