Les boites à livres par département, ville,

Il me semble qu’aujourd’hui Panoramax gère que des séquences d’images et pas les images seules. Même si dans une séquence, chaque image a 1 identifiant.


juste a coté de chez moi (Coulon - Marais Poitevin) quelques photos quasi « solo » on été déjà importés (points oranges) sur Panoramax

Cela pourrait être fait pour ces boite a livre. Je pense aussi depuis quelques temps aussi à tous les panneau d’informations touristiques par exemple… mais surement d’autres utilisation hors « séquence » pourrait aussi être fait sur Panoramax?

Une séquence peut ne contenir qu’une image, rien ne l’interdit !

2 Likes

Certes mais là y a-t-il un intérêt à verser sur panoramax des photos uniques de boites à livres en gros plan ?

dans le cas présent oui, pour avoir des photos pour illustrer des boîtes à livres.
Commons n’a peut-être pas à avoir ce côté systématique, panoramax me semble davantage orienté pour cela, en séquences de nombreuses photos et/ou de photo unique pour photodocumenter.

@cquest est ce qu’il y a 1 différence entre une photo unique avec lat-long et une séquence avec 1 seule photo ?

Si les photos étaient sur panoramax ça serait aussi une option en effet. Pourquoi est-ce que j’étais parti sur Commons au départ : tout simplement car c’est la plateforme que je connais le mieux et qu’il y avait déjà un certain nombre d’images de boîtes à livres là bas et qu’a priori je n’étais donc pas le seul à me dire que ça pouvait y avoir sa place

Et l’aspect encyclopédique / éducatif qui justifie la présence d’images sur Commons est toujours très subjectif et est accepté dans un sens assez large et à mon avis personne ne viendra critiquer la présence de photos de boîtes à livres, même si elles sont souvent assez similaires. Les wikimédiens ont une tendance assez forte à la documentation en série, on a quand même plus de 1500 photos de bouches d’incendie françaises dans la base, donc honnêtement on n’est pas à quelques centaines de boîtes à livres près :slight_smile:

2 Likes

Oula alors si wikimedia veut qu’on leur envoie des points d’eau incendie mon pauvre je vais leur exploser l’espace disque ! :wink:

pourquoi je pense qu’il serait mieux d’utiliser Panoramax dans l’idée de contribuer à openstreetmap:

A long terme, panoramax va devenir le base « référente générale » pour contribuer à OSM quelque part pour vérifier l’état avant/après, l’évolution d’un aménagement, etc…

Le fait d’'avoir ajouté les photos géolocalisées de boites a livre sur panoramax servira pour dater a partir de quand cet aménagement est présent, mais peut etre aussi pour des aménagement « autour », comme par exemple une haie, ou juste un bou de cloture…

Si la photo est sur wikimédia, étant donné que wikimédia n’est pas une source qui nous viend a l’esprit comme source pour contribuer à OSM l’impact sera vraiment limité a ton site.
Alors que sur Panoramax, cela touchera tous les utilisateurs de Panoramax. L’impact est totalement différent. Je sais pas si j’ai réussi a bien décrire ce que je veut faire comprendre?

Je comprend que dans l’immédiat tu as utilisé la plateforme que tu connais le mieux. Mais à long terme, pour les évolution futures de ton outil, encore plus si un jour il faudra « automatiser », il faudra que tu priorise l’option Panoramax par rapport a Wikimédia.

Pour l’instant Panormax est « tout jeune », mais dans quelques années, il deviendra LA plateforme source n°1 pour OSM pour tout ce qui est « visuel géolocalisé » (en tout cas je pense que c’est aussi comme cela que voit @cquest?)

