import de fichier

Bonjour,
Nous sommes en train de développer une application permettant de géolocaliser des restaurants et nous utilisons votre base OSM pour les localiser.
Nous allons être amené à compléter la base de restaurants OSM par une une liste actualisée par nos propres utilisateurs.
peut on suggérer les nouvelles entrées par un fichier ?
Quelles sont les démarches techniques à réaliser ?

Bonjour,


Je n’ai pas les compétence technique pour t’aider mais j’aimerai participer au test de la version beta, à la fois par curiosité et pour vérifier si l’intégration de nouveaux éléments ce fait correctement.

Vous pouvez (par ordre de complexité):

  • diffuser un fichier contenant les modifications à apporter
  • générer automatiquement des “notes” dans OSM pour que ces modifications soient facilement accessibles car visibles dans les outils utilisés par les contributeurs… sans que les données soient directement mises dans OSM
  • faire directement l’intégration des changement dans OSM

Le meilleur rapport complexité/efficacité me semble la création de notes.

Une idée du volume ?
Un fichier d’exemple serait déjà disponible pour voir comment procéder ?

Argh…
http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Notes : Don’t create automated notes. Notes should be a human-to-human communication.

Bonjour,

Merci pour les réponses qui nous fournissent déjà des premières pistes.

Notre volonté est de pouvoir enrichir la base OSM, afin que d’autres puissent profiter des données qui seront récoltées par nos utilisateurs, de la même manière que nous sommes bien contents aujourd’hui de profiter du travail qui a été fait en amont.
Les notes ne répondent donc pas à notre besoin, éliminons cette piste.
il nous en reste donc deux :

  1. Première piste : Intégration par le biais d’un fichier.
    Nous pouvons en effet générer quotidiennement un fichier, et le faire parvenir à OSM.
    Pour passer par cette piste, nous avons besoin de savoir :
    a) Quelle est la structure du fichier, est-ce un fichier xml comme on peut en retrouver ici http://planet.openstreetmap.org/replication/hour/000/027/390.osc.gz ?
    b) Comment faire parvenir ce fichier à l’équipe OSM ?

  2. Deuxième piste : faire directement l’intégration des changement dans OSM
    C’est celle que nous avion envisager au début, mais nous ne trouvons nul part de documentation ou de tuto sur les API qui nous permettraient de le faire.
    Idéalement nous recherchons des API web.
    Sauriez-vous nous dire si elles existent, et le cas échéant, où nous pouvons trouver un tuto ?

Merci d’avance pour votre aide.

L’application wheelmap à réussi à le faire. Lors d’une édition de donnée, l’ajout ce fait avec mon compte pour le suivi. Les contacter pourrais te donner quelques pistes de réflexion.

Il n’y a pas vraiment de tuto pour ce genre d’interaction entre bases, ce n’est malheureusement pas si courant.

Wheelmap (qui répertorie l’accessibilité pour les personnes en fauteuil roulant) s’appuie totalement sur OSM, n’a pas à ma connaissance de base propre. Il n’y a donc pas trop de problème de synchro.

Il n’y a pas de format idéal pour un fichier d’échange… le format des fichiers de diff d’OSM ne sert pas vraiment à cela et quant on arrive à ce niveau de proximité avec OSM il n’y a plus qu’à directement mettre les données dans OSM via l’API soit même (ce qui est l’idéal… si c’est fait correctement).

OSM c’est une plateforme, accessible via une API. Si l’on veut “faire parvenir à OSM”… le mieux c’est de passer par là, tout simplement.

En fait il faut réfléchir aux différents cas d’amélioration de données qui vont se présenter et on a 2 cas principaux: un objet existe déjà dans OSM et un objet est nouveau et à ajouter.

Quand un objet existe, on va soit:

  • compléter/corriger des tags
    et/ou
  • corriger la géométrie (par exemple déplacement d’un POI ponctuel si mal placé… mais ça peut être plus complexe si la géométrie est un polygone)

Quand l’objet est à ajouter, il faut:

  • déterminer sa position
  • mettre les tags adaptés
    … veiller à ne pas créer un doublon :wink:

Tout ça bien sûr en respectant la licence OSM, c’est à dire en n’utilisant pas de données externes qui ne seraient pas libres… donc on oublie par exemple le recourt à un géocodage avec un service comme Google, ou le placement sur un fond de carte non libre…

Si vous avez déjà des données il ne faut pas hésiter à les partager pour qu’on puisse voir comment s’y prendre au plus simple et efficace.