Comment créer des traces vélo exploitables depuis Osmand?

Hello !

J’utilise Osmand+ depuis pas mal de temps, et j’ai pu voir l’application s’améliorer sur beaucoup d’aspects. Mais malheureusement je n’ai jamais pu utiliser l’outil création de trace pour planifier mes tours en vélo sans avoir ce genre de surprises (voir la capture d’écran).
Que ce soit des déplacements en vélo type vétotaf ou des sorties dite « sportives », c’est impossible de créer quelque chose de cohérent.
Pour les lyonnais, voici ce que propose Osmand entre la Manu et Guillotière avec le profil vélo, en mode équilibré: un bel escalier.
Le seul moyen de faire passer la trace sur la voie partagée bus/vélo du Cours Gambetta est de forcer en ajoutant des points tous les 5-10m.

Pour avoir une trace sur Osmand je suis obligé de passer par Brouter Web, d’exporter le .gpx pour ensuite l’importer dans Osmand, ce qui ne me permet pas de visualiser les types de routes, de surface que je vais rencontrer pendant mon tour.
Y’a t’il un moyen de palier à ce manque ? Un réglage qui m’aurait échappé dans la jungle des paramètres de l’application ? Peut-être même la possibilité d’ajouter des moteurs d’itinéraire externes dans l’appli ? Comment font les cyclistes sur Osmand ?

Merci d’avance !

Mevess

1 Like

Tu peux ajouter BRouter dans Osmand comme expliqué sur leur site.

J’ai toujours des soucis avec les routeurs pour le vélo. Dans le cas que tu montres, il n’aime pas le cours Gambetta parce c’est une voie bus/vélo su un axe à 50 km/h et il te détourne sur les rues autour qui sont toutes en zone 30. C’est absolument inefficace, y compris en termes de sécurité puisqu’au lieu d’aller tout droit tu dois régulièrement tourner à gauche.

J’ai eu des cas idiots comme ça où un routeur me proposait de quitter une voie bus/vélo pour aller faire le tour du pâté de maison pour reprendre ma voie plus loin. Donc il te fait traverser la voie vers la gauche, prendre une petite rue, et de nouveau un tourne à gauche 100 mètres plus loin. Plus lent, plus dangereux.

Je ne sais pas comment fonctionnent ces routeurs mais les résultats ne sont pas fantastiques. Geovelo, Valhalla , OSMR, GraphHopper, Osmand, c’est toujours un peu le même souci. Si certains s’y connaissent, j’aimerais bien avoir une explication dans un sujet dédié.

Dans BRouter, il y a deux outils pour cela :

  • Afficher la table des données de l’itinéraire détaillé,
  • Analyse de l’itinéraire.
1 Like

c’est le même principe que pour BRouter en fait.

Parcours d’un graphe qui essaie de trouver le meilleur chemin, avec meilleur sur une métrique de coût.
Le coût se calcule pour chaque petit bout de chemin, pour un profil de cyclisme une highway=secondary coutera bcp, idem pour des escaliers, idem pour une voie dont la vitesse limite est 50km/h…

Tu peux regarder ce profil https://raw.githubusercontent.com/utack/utack_brouter_profile/master/streetbike_touring.brf

qui correspond à du trajet vélo en ville non sportif :
il y a un algo qui va déterminer si un chemin est « bien pour les vélos », en prenant tous les tags lié au vélo (mais ne gère pas les partages de voies de bus, par exemple), fais un CTRL-F sur :
assign hascycleway

et il y a d’autres algos ensuite qui vont incrémenter le coût.
à la fin il fait la somme des X trajets qu’il a trouvé et prend celui qui a le coût le plus petit.

oui, c’est possible.
Cependant :

  • on ne peut pas ensuite utiliser un profil BRouter particulier (ou alors j’ai pas trouvé de doc expliquant comment faire)
  • j’avais lu qu’avec la version 4.3 de OsmAnd, le recalcul d’itinéraire en dynamique ne se fait pas.

essayer d’explorer le service web de OsmAnd aussi, on ne sait jamais.

Justement, traverser la ville sur highway=secondary, avec des voies partagées bus vélo très larges, avec très peu de bus dessus, même à 50 km/h, c’est finalement plus sécurisé que de slalomer dans petites routes à 30 avec plein de changements de direction (le tourne à gauche est toujours dangereux) et des pauvres bande cyclables (souvent squattées par les « j’en-ai-pour-2-minutes »).

En ville je consulte les itinéraires proposés mais il est rare que je les suive à la lettre à cause de toutes ces incohérences.

Je plussoie : le routage vélo sur Osmand est complètement inutilisable et j’ai renoncé à l’utiliser depuis longtemps malgré le fait qu’il y ait un critère interressant prenant compte de la dénivelée , et ceci en ville comme à la campagne :
-En campagne parce que il n’y a aucun critère permettant de lui dire de ne pas prendre les chemins de terre (parfois chaotiques) et qu’il est capable de te faire passer par un chemin de terre à 25% de pente bourré de gros cailloux pour t’éviter de faire 500m de détour sur un chemin goudronné.
(EDIT 8/23: on peut obliger osmand à ne pas prendre les chemins de terre en créant un profil velo particulier en parametrant « parametres de guidage|Parametres de l’itineraire|Eviter les routes|Eviter les voies non revetues »)
-En ville pour les raisons ci dessus indiquées et pour d’autres, notament : la vetusté de certaines piste cyclables voire dangerosité : racines sortant du goudron soudainement, denivelée brusque, passage tantot sur le trotoir puis traversée d’un carrefour à grande circulation, partage avec une voie piétonne et barrières obligeant à mettre pied à terre…etc.

Pour ma part j’utilise le routage moto pour le vélo et ma connaissance des quelques pistes cyclables réellement « cyclables » avec une modification des vitesses moyennes/maxi pour adapter l’horaire à ma pratique courante.

Devait y avoir une manif ce jour là :rofl:

J’ai testé sur Organic Maps et c’est pas mal :

OpenRouteService est pas mal aussi pour planifier et télécharger la trace GPX.

Plusieurs calculateurs tiennent absolument à éviter le cours Gambetta alors qu’en l’état actuel il est relativement sécurisé et direct. Même si on peut toujours faire mieux. Il est pourtant plébiscité par les cyclistes. Avec 4 300 vélos / jour c’est le 4ème axe le plus fréquenté de Lyon. Les calculateurs qui te font slalomer dans les rues adjacentes devraient revoir leurs paramètres.

C’est la Voie Lyonnaise n°12 qui passera par là. Et pour la petite histoire on retrouve sur cet axe le tag old_ref = N 6

Il faut aussi mentionner https://cycle.travel/ qui fait bien le job

Le comportement actuel peut s’expliquer si le calcul des métriques évoqué par @Xandrex ne valorise pas le tourner à gauche comme étant plus coûteux que d’aller tout droit ou tourner à droite. Mais tout ça est à envisager routeur par routeur, chacun a sa propre recette

Merci pour toutes ces précisions !
Je pense que je vais ouvrir un billet sur leur github avec l’exemple du cours gambetta, on sait jamais. Le problème de passer par un autre profil (genre moto) c’est que ça prend pas en compte les bandes cyclables en contre sens même si sur des routes de campagnes ça doit faire le café

en regardant la heatmap strava limitée aux vélos, cela donne ceci, qui prouve bien que les cyclistes sportifs empruntent le cours Gambetta directement :