1 Like

Un autre point en faveur de wikimedia c’est que l’on peut faire un lien avec le tag OSM qui va bien
wikimedia_commons

je pense que c’est dans les tuyaux aussi pour Panoramax… a moins que ce soit déja possible?
ce n’est pas un argument que je trouve recevable, comme je le dit il faut pas voir Panoramax aujourd’hui en version « béta », mais penser que ca va devenir LA base à utiliser quand il sera pleinement opérationnel…

Personnellement je suis assez d’accord avec l’argument panoramax, mais pas pour des photos uniques. Même si rien ne l’empêche techniquement, c’est quand même sacrément préférable d’envoyer des séquences complètes (encore mieux en 360) dans lesquelles les boîtes à livres seront replacées dans leur contexte, et pas juste visibles en gros plan. Sinon il va y avoir plein de photos individuelles de partout dans panoramax et ça va juste devenir un gros fouilli immonde !

Plutôt que d’envoyer les photos de boîtes à livres que j’ai déjà, je préfère attendre d’y repasser avec ma GoPro 360 et mon GPS RTK pour envoyer ça sur panoramax avec les autres photos. Par contre je suis prêt à envoyer mes photos individuelles sur wikimedia, là ça me semble plus pertinent.

Je vous avoue que j’ai trouvé étrange d’utiliser commons pour déposer des photos d’objets très… communs.

Etonnant quand on voit l’importance que prend la notoriété pour qu’un article reste sur wikipédia.

Si une boite à livres à quelque chose de notable et d’original, pourquoi pas, mais celles autour de chez moi je trouverai ça bizarre, mais c’est juste mon avis personnel.

Pour le tag OSM je ne sais pas trop comment gérer ça car je vois trois approches :

1- Il y a le tag tout simple photo=* mais il faut mettre en valeur l’URL de l’image qui est assez facilement accessible avec le front actuel de Panoramax.

On saura que c’est une photo sur Panoramax par l’URL elle même,

Exemple pour l’instance IGN : https://panoramax-storage-public-fast.s3.gra.perf.cloud.ovh.net/main-pictures/bb/9a/ca/04/3e6a-400b-a7ac-0fef093aaddc.jpg

et pour l’instance OSM: https://panoramax.openstreetmap.fr/images/bc/51/c5/16/b52c-40cd-b9dd-3dec1ce37e6f.jpg

L’avantage c’est qu’on a directement de quoi visualiser l’image, il faut par contre que les URL soient stables… pas évident si l’IGN décide de remplacer le stockage OVH par autre chose.

2- L’autre option c’est un tag spécifique Panoramax avec l’id de l’image mais aussi l’instance, mais ensuite il faut reconstruire l’URL pour accéder à l’image avec l’avantage que ceci peut se faire en interrogeant l’API de l’instance Panoramax qui retournera l’URL actuellement valable.

3- Troisième option… l’API « show-me » à laquelle je pense depuis un certain temps à qui on passe la géométrie d’un objet et qui retourne les photos Panoramax sur lesquelles on voit en principe cet objet avec éventuellement une position approximative dans la photo ou un lien de visionneuse adapté.
Là, un tag panoramax=yes suffirait :wink:

Je ne vois pas trop pourquoi.

Panoramax sert à partager des photos, pas des séquences, même si les photos peuvent être organisées en séquences quand elles sont collectées de cette façon.

Techniquement, une séquence peut ne contenir qu’une photo, cela ne pose pas de problème particulier.

Cela ne correspond peut être pas à certains besoins de certains métiers, mais peut tout à fait convenir à d’autres. Restons ouverts !

Verser par exemple dans panoramax des photos de repères géodésiques, de nivellement ou de crues ne se fera sûrement pas à l’aide de séquences le long d’un axe pris avec des photos à 360°.

Si ce type de contenu n’apporte rien à certains ré-utilisateurs, ils peuvent envisager de filtrer à la consultation les séquences pour ne garder que celles qui ont un minimum d’images, sont en 360° et en RTK, tout comme un réutilisateur de données OSM peut n’être intéressé que par une partie des données et pas celles qui tiennent du micro-mapping.

3 Likes

Euh oui je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas des cas où ça pourrait être utile. Mais des photos uniques de boîtes à livres en gros plan ? Une fonction de filtrage des séquences par nombre d’images serait bien entendu la bienvenue.

même avec un gros plan, on peu par exemple identifier au « fond » une partie d’un potentiel objet a tagger aussi sur OSM:
une haie, une clôture, un trottoir, un banc, un passage piéton, etc
et qu’on complète avec une autre source comme par exemple une ortho 5cm si d’autres vues immersives de la zone n’est pas encore réalisée?

