Comment sont gérées les traces GPX déposées sur OSM

Bonjour,

En tant que newbie, dans ma quête d’infos sur les contributions à OSM, j’ai lu qu’il était possible de se contenter de déposer des traces GPX.
Je suis curieux de savoir comment ces traces GPX sont utilisées afin d’améliorer OSM:
1- y a-t-il un groupe de travail spécialement affecté à la “traduction” de ces traces GPX en routes et chemins sur la carte;
2- c’est la bonne volonté des contributeurs qui voudront bien décider individuellement de se charger de ce travail ?

Merci de ces précisions.

Bonjour,

C est generalement celui qui envoie sa trace qui va l exploiter.
L interet est aussi que les autres contributeurs qui font des editions peuvent faire apparaitre les traces GPS. Les faisceaux de traces representent assez bien les routes et leur “moyenne” permet de mieux se rendre compte des imprecisions temporaires du GPS ( mauvaise meteo, probleme de satellite etc )

Ces traces peuvent servir soit en affichage en fond dans JOSM, soit même en faisant une analyse automatique lorsqu’elles sont nombreuses ou un rendu spécifique (exemple: https://www.mapbox.com/blog/openstreetmap-gps-layer/).

Il n’y a pas de groupe de travail dédié, mais c’est le cas pour la majorité du fonctionnement d’OSM.
Chacun fait selon ses envies, ses centres d’intérêts.

Certains vont se spécialiser sur tel ou tel type de contribution, mais ce n’est que rarement coordonné.

Les traces GPS sont utiles pour la définition géométriques de le voirie et des chemins dans les secteurs où les autres sources (imageries, cadastres) sont inexistantes ou peu fiables. Et parfois elles permettent de lever un doute sur le calage d’une feuille cadastrale. Il est à noter que si les traces GPX crées contiennent des notes, des POI, tout cela n’est pas conservé sur les serveurs OSM.

En forêt pas exemple ces traces sont très utiles. La couverture végétale rend l’imagerie inexploitable. Si la précision du GPS y est fortement dégradée (les 20 mètres ne sont pas rares), en multipliant les traces on arrive à une précision correcte pour tracer le chemin OSM.

Mapbox a réalisé une carte des traces GPX OSM qui est utilisée dans l’éditeur en ligne iD. Elle s’appuie sur une idée simple et géniale : en fonction de la direction de la trace ( Nord, sud, est, ouest), la couleur du tracé est différente: on peut y détecter les sens uniques, et accessoirement c’est joli.

https://www.mapbox.com/blog/openstreetmap-gps-layer/ (en bas de la page)

1- y a-t-il un groupe de travail spécialement affecté à la “traduction” de ces traces GPX en routes et chemins sur la carte;

A ma connaissance, non.

2- c’est la bonne volonté des contributeurs qui voudront bien décider individuellement de se charger de ce travail ?

C’est un projet collaboratif, donc la plupart du temps c’est la bonne volonté qui fait avancer :slight_smile:
Ce qu’il manque c’est une carte identifiant les traces orphelines (sans objets OSM à côté)

Bruno

J’ai fait des ajouts de chemins forestiers à partir de mes traces GPS.
Celles-ci sont parfois erratiques en raison de la précision limitée des GPS, notamment sous couverture végétale, comme vous le signalez dans vos posts. C’est pourquoi j’avais auparavant effectué des “corrections” à partir de Mapsource en tenant compte d’autres cartes et de ma connaissance du terrain.
Compte-tenu de vos réponses, je devrais peut-être poster mes traces sur OSM afin qu’elles puissent servir à de futures corrections, mes propres corrections pouvant être imparfaites ?

ATTENTION: on ne doit pas utiliser d’autres cartes (non autorisées explicitement) comme source pour compléter OSM.

Je me suis effectivement interrogé sur cet aspect, et peut-être pourras-tu préciser les limites de ce qui est légal ou non.

Dans le cas présent, il s’agit bien de traces relevées par mon GPS lors de mes déplacements.
En vérifiant sur d’autres cartes qui ne sont pas libres, je m’aperçois que ces traces sont parfois en décalage (imprécisions de GPS) avec ces autres cartes qui sont réputées être fiables.
Dois-je reporter bêtement mes traces GPS telles quelles, en sachant pertinemment que je vais introduire des tracés imparfaits sur OSM, ou ai-je le droit légal de m’aider des cartes non libres pour les corriger ? Si oui, dans quelles limites ?

Les limites légales sont simples: tout ce qui n’est pas explicitement autorisé est interdit :wink:

Non, tu ne peux pas t’aider de cartes non libres pour contribuer à OSM.
L’image aérienne bing n’est pas explicite ?
Le cadastre n’apporte pas d’aide ?

