Pertes, gouffre et résurgences: comment mapper?

Messieurs-dames, bien le bonsoir.

Je viens de me poser une question: OSM permet de mapper des dolines et des gouffres avec natural=sinkhole, mais il n’y a pas tellement de nuances, là-dedans. Je veux dire, comment différencier, au mappage, une doline d’un gouffre? Comment mapper une perte dans le lit d’une rivière? Inversement, comment mapper une résurgence? OSM n’est pas censé tout contenir, mais, si une source est en fait une résurgence d’une rivière souterraine, le lien avec cette rivière devrait peut-être apparaître dans les tags de la source, mais comment? Si une rivière a un cours partiellement souterrain, comme c’est le cas de l’Aroffe (http://www4.ac-nancy-metz.fr/base-geol/fiche.php?dossier=167&p=3descrip) ou de la Meuse (http://www4.ac-nancy-metz.fr/base-geol/fiche.php?dossier=158&p=3descrip), est-ce que seul le lit, habituellement à sec à l’étiage, doit être mappé, en intermittent, entre la perte et la résurgence, ou peut-il y avoir un chemin entre les deux, notamment dans le cas où la résurgence ne rejoint pas tout de suite le lit principal, par exemple avec tunnel=yes?

Vous laissant méditer là-dessus :smiley:

Cordialement.

Question subsidiaire, pour le fun :smiling_imp: : comment mapper un inversac, ou estavelle, vu que l’eau en sort ou y rentre selon le niveau des cours d’eau avoisinants et de la nappe souterraine ? Dois-je doubler le ruisseau en sortant, c’est-à-dire mapper un ruisseau en sortant, et un autre y entrant, chacun dans un sens et tous deux intermittents ?