C’est intéressant ce débat. Ça m’intéresse d’autant plus que je me pose la question de la pertinence DD mettre mes photos sur paniramax. Ce sont des photos isolés d’endroits particuliers des communes que je cartographie. Je mets ça sur commons habituellement.

J’imagine qu’avec un système d’etiquettes couplée à de la reconnaissance automatique d’objet et un système de tri poussé (par étiquettes, par familles d’objets,etc), toute photo peut avoir sa pertinence.

Exemple de tri :

  • mobilier urbain
    • poubelles
    • bancs
    • sacs à déjections
    • boite à livres
    • etc

Pour peu qu’on y associe u’ gestionnaire, ça peut permettre un suivi sur la qualité / dégradation dans le temps.

Panoramax comme base de données de photos augmentée.

Peut-être réfléchir à une description/exemple de ce qu’on peut verser ou pas sur Panoramax pour guider les nouveaux contributeurs

En effet on a une grande différence d’exigence entre wikipédia et wikimedia commons et comme on le voit avec les exemples plus haut, nombreuses sont les catégories qui vues de l’extérieur semblent surchargés mais que certains contributeurs ont jugé utiles de remplir.

Après je me demande si on ne peut pas réfléchir dans l’autre sens et se dire que si l’on considère qu’ajouter des images ponctuelles sur panoramax peut-être intéressant, faire en sorte d’importer automatiquement les wikimedia_commons. Il y a moins de 100 000 images pour des nodes donc au regard du volume d’images déjà présentes dans Panoramax et de la volumétrie à terme, c’est faible. Certes on duplique de la donnée mais si ça répond à un besoin pourquoi pas, la récupération d’images peut être harmonisée, tout est sous licence libre profitons-en.

Le problème par contre (mais il serait le même si je chargeais les images directement sur panoramax) pour ces images prises par des gens qui ne sont pas des mappeurs, c’est la qualité des coordonnées dans les EXIF. Dans celles qui m’ont été envoyées via le site et que j’ai chargées sur Commons, les coordonnées sont souvent assez différentes de la boite à livres en tant que telle, du fait de géolocalisation approximative du téléphone (GPS non activé j’imagine), donc difficile à importer tel quel sur Panoramax sans retravailler le fichier. En partant du noeud commons on peut importer l’image aux coordonnées du point concerné, ça serait certainement déjà mieux que les exif, sans être parfait (absence d’orientation).

Mais en tout cas ravi de voir que ce petit projet permet de lancer des réflexions qui vont bien au-delà du cas des boites à livres :slight_smile:

Sur Orléans Métropole, j’utilise déjà panoramax pour stocker divers photos à l’unité comme, pour des séquences de 1000 photos.
Voici d’ailleurs la carte ‹ culture › sur laquelle on peut visualiser les points jaunes qui sont les microbibliothèques enregistrées dans OSM.
Pour les images, certaines avaient des liens avec l’id mapillary, les plus récentes ont donc des liens vers les instances Panoramax. ça fonctionne très bien avec les tags image et source:image qui pointent respectivement vers l’image jpeg solo et /ou la vue 360.

framacarte ‹ culture ›

cela se charge simplement depuis l’interface, tu charges l’image et cela suffit si il y a des données lat-long ?

Oui, il faut effectivement que l’image soit géotaguée, en général, la majorité des smartphones actuels on cette option qui peut être activée si elle ne l’est pas déjà par défaut.
Et il faut bien sur être connecté sur l’instance, soit avec un compte OSM , soit avec un compte IGN.
La carte affiche des points orange une fois que l’opération et faite. Et un clic sur le point permet d’obtenir l’URL de l’image en utilisant la boite des liens en bas a droite qui permet aussi de lancer les éditeurs ID et JOSM.

1 Like