Forum OSM France

Intégration de données OSM dans Transiscope (utilise surtout GoGoCarto)

Bonjour,

Dans le cadre d’urgence écologique et sociétale qui est le nôtre, le recensement des initiatives liées à la transition est en cours. Transiscope est une carte française qui recense ces alternatives citoyennes, selon une charte précise (disponible sur son site : https://transiscope.org/charte ) .

Transiscope ne stocke aucune données : il repose sur un bus sémantique, et agrège des données externes, notamment les données des cartes “Près de chez nous” et “Cap ou pas cap” (ces 2 cartes sont basées sur le logiciel GoGoCarto), mais aussi quelques fichiers “plats”.

Transiscope affiche des “données Open Data ou licence creative commons”.

Si on fait une comparaison rapide entre GoGoCarto et OpenStreetMap, on peut dire que GoGoCarto est esthétique, facile à utiliser, mais moins précis que OpenStreetMap. Il est utilisé par un large public mobilisé et non geek.
OpenStreetMap est perçu comme difficile pour faire des saisies (les outils de OpenStreetMap comme MapContrib sont peu connus)
OpenStreetMap est une base objective, alors que GoGoCarto est une base subjective.

Il paraît important de stimuler les échanges entre ces cartographies Transicope et OpenStreetMap .

Techniquement Transiscope est en mesure d’intégrer des données directement d’OSM (requête overpass).

Le problème aujourd’hui pour Transiscope est de s’assurer que les données respectent la charte.

Comment s’en assurer ?

  • Par le passé Transscope a intégré des données sur la co-réparation (http://CoReparation.fr), issues de OSM, et préparées par “Mieux trier à Nantes”. Dans ce cas, la médiation et la vérification de la charte ont été faites par un intermédiaire humain entre OSM et Transiscope.


  • Une autre solution proposée serait de passer le rôle de vérification de la charte à l’utilisateur qui rentre l’info dans OSM ou à la communauté d’utilisateurs OSM au sens large. Cela pourrait se faire à travers d’un tag “Transiscope” qui indique qu’un élément OSM respecte notre charte. Côté Transiscope la vérification du tag serait faite de manière automatique dans le BUS sémantique.

Solutions envisagées :
Il est donc question ici de trouver un tag (ou plusieurs) dans OSM qui signifie “la donnée correspond à la charte Transiscope et peut-être intégrée directement dans Transiscope”.

  • soit un nouveau tag (plus simple pour les utilisateurs de Transiscope).


  • soit un ou plusieurs tags déjà existant dans OSM (cela sera plus apprécié par les utilisateurs de OSM)

Quelques éléments pour savoir si on doit créer une nouveau tag :

  • Cette baisse est assez atypique dans OSM.


  • Elle ne concernerait que la France.


  • Elle repose sur une charte précise mais chacun des points référencés n’a pas une “certification” ou “référence unique” dans Transiscope.

Quelques propositions de nouveaux tags :

  • transiscope=yes


  • fr:transicope=yes


  • transicope:wikidata=#id_wikidata

Quelques tags existant :

  • operator:type=cooperative (“Une coopérative est une organisation possédée communautairement et gouvernée démocratiquement qui pourvoit aux besoins de ses membres, usuellement à but non lucratif ou reversant ses profits directement à ses membres.”)

Le débat est lancé.

Quelques liens :

A vos idées !

Christian

Bonjour et bienvenue sur ce forum.

Ajouter des tags dans OSM ne me semble pas la bonne approche car n’importe qui peut les ajouter, modifier, supprimer et du coup le côté certification de votre charte devient bien instable si la présence de ces tags dans OSM devient une de vos sources d’infos.

Ce qui n’est pas clair c’est le circuit d’information… quelle info provient d’où ?

OSM peut servir à compléter transiscope sur certains types d’initiatives, en particulier sur leur localisation.
Si OSM est une base de données, ce n’est pas pour autant un annuaire.

Pour avoir des informations détaillées, on pourra indiquer un identifiant sur l’objet OSM pour interroger une source externe pour des détails qui n’ont pas vocation à être dans OSM.

A clarifier donc…

Bonjour cquest,

Si je comprends tu préconises d’avoir un fichier qui liste des identifiants des points des structures qui correspondent à cette charte ?
(désolé pour le retard j’étais en vacances).

Christian

bonjour cquest,

L’objectif est bien d’alimenter Transiscope à partir de data OSM. Toutes les data de Transiscope sont déjà localisées. Nous n’avons pas besoin de compléter les data de Transiscope avec des data complémentaire qui viendraient de OSM.

La seule solution qui garantie une extraction des data de OSM en respectant la charte de Transiscope est une organisation qui fait un travail de manuel de sélection et qui renvoie sa sélection à Transiscope comme cela a été fait pour coréparation 44.

Nous recherchons une solution plus universelle ou c’est bien les contributeur de OSM qui identifieraient que un élément de la base de donnée de 0SM respecte la charte de Transiscope. C’est une information factuelle mais qui peut effectivement être erronée. Transiscope pourrait contribuer avec un groupe dédié au niveau national ou des collectifs au niveau locale formés pour maintenir les “tags” Transiscope sur leur territoire.
Transiscope va mettre en place un mécanisme de signalement qu’un point sur la carte ne respecte pas la charte ce qui déclenchera un message pour la source de la donnée qui serra alors informé de se signalement. Dans le cas de OSM, cela voudrait dire qu’un groupe s’occupe de recevoir ces signalement et de “modérer” le “tag” Transicope sur la data qui pose probleme. Je ne sais pas encore qui sera ce groupe. Cela peut être le groupe source de Transiscope mais l’idéale serait des passionnés de OSM préoccupé par les alternatives et la transition.

