Parcs nationaux, Parcs naturels et autres réserves

Certains pays ont déjà leur parcs nationaux, et autres réserves naturelles, représenté sur OSM. Ce n’est pas le cas pour d’autres pays (France entre autres où ni les parc nationaux, ni les parc naturels ne sont représentés…).
Cela est-il dû à des restriction legislatives? A un manque de données libres (j’aurais du mal à le croire…)?

Je trouve que ce type d’info est pourtant bien utile, pour préparer par exemple une rando à l’étranger. Avoir une carte à l’échelle du pays, avec les zones naturelles protégées representées clairement (même si approximativement), permet de se faire une meilleure idée de ce qu’il est possible de faire avant de rechercher des infos plus détaillées sur chaque destination.

J’avoue que disposer de ces données m’intéresserait aussi, et j’ai chercher des données libres à importer, mais sans succès

J’ai trouvé ça :
http://inpn.mnhn.fr/isb/download/fr/themaNatura2000.jsp

qui semble contenir déjà un bon paquet de parc naturels, mais ma demande pour en connaître la licence n’a pas abouti…

d’après ce lien, il semblerait que les parcs nationaux du Royaume-Uni aient été dessiné dans OSM +/- à la main, d’après des données dérivées de celles de Ordnance Survey Great Britain

One last point many sources of boundary data will be tainted as being derived from OSGB data, but knowledge derived and communicated by people is not.



many of the boundaries being created with this technique are extremely approximate (National Park boundaries in England and Wales may be several kilometres from their true positions), because of the general absence of non-OSGB derived data.

Que pensez d’une telle pratique?

We have a long way to go in adding National Parks, AONB, and National Scenic Areas. I think the only way is to get an approximation of the boundaries into OSM, and then use maps to ask people who are likely to know to refine these boundaries more accurately.

Je suis assez d’accord avec cette façon de procéder: c’est à dire de dessiner les contours des parcs approximativement, quitte à modifier les polygones par la suite. Mais avant de me lancer (et de faire éventuellement une grosse bêtise…), je me demandais ce que vous en pensiez…

ça m’a l’air d’un travail de fourmi pour un résultat médiocre, alors que les organismes des réserves natuelles ont en général intérêt à ce que la zone soit plutôt bien connue des randonneurs/sportifs pour justement la respecter.

Je garde bon espoir que cette donnée puisse un jour être accessible par un procédé “propre” et efficace. Certes, si ce jour tarde trop, on fera sans doute comme les anglais…

J’ai commencé à regarder du coté de mon activité perso (le parapente) où sont diffusées par une organisme (le SIA) les zones françaises où le survol est restreint : aéroports, aérodrome, zones militaire ET … coup de bol, au dessus de toutes les grosses réserves naturelles françaises (ou presque) le survol y est justement restreint.

Ces cartes ont pour vocations d’être diffusées justement pour que chaque parapentiste puisse l’avoir dans son gps et éviter d’aller déranger les braves chamois, en résumé, c’est assez facile de se les procurer, c’est diffuser pour raison de sécurité. Ce serait bien tordu de la part des réserves (certes, c’est possible) d’en restreindre les droits de diffusions…

Pour donner un suivi à long terme, j’ai complété le wikiprojet qui traite d’un éventuel peut-être import futur des parc et réserves de france :
http://wiki.openstreetmap.org/wiki/WikiProject_France/Parcs_nationaux_et_régionaux

http://gpsrevolution.blogspot.com/2010/06/osm-parcs-nationnaux.html

… tiens, on dirait bien que ca bouge pour la France. Bonne nouvelle!

Cette autorisation accordée par l’INPN émane-t-elle de ta demande sly?


edit: ah mince, j’avais pas lu ca… http://forum.letuffe.org/viewtopic.php?f=6&t=112&start=0 :slight_smile:

J’avais complètement oublié ce sujet quand j’ai posté l’autre dans nouvelles.

Visiblement, c’est plutôt la demande de françois qui a abouti (il a fait l’effort d’un courier papier, adressé à la bonne personne, alors que mon mail à dû tomber dans la boite à spam :wink: )

Bonjour,

Contributeur depuis peu à OSM, je travaille dans un parc national (PN Ecrins) et par chance pour le sujet qui nous concerne, je travaille au sein de la cellule données, donc informatique, bases de données et géomatique. L’équipe est fortement orientée opensource, une autre personne de l’équipe est également contributrice OSM.
On va faire ce que l’on peut pour que les données, au moins des parcs nationaux, soient transmises.
Sur le plan technique, normalement, tous les géomaticien(ne)s des parcs nationaux doivent disposer des limites du ou des coeurs de leur parc établi sur la base des limites cadastrales (seules limites ayant une valeur juridique réelle). Et ça tombe bien, les 9 parcs nationaux viennent, suite à la nouvelle loi de 2006, de renouveler leur décret de création. En général, ce renouvellement a conduit à un travail SIG sur la base des limites cadastrales (la liste des parcelles doit figurer au décret).
Concernant les limites des aires optimales d’adhésion (ancienne zone périphérique), en général il s’agit des limites des communes et là, on travaille tous sur la base des limites communales fournies par l’IGN. Quid de la possibilité d’utiliser ces limites pour OSM ???
Autre point important, la vraie limite du parc sera la limite des communes qui auront fait le choix (d’ici un an ou deux) d’adhérer à la charte du parc (en préparation actuellement dans tous les parcs nationaux).
Cela dit : c’est principalement la limite des cœurs qui est importante car même si la charte aura pour partie un caractère opposable aux tiers, c’est la zone cœur qui présente une véritable réglementation.

