Ombrage MNT - Problème de pixelisation

Bonjour à la communauté.
Savez-vous avec quel outil logiciel annexe est réalisé le bel ombrage de MNT qu’on peut voir sur le site francetopo.fr ?
Je sais réaliser un ombrage en semi-transparence (canal Alpha) à partir de données libres RGEAlti à 5m, ce que je fait avec les commandes GDAL mais le résultat à grande échelle (niveaux de zoom 17,18) est trop pixelisé, ce que l’on ne voit pas sur le site francetopo.fr.
Par ailleurs, savez-vous qui est l’auteur et le développeur actuel du site ?

Bonjour je ne connaissais pas ce site mais dans les copyrights il est noté quils utilisent le RGE alti 1 m.

Oui, c’est vrai que les copyright indiquent l’utilisation de RgeAlti 1m pour la France Metropolitaine mais je l’ai testé et le résultat est encore pire car il y a beaucoup trop d’artéfacts. Le résultat est pourtant superbement « lissé » sur francetopo.fr

Il faut appliquer un lissage dans tous les cas, soit pour éviter la pixellisation, soit pour réduire les artéfacts.

Au final ça peut donner ça: Démo rendu 'TOPen25' (EN CONSTRUCTION) + géocodage/autocomplétion Adresses + POI OSM avec addok

J’avais utilisé la BD Alti, suffisante pour le 1:25000

Merci cquest. Votre rendu est bien. Justement, quel outil utilisez-vous pour faire ce lissage ? Pour info, je dispose du logiciel concurrent à PhotoShop, à savoir Affinity Photo…

C’est un rendu fait avec Mapnik, le lissage est fait à ce niveau au moment du rendu des tuiles.

Pour une bonne intégration visuelle de l’ombrage dans une carte avec les autres éléments, j’ai constaté qu’il fallait l’appliquer en 2 couches, une après les surfaces mais sans les linéaires de voies ou POI, une seconde finale.
C’est pas obligatoire mais le résultat est plus agréable et lisible.

Bien sûr, ombrage classique avec le soleil au nord-ouest (paramètres par défaut de gdal)… où il ne se trouve en réalité jamais (dans l’hémisphère nord), mais c’est une convention et aussi notre câblage cérébral qui en a besoin, une carte étant « verticale », on attend la lumière venant d’en haut.

Ah, mais moi je m’affranchis de Mapnik et obtient avec les seuls outils gdal une couche raster du seul ombrage au format tif. c’est celle-ci que je voudrais lisser. Par rééchantillonnage mais lequel ?

Comme quoi, on arrive tous aux mêmes résultats quand on expérimente un peu ! Oui, le double ombrage s’impose assez rapidement pour un résultat « intuitif ».

1 Like

Alors en calculant le raster avec une plus haute résolution avec gdal. Gdalwarp doit convenir, si mes souvenirs sont bon.

Je vous remercie toutes et tous pour vos participations constructives.
J’ai testé toute la journée et peut vous livrer mes constatations et résultats:
gdalwarp permet effectivement de rééchantillonner à une autre résolution (-tr) mais n’est pas satisfaisant pour mon cas de sous-échantillonage.
J’ai finalement trouvé que l’outil de Propriété de la couche raster sous Qgis permet directement de transformer l’affichage (choisir Type de rendu : Ombrage) et cet outil (lui-seul?) permet de Ré-échantillonner : Choisir le mode de fusion Multiplier afin que cette couche n’occulte pas les autres couches situées en-dessous dans la liste des couches de Qgis et choisir un suréchantillonage supérieur à 1 (pour ma part, 2 est satisfaisant).
Par contre, pour une raison que j’ignore, l’export sous forme de tuiles raster de cette couche (en même temps que toutes les autres du projet) transforme l’ombrage en l’assombrissant.
Pour remédier à cela, j’ai trouvé la solution : J’exporte la couche rater ombrée sous forme d’une image (et non pas données brutes qui est le choix par défaut). Le fichier (geotif) est gros mais je m’en contente.
Puis, j’importe ce fichier dans mon projet et je modifie légèrement sa symbologie : mode de fusion : Multiplier (laisser tels quels les autres paramètres sauf la Luminosité que je règle à -70). C’est ce réglage qui me satisfait pour les niveaux de zoom de 10 à 18.
Niveau 15 :
11656

Pour la création d’ombrage avec QGIS, je peux conseiller ce plugin qui réalise un ombrage avec un lissage très bon à grande échelle : QGIS Terrain Shading
Je m’en suis servi pour réaliser l’ombrage sur l’emprise du département de l’Hérault que nous utilisons dans nos projets QGIS au SDIS34.

Si, si, avec gdalwarp c’est l’option -r <resampling_method> qui s’applique pour sur-échantillonner.
Calculer l’ombrage, puis sur-échantillonner avec -r cubic, par exemple.
Je pense qu’affinity photo propose les mêmes types de lissages.
Qgis le fait également, soi à la volée pour l’affichage des couches raster, soi via le menu raster pour calculer en dur une nouvelle couche sur-échantillonnée.