Géolocalisation du mobilier urbain de Draguignan

Bonjour,

Merci à toutes les personnes impliquées dans ce beau projet que je découvre.
Je travaille pour une commune du sud de la France et nous souhaitons géolocaliser notre mobilier urbain (éclairage, bancs, poubelle pour piétons, toutounettes etc.) grâce/sur open street map. Après mes recherches, j’ai quelques questions :

1 - Est-il possible selon vous d’utiliser l’application mobile pour réaliser la géolocalisation (le technicien pourra ainsi se balader avec son mobile et recenser l’existant) ?
2 - Lors de l’extraction des données sur GéoDataMine, est-il possible de sélectionner des thématiques autres que celles proposées (comme les poubelles pour piétons et autres mobiliers urbains pré saisis) ?

Je suis novice et si mes questions font doublons, je suis preneur de tout lien pouvant m’aider dans la démarche !

Belle journée,

Laquelle ?

Il n’y a pas d’appli officielle OSM, d’où la question :wink:

Mon expérience montre que le smartphone est idéal pour prendre des photos géolocalisée (approximativement) sur le terrain, mais pas très pratique pour faire de l’édition et ajouter de nouveaux objets (le GPS intégré n’est précis qu’à quelques mètre).

Pour ajouter/éditer, je reprends mes photos dans JOSM (il faut vite oublier iD si vous faites beaucoup d’édition), confortablement assis devant le grand écran de mon PC, qui me permet de visualiser des photos aériennes de qualité, les plans du cadastre et autre, en complément de ma photo de terrain.
On a aussi accès à Mapillary où reverser ses propres photos est fort utile pour tout le monde :wink:

Bonjour et merci pour ces réponses.

Si je comprends bien, l’idéal pour une bonne précision est de réaliser une saisie en se basant sur le support cartographique depuis un PC.

Concernant la récupération des données, auriez-vous des éléments d’aide à me communiquer ?
Notamment sur la faisabilité de sélectionner la thématique qui nous intéresse.

Bonjour,

Bienvenue dans l’aventure OSM.

Je confirme que ce que Christian dit. Si vous voulez être le plus efficace possible, il convient de prendre des photos géolocalisées (plan large, et 2 plans rapprochés de différents côtés) et de les traiter en rentrant au bureau. Avec le cadastre et les orthos de bonnes qualités (au moins du 20 cm), on arrive à un positionnement tout à fait correct (de mon expérience < 5 m).
Josm vous sera d’une grande aide pour traiter en masse les relevés photos grâce aux greffons photos.
Pour la prise de photos, vous pouvez utiliser par exemple OpenCamera ou Mapillary pour les plus connues.
Après rien ne vous empêche de cartographier via une application, mais c’est beaucoup plus long. Vous avez par exemple OSMAnd ou maps.me.

Concernant GéoDataMine, j’imagine qu’il doit être facile de créer une nouvelle couche en déposant un ticket sur le projet.

Bonne journée.

Je fais le parallèle avec des suggestions qu’on m’a faites pour le recensement des panneaux directionnels de randonnée : est-ce que StreetComplete peut être utilisé pour ça ?

Bonjour,

Je rejoins les avis de prendre en photo et de traiter ça a posteriori.

Cela dit, pour le cas de figure que vous évoquez, je pense que l’appli OSM Go est bien adpatée.

On peut jongler entre le fond de carte et l’imagerie aérienne d’un « clic » afin de bien positionner l’objet.
On peut mettre en favori les objets que l’on veut. Cela peut permettre de pré-configurer le téléphone.
On peut détailler les attributs de certains objets (p. ex. pour un banc, s’il a un dossier, son nombre de places… comme sur iD)

Bonjour,

Voici quelques ressources sur Dessinetaville :

Dessinetaville est la liste de diffusion sur laquelle je partage ma veille autour d’OpenStreetMap mais aussi de l’opendata et des communs numériques depuis 2012.

Bonjour,
En complément voici deux informations :

  • de manière factuelle il est bon de préciser qu’il y a deux environnement d’éditions Android et IOS. Me concernant, je trouve que l’éditeur le plus impressionnant reste à ce jour GoMap!!! sur IOS.
  • à titre de complément le visualiseur de données OSMdata doit pouvoir remplir le travail d’affichage des différents types de mobilier urbain. Il y a encore des latences dans les requêtes, une version 2 est à venir.