Ces deux sources sont utilisables pour contribuer dans OSM.
Le cadastre est accessible directement depuis JOSM… http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:JOSM/Fr:Plugin/Cadastre-fr

Merci pour ces précisions. J’ai bien compris le message !

L’imagerie aérienne a l’inconvénient d’être quasi inopérante en milieu forestier !

Je ne connaissais pas cette possibilité d’adjoindre les plans du cadastre à JMSON et grâce à ton lien dont je te remercie je viens d’installer le greffon pour ce faire. Cependant je vais encore abuser de ton aide. Pour télécharger le cadastre le greffon me demande le type de projection. J’ai cherché et trouvé ici http://learnosm.org/fr/advanced/projections-and-files-format/ que OSM était en projection « Mercator » ; code EPSG:3857. Or dans la liste des projections proposées, je dispose de :

  • Mercator
  • Par code (EPSG)

Laquelle faut-il choisir pour que le plan du cadastre soit correctement coordonné aux données OSM ?

RTFM ! (càd le wiki indiqué par Christian )


Je suis bon pour créer la doc du plugin cadastre dans l’aide JOSM…

Désolé mais en dehors des grands principes de projection je n’y connais pas grand chose en cartographie et je débute avec JOSM.

En lisant de façon plus détaillée le Wiki, j’essaie de comprendre le fonctionnement.Contrairement à ce que me laissait croire ma première approche, si je comprends bien, il ne s’agit pas, en choisissant une projection, d’adapter les plans du cadastres à OSM, mais de choisir pour OSM un type de projection pour que la carte s’adapte aux plans du cadastre ? C’est bien çà ?

RTFM ! (càd le wiki indiqué par Christian )

Dans les types de projection proposés, je n’ai pas RTFM. Voici les options dont je dispose:
WGS84
Mercator
UTM
Lambert Belge 1972
Lambert Belge 2008
Grille (Suisse)
Gauss-Krüger
Lambert (Estonie)
Lambert 4 zones
Lambert 9 zones
UTM France
LKS-92 (Lettonie)
PUWG (Pologne)
SWEREF99 13 30 (Suède)
Par code (ESPG)
Projection personnalisée

Si dans la liste il y en a certaines dont je devine qu’elles ne fonctionneront pas :wink:
je ne vois toutefois rien qui ressemble à RTFM. J’ai bien tenté Lambert 9 zones qui est proposé par défaut, mais… les données OSM ne s’affichent pas et JOSM plante lors de la tentative de téléchargement des données cadastrales.

Sélectionne “Lambert 9 zones”, puis choisit une des 9 zones selon le département.

Pour en revenir aux traces GPS, comment et où peut-on trouver des traces GPX à télécharger ?
Sur openstreetmap.org, dans la rubrique Traces GPS Publiques, on peut juste voir les traces récemment téléchargées.
Je souhaiterai pouvoir voir les traces GPS disponibles dans une certaine zone, mais je ne sais pas où trouver ça.
Quelqu’un a une idée ?

Les serveurs d’OSM mettent à disposition une API qui permet de récupérer les traces GPS publics sur une zone prédéfinie. Elles sont soit récupérable directement sur les serveurs d’OSM si on utilise une requête adéquate ou qu’on récupère un fichier “dump”, soit on peut les récupérer avec un éditeur OSM comme JOSM.

  • http://josm.openstreetmap.de/wiki/Help/Action/Download
    Dans la fenêtre de téléchargement, il y a un box “OpenStreetMap data” et un autre “Raw GPS data”. Il suffit de désactiver le box “OSM data” et activer le box “Raw GPS data” pour récupérer les points GPS de la zone indiquée. Attention, il est possible que l’API limite la taille de la requête en interdisant de faire des requêtes sur des zones trop grandes.

  • http://wiki.openstreetmap.org/wiki/API_v0.6#GPS_traces
    C’est la requête en http (REST) qui permet de récupérer directement les points GPS sur le serveur OSM. On peut le faire manuellement depuis son navigateur internet et sauvegarder le résultat dans un fichier texte. Pour une petite zone, c’est gérable.

  • http://planet.openstreetmap.org/gps/
    Des “dumps” (extractions complètes) sont mises à disposition et téléchargeable gratuitement. Avantage : la version 2013 contient les vrais “traces” (filaire) et pas seulement des points qui ne sont pas reliés entre eux. Inconvénient : c’est toute la planète. Gros fichier et découpage nécessaire (je ne sais pas par quel logiciel)

RTFM oui, mais c’est pas très détaillé non plus.