Je suis sur que nous allons trouver une solution même si cela doit prendre du temps. Cela fait déjà 2 ans que le sujet est en discussion entre différents interlocuteur.trice.s.

J’espère que les éléments apportés permettent de faire avancer le débat.

Simon L

C’est le tag transiscope=yes qui me parait le plus cohérent. il exprime le fait que cet acteur référencé sur OSM respecte la charte de transiscope.
Il a l’inconvénient de créer un nouveau tag et qu’il n’est pas de nature descriptive mais fait référence à une charte subjective et orienté politiquement.
Il est possible de faire une variante avec transiscope-1=true; transiscope-2=true; transiscope-3=true; transiscope-4=true; transiscope-5=true pour faire référence à chaque article de la charte et être plus précis dans la qualification de l’information.

je pense que @cquest fait référence par exemple à un tag type ref:transiscope=*, cette référence renvoyant vers une liste maintenue par transiscope

oui je sais que cette discussion date mais elle a été relancée et elle n’était pas oubliée visiblement !

Il me semble que nous nous étions accordé sur un « award » transiscope qui serait très simple à mettre en place et qui signifierai que un acteur respecte la charte transiscope. Si c’est ok pour tout le monde l’objectif serait de passer à l’action pour essayer une intégration sélective.

Bonjour,

Très heureux que le sujet soit ré-ouvert.

Je re-détaille les solutions que j’avais résumée :

  • Transiscope héberge sur un site internet un fichier qui liste des identifiants des nœuds OpenStreetMap qui correspondent à ceux remplissant la Charte
  • on ajoute un nouveau tag sur les points qui correspondent à la Charte.

En relisant Proposed features/transiscope - OpenStreetMap Wiki et [OSM-talk-fr] Transiscope (cela utilise GoGoCarto, voire discussion récente) , il me semble que transiscope=yes est le plus pertinent, car simple à mettre en place.

Bonjour @chris-ren ,

Le solution du tag me partait bien plus pertinente. Il me semble que les discussion côté OSM s’étaient concluent par la pertinence de l’usage d’un « award » Transiscope pour identifier les marqueurs qui correspondent à la charte. ok pour le transiscope=yes ; c’est ca la notion de « award »?
Il est possible côté transiscope de mettre en place un processus de modération à posteriori avec un responsable des données OSM qui recevra un mail pour l’alerter d’un signalement (award accordé à tort) et un log de ce signalement pour tracer.
Il reste bien-sur possible d’activer les processus de modération directement sur OSM.

Pour résumer il y a deux besoins différents :

  • Enrichir OSM avec des données de transiscope. C’est faisable facilement : il suffit de naviguer sur un point des transiscope, de copier l’url et de la mettre dans ref:transiscope=url. On peut aller un peut plus loin en fournissant l’api json qui retourne les datas brutes du marker.
  • importer les données de OSM qui respectent la charte de Transiscope dans la cartographie de transiscope : C’est ce sujet que nous essayons de faire progresser et qui fait l’objet de la suite de ce post.

Pour Transiscope, c’est une fonctionnalité importante et une coopération très souhaitable notamment pour répondre à toutes les personnes qui se demande pourquoi Transiscope ne se base pas sur OSM alors qu’une grande partie des acteurs de la transition y sont déjà. Il faut alors expliquer la différence entre une base de données objective et une base de donnée subjective (soumise à une charte). Il est vrai que nous avons un risque d’introduire dans transiscope des données de OSM qui ne correspondent pas à la charte mais nous somme maintenant outillé pour faire face à des signalements et il va falloir mettre les forces humaine nécessaire pour faire face à ces signalements. C’est un peu la question de la poule et de l’oeuf : Nous aimerions avoir un exemple à montrer pour mettre le pied à l’étrier, faire des démos et monter les équipe d’humain pour taguer et gérer les signalements. Je sais que c’est pas très rigoureux comme processus mais on a besoin que des choses concertes se fassent. @vinber, @chris-ren , @cquest , comment on peut débloquer la situation? Nous aimerions avoir qqc d’opérationnel pour début juin afin de préparer notre transiscothon (2j de discussion et d’atelier autour de transiscope) le 24 et 25 Juin à Nantes.

OK pour poser transiscope=yes de mon côté.

Il se trouve qu’il y a la rencontre nationale OpenSreetMap à Nantes, peut-être l’occasion de se rencontrer en vrai : L’édition 2022 du State of the Map France se tiendra à Nantes du 10 au 12 juin 2022.

J’aimerai bien vous voir avec @vinber et sebastian mais je n’ai pas la disponibilité pour participer à State Of The Map. L’idéal pour moi serait de venir à un ou 2 ateliers (voir le programme) et de partager un discussion entre techos/amis autour d’un verre.

il y a un atelier gogocarto le samedi aprem qui me semble adapté pour cela !