Sur le plan administratif : je vous propose de procéder comme suit :
je me renseigne pour savoir à qui doit être adressé un courrier de demande officielle au sein de nos structures (par exemple le directeur de parc nationaux de France, un établissement public en charge de coordonner certaines actions des parcs nationaux) et quelle doit en être la teneur, qu’est-ce qui peut être fourni…etc
Un contributeur OSM qui en a l’habitude adresse ce courrier
Selon la réponse, on envisage la suite pour la mise à disposition des données sur le plan technique.

Pour les parcs naturels régionaux, il existe une fédération des PNR
Pour les réserves naturelles, il existe un organisme “réserve naturelle de France”. Ces deux organismes fédèrent leurs structures filles.
Pour les autres espaces protégés (arrêtes de biotopes, site natura 2000, sites inscrits, sites classés), ce sont les DREAL (ex DIREN) qui dispose de la donnée géographique et généralement la diffuse. par exemple :
http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=384
Il faut consulter les métadonnées pour en savoir plus sur les contenus et les droits.
Un organisme comme le CRIGE-PACA diffuse aussi de la donnée géographique :
http://www.crige-paca.org/


Voila, voila pour ce que je peux apporter sur le sujet.

Bienvenu dans ce monde magique qu’est la constitution (parfois laborieuse) d’une carte libre !

On va faire ce que l’on peut pour que les données, au moins des parcs nationaux, soient transmises.

C’est une très bonne nouvelle, cela pourrait nous aider à obtenir des contours de parcs plus précis que ce que nous avons obtenu avec l’INPN, qui, loin d’être mauvais, ne suit pas toujours très précisément les parcelles cadastrales.

Sur le plan technique, normalement, tous les géomaticien(ne)s des parcs nationaux doivent disposer des limites du ou des coeurs de leur parc établi sur la base des limites cadastrales (seules limites ayant une valeur juridique réelle). Et ça tombe bien, les 9 parcs nationaux viennent, suite à la nouvelle loi de 2006, de renouveler leur décret de création. En général, ce renouvellement a conduit à un travail SIG sur la base des limites cadastrales (la liste des parcelles doit figurer au décret).

Ayant personnellement tracé les contours de la réserve naturelle des hauts de chartreuse (Savoie-Isère) j’ai effectivement utilisé le décret de constitution listant les parcelles et le cadastre (que nous avons le droit d’utiliser) pour reproduire petit bout après petit bout l’ensemble du contour. Outre le travail laborieux que cela représente, il est parfois fait mention de limite vagues comme des phrases du genre : Planche AB, parcelle 1025 pour partie" et c’est dans le “pour partie” pour réside un peu de flou alors que j’imagine qu’une organise qui gère un parc ou une réserve a dû trouver un moyen pour savoir ou placer la limite

Concernant les limites des aires optimales d’adhésion (ancienne zone périphérique), en général il s’agit des limites des communes et là, on travaille tous sur la base des limites communales fournies par l’IGN. Quid de la possibilité d’utiliser ces limites pour OSM ???

Aïe !
En général, et sauf contrat passé précisant autrement, tout ce qui dérive d’IGN ne peut être intégrer dans OSM pour des questions de droits.
Mais vous semblez dire que seules les aires d’adhésion sont tracées grâce à IGN, cela voudrait dire que ça nous laisserait déjà la possibilité d’importer la zone coeur ?
En outre, OSM dispose d’une très bonne couverture des frontières de communes qui ont été constituées directement depuis la source (le cadastre), et obtenir la liste des communes de la zone d’adhésion nous permettrait nous même de faire la constitution du contour. (Ce que je d’ailleurs déjà commencé à faire pour le Parc de la Vanoise puisque nous disposons du contour approximatif fourni par l’INPN et des frontières de commune et il n’est pas trop difficile de faire le rapprochement tant les contours des deux sont proches)

Autre point important, la vraie limite du parc sera la limite des communes qui auront fait le choix (d’ici un an ou deux) d’adhérer à la charte du parc (en préparation actuellement dans tous les parcs nationaux).
Cela dit : c’est principalement la limite des cœurs qui est importante car même si la charte aura pour partie un caractère opposable aux tiers, c’est la zone cœur qui présente une véritable réglementation.

Tout à fait, mais je suppose que la zone de coeur ne pourra jamais être composée de communes entières puisque la réglementation des parcs empêcherait par exemple (mais je dis peut être une bétise) la construction de bâtimens

Sur le plan administratif : je vous propose de procéder comme suit :
je me renseigne pour savoir à qui doit être adressé un courrier de demande officielle au sein de nos structures (par exemple le directeur de parc nationaux de France, un établissement public en charge de coordonner certaines actions des parcs nationaux) et quelle doit en être la teneur, qu’est-ce qui peut être fourni…etc
Un contributeur OSM qui en a l’habitude adresse ce courrier
Selon la réponse, on envisage la suite pour la mise à disposition des données sur le plan technique.

ça me semble un bon planning !

Voila, voila pour ce que je peux apporter sur le sujet.

Merci bien.

Au cas où voici notre page de suivi sur le “wiki” d’openstreetmap qui liste nos procédures, ce que nous avons fait, cherché, importé ou échouer :wink: relatif aux réserves naturelles et parcs :
http://minilien.fr/a0lp3n