En gros, 2 cas de figure:

  • soit la commune a un cadastre vectoriel (cas simple)
  • soit la commune a un cadastre image (raster)… cas plus complexe

On va s’occuper du premier en espérant que tu ne sois pas dans le second (c’est quelle commune ?)

La France métropolitaine est découpés en 9 zones (1 à 9), du sud au nord. Si le 35 de ton pseudo indique le département 35, tu dois être dans la zone 7.
Dans les prefs de JOSM (F12) tu change de projection pour “Lambert 9 zones” et là une magnifique carte de France t’aide en plus à choisir la bonne zone.
Une fois le changement de projection fait, tu peux choisir “Changer de lieu” dans le menu “Cadastre”, indiquer le nom de la commune et le cadastre se charge ensuite.

Il y a d’autres réglages possibles… RTFM :wink:

Comme mon pseudo le laissait volontairement supposer, je suis bien dans le département 35.
Ma commune c’est Montfort sur Meu.
J’avais déjà fait quelques tentatives avec Lambert 9 zones et la sélection de la zone 7, et je n’ai obtenu qu’une image générale de la commune, avec des sigles de zone, image qui ne change pas quel que soit le niveau de zoom.
Sur Géoportail et sur Mobac (Mobile Atlas Creator) j’obtiens bien les images du cadastre pour ma commune.

S’il y a problème avec JSOM, on ne va pas non plus se prendre la tête. Je peux réfléchir à une solution avec Géoportail et Mobac si j’ai besoin de récupérer des tracés du cadastre puisque j’y ai accès par ces outils.

Hum, bizarre, chez moi ça fonctionne pour cette commune.
Qu’entends-tu par “sigle de zone” (qu’est-ce que tu vois, en gros) ?

Tu n as pas le droit non plus d utiliser ces outils pour editer les donnees OSM,leur licence n est pas compatible avec celle d OSM.
Nous avons le droit d utiliser les donnees du cadastre depuis le serveur du cadastre mais pas depuis le geoportail.en effet les planches cadastrales du Geoportail ont ete calees et assemblees par l IGN.si tu t en sers pour caler des details alors tu t appuies sur leur travail de calage ce qui n est pas permis a cause de l incompatibilite des licences

Qu’entends-tu par “sigle de zone” (qu’est-ce que tu vois, en gros) ?

Je vois les limites de ma commune dessinées par un gros trait orangé-brun, avec à l’intérieur des limites de zones dans lesquelles sont indiqués des sigles comme OA, OS, AR…
Sans doute un paramètre à configurer convenablement sur mon JOSM. J’ai laissé les paramètres par défaut. J’ai également tenté en cochant “sélectionner le premier calque WMS dans la liste” dans les paramètres du greffon, mais là ça plante en restant bloqué sur la barre d’avancement du téléchargement.

Nous avons le droit d utiliser les donnees du cadastre depuis le serveur du cadastre mais pas depuis le geoportail.en effet les planches cadastrales du Geoportail ont ete calees et assemblees par l IGN.si tu t en sers pour caler des details alors tu t appuies sur leur travail de calage ce qui n est pas permis a cause de l incompatibilite des licences

!!! Si certains ont encore besoin d’arguments en faveur du libre…

Regarde sur ce screenshot du panneau de configuration du plugin

. Il faut que tu coches le “100m” (le dernier à gauche) dans la section “Vector images grab multiplier”. A mon avis, tu es actuellement sur le premier à droite. Normalement, la valeur par défaut est sur le “100m”. Ce réglage correspond à la taille de la boundingbox qui est demandé au serveur du cadastre. Dans ton cas, ça correspondait au positionnement de l’écran au moment où tu lançais le “grab” (ça dépendait donc du zoom, comme sur le site cadastre.gouv.fr). En cochant le “100m”, la taille est fixe (100 mètres de côté). Ca augmente considérablement la qualité (tu vois le bâti et les adresses) mais aussi le nombre d’images. Il faut donc mieux commencer en se positionnant sur le centre ville ou le centre du village par exemple et éviter de faire toute la commune d’un coup (on peut ensuite déplacer la vue et faire d’autres “grab”)

Je confirme que l’IGN n’autorise pas une utilisation libre de son parcellaire. La source d’origine est la même que nous (le cadastre) mais ils ont ensuite corriger les erreurs de géométrie du plan original avec ses problèmes de raccord entre communes (soit des trous, soit des recouvrements) grâce à leurs propres données et méthodes à eux. Le GEOFLA est par contre utilisable dans OSM mais c’est juste les limites administratives et à une qualité trop faible pour nous aujourd’hui.