Intégration adresses BAL via Pifomètre

Dans les projets prioritaires, je viens de tester l’integration d’une BAL de 900 adresses certifiées.

Cest rapide, théoriquement le plus fiable si on excepte le terrain.

Avec un bon tuto, quelques precautions et un outil pour rapidifier la correspondance des attributs BAL → OSM, ça peut mettre un coup certain dans l’adressage de communes avec 0 voire peu d’adresse.

1 Like

Pour ça il existe Pifomètre, qui s’appuie sur les rapprochements faits dans BANO entre contenus BAN/BALs et OSM. L’outil existe mais manque possiblement d’un tuto de référence (et de publicité ?)

1 Like

Je connais pifomètre mais c’est clicodrome comparé à un glisser-déposer dans JOSM.

Cela étant dit, un préalable à ce glisser-deposer est que le nom des voies soit identiques entre la BAL et OSM. Pifomètre permet d’effectuer ce travail de rapprochement/correction et évite le souci que j’ai eu ensuite de reprendre le nom de certaines voies erronées sur OSM ou non accentuées et/ou à l’apostrophe typographique dans la BAL.

C’est plus sécure comme outil à destination du grand public mais beaucoup moins efficient sur des gros volumes d’adresses, amha.

Hier j’ai mis 1h pour ma première procédure BAL (le plus long a été de rajouter les accents et les suffixes) pour 900 adresses tout en construisant une réflexion pour être sûr de ne pas faire de bêtises contre plusieurs (une petite dizaine ?) pour une commune de 1200 adresses

[HS] Le choix dans Pifomètre de proposer une segmentation rue par rue plutôt que commune par commune est voulu : c’est un outil d’intégration et non d’import. Il y a souvent des questions à se poser en cours d’intégration. Sur la commune dont tu parles, je vois par exemple des numéros dont le nom n’est pas celui de la rue, ou une voie d’une autre commune qui a débordé : des cas typiques que permet de traiter une intégration.

Il faudrait une nouvelle évolution de Pifomètre pour un import en 1 clic de toutes les adresses certifiées d’une commune avec un rapprochement :wink:

BANO est assez farfelue parfois, souvent je trouve un tas de points au même endroit, un point à l’autre bout de la commune, des adresses virtuelles (celles en 5000 par exemple) ou même un décalage des points sur toute la rue.
Je pense que faire du rue par rue n’est pas si mal au vu des vérifications/corrections que cela engendre

Je ne parle d’importer, plus ou moins facilement, que les adresses certifiées par la commune, si vous allez sur https://adresse.data.gouv.fr/ c’est celles en vert.