Greffon Open Data

Bonjour,

J’ai installé le greffon Open Data. À part le fait de lire tout un tas de formats, à quoi sert ce greffon ? Il propose des données pour fr.datagouvfr, fr.paris et fr.toulouse. Si je veux utiliser d’autres jeux de données quelle est la méthode ?

Exemple j’ai un fichier geojson des arceaux à vélo issu de l’open data de Lyon.

  1. Je peux renommer les tags pour correspondre à ceux d’OSM. Un simple remplacer-par est suffisant.
  2. Dans l’idéal j’ai aussi plein de tags à ignorer. Là c’est un peu plus complexe à première vue.
  3. J’ai alors accès à tous les arceaux à vélo.
  4. Je peux sélectionner ceux que je veux, les vérifier et les fusionner ; si j’ai bien compris, Conflation m’aidera dans cette tâche.

Est-ce que la méthode est la bonne, est-ce que je tape dans les bons outils ? Ou bien est-ce que je suis complètement à côté ?

Note : je n’envisage pas un import massif. À mon sens il faut vérifier les points un par un. Par contre j’aimerais éviter de copier/colle chaque tag manuellement à chaque fois que j’ajoute un parking.

Le greffon apporte surtout le support des formats de fichiers, pour les sources, elles n’ont pas été remise à jour depuis longtemps et ne me semble plus du tout pertinente (mais je peux me tromper).

J’ai ce greffon d’installé mais je récupère les données directement à la source, sur le portail de la collectivité qui m’intéresse et je l’ouvre avec JOSM grâce au greffon.

D’accord, merci @cquest.

Pour ouvrir les fichiers c’est bon. Le seul truc c’est que la ville de Lyon si j’essaie d’ouvrir directement l’URL il me demande des identifiants. Alors je télécharge manuellement et j’ouvre le fichier en local. Ce n’est pas dramatique mais ça ajoute des manips si on veut avoir une source à peu près à jour.

Je n’ai pas encore trouvé (ni cherché) pourquoi. Peut-être à cause des conditions qu’on doit accepter avant de télécharger.

Sinon pour les points 1 et 2 notamment, ma méthode te semble correcte ?

J’ouvre directement le fichier dans JOSM (seul), et en sélectionnant tous les objets, on peut facilement changer le nom des attributs pour mettre les clé OSM correspondantes à la place + supprimer celles qui n’ont pas d’intérêt + ajouter source=* pour s’y retrouver.

Ensuite, un chargement de l’équivalent présent dans OSM par overpass.

Conflation + todo list, chargement des environs pour vérifier que toute la zone est en cohérence (autres objets OSM).

Tout ça bien sûr après avoir vérifié la qualité, si possible sur le terrain.

Est-ce que tu peux détailler le process sur la page wiki Opendata ? j’ai essayé de me servir de ces greffons pour rapprocher les défibrillateurs mais en vain.