Forum OSM France

Points adresses dans des lieux-dits

Bonjour,

Je voulais m’attaquer, depuis osmose, à la correction des adresses déjà saisies en Vendée. Il y a des centaines de signalements dont les 9/10 me semblent être des faux positifs (Osmose).
Et les vraies erreurs sont noyées sous la masse.
Avant de faire un éventuel ticket osmose (ping @frodrigo), je souhaite avoir votre avis éclairé.

Des contributeurs ont importé des adresses dont le « nom de rue » est un lieu-dit, et l’import me semble tout à fait correct. Ces lieux-dits avec des « housenumber », on peut par exemple en voir une quarantaine sur cette page : Pifomètre

Personnellement, mettre le rôle street sur le lieu-dit dans la relation associatedstreet ne me gênerait pas du tout. On met bien highway sur des sentiers piétons :wink:
Et sinon, on le mettra dans addr:street ?

Mais en recherchant j’ai trouvé Adresses : numérotation & lieux-dits, où @cquest suggère de ne pas utiliser la relation dans ce cas.

Ma question est donc double pour me débarrasser de ces erreurs ou faux-positifs :

  1. y-a-t-il consensus en France pour éviter la relation associatedstreet pour les lieux-dits ?
  2. si oui, comment corriger l’existant de manière simple ? (et il faudrait peut-être que Pifomètre ne le propose pas)

Merci

  1. addr:place est très bien pour ce genre de situation.

Bonjour @zorglubu
Je fais la même suggestion que @StephaneP . Concernant Pifomètre et BANO, le sujet est d’actualité et discuté dans ce ticket Numérotation des lieux-dits · Issue #277 · osm-fr/bano · GitHub
Rien de disponible actuellement dans l’outil mais c’est en cours, dans une refonte de BANO que j’ai amorcé dans l’été suite justement à ce ticket. Tant que Pifomètre ne pourra pas en profiter, ma suggestion est de se concentrer sur comment bien remplir OSM, et donc utiliser le combo addr:housenumber+addr:place quand tu rencontres de l’adressage en lieux-dits, sans nom de voie

1 Like

A terme les lieux dits doivent disparaître car les communes ont l’obligation de réaliser l’adressage. Bon ca ne se fera pas tout de suite mais on y vient.

Bonjour tous, non @gendy54 ça ne change rien, je suis dans un hameau avec adresses (déjà dans OpenStreetMap) sans noms de voies et comme @zorglubu j’aurais bien utilisé des associatedStret ou associatedPlace (car les ways n’ont en général pas de nom, sauf à faire déteindre les noms de hameau sur les voies du hameau comme le font certains services concurrents), maintenant la solution favorisée par @vdct et @StephaneP est fonctionnelle, pas très propre d’un point de vue modélisation mais qui marche par exemple pour Nominatim.

Ne pas nommer les voies, ce n’est pas génial comme disait @cquest s’il y a plus d’une voie tu ne sais pas où trouver les adresses. Avec une voie nommée tu sais que tu as un côté pair, un côté impair, un sens pour la croissance des numéros. Avec des voies non nommées à chaque croisement c’est au petit bonheur la chance. Mais nommer les voies n’est pas obligatoire, c’est numéroter (adresser) qui est obligatoire. Et même si tu nommes les voies, ça ne fait pas disparaître les hameaux, seule leur précence dans l’adresse ne serait pas obligatoire.

Tu peux expliquer pourquoi ? Pour la maintenance, pour les utilisateurs ?

1 Like

C’est maintenant un peu plus clair dans ma tête ces histoires de hameaux avec numéros de maisons, et je vais utiliser ce addr:place dans le futur. Merci.

Pour l’instant, je vais mettre de côté l’existant, car il y a vraiment beaucoup de hameaux avec le rôle street. Et ma question venait surtout de l’existant.

Sur le fond, mais c’est juste une pierre déposée sur le chemin, comme ça, créer un nouveau type de relation ne me semble pas le plus efficace. Par contre, « associatedStreet » présuppose bien sûr d’associer des rues mais ne présume pas que ces rues soient nommées (le wiki prévoit l’absence de nom). On pourrait donc très bien garder le rôle street pour les highways concernés (non nommés) ce qui permet le contrôle qualité avec la distance à la rue, ne pas mettre de name dans la relation, y mettre plutôt addr:place et ajouter (créer) un rôle « place » pour les hameaux.

Pour les mêmes raisons que pour associatedStreet, donc un peu des deux. Je détaille plus si tu le souhaites. @zorglubu ce qui me gêne (mais je peux passer outre :wink: ), c’est que ça revient à utiliser associatedStreet quand ce n’est pas la rue qui est le sujet du regroupement. Sinon bien évidement je mettrais la clé name (avec le nom du hameau), c’est logique : tous les objets sont reliés à ce nom. Contre le fait de créer un rôle place car on a déjà dans les relations de type boundary un rôle label (quand on ne peut considérer que c’est un admin_centre) qui a cette fonction. Oui je suis d’accord, c’est plus efficace de ne pas créer de nouvelle relation. Autant rester homogène tant que c’est possible. Le fait de mettre name au niveau de la relation permet aux outils tels que Nominatim de marcher directement. Pas une raison fondamentale, mais un plus quand même !

A ma connaissance, la Base Adresse Nationale sur laquelle les communes doivent renseigner leurs adresses prend en charge les lieux-dits, cette information se superpose aux autres (numéros et noms de voie), donc a priori, ils ne devraient pas disparaitre.

La BAN ne donne des infos que là où figurent des adresses numérotées. Donc on n’y trouve pas tous les lieux-dits, mais juste ceux auxquels sont associés des n°

Et pas vu le texte qui interdit aux communes, seules décisionnaires dans le cas d’espèce, de déclarer n° (à) Nom du lieu-dit. Je l’ai peut-être raté.

Ceci dit, il y a bien une catégorie « Lieu-dit » qui est apparue dans les BAL, que le toponyme soit utilisé per se ou en complément d’une adresse avec voie nommée.

NB : je viens de tomber sur ça : « La Base Adresse Nationale ne conserve pas le code FANTOIR fourni dans le fichier Base Adresse Locale. » (source : Adresses et FANTOIR - Documentation). C’est à n’y rien comprendre.
Mais heureusement, Adresse_Labs est arrivé : Adresse_Labs - Documentation Tadam ! (on y croit ?)

1 Like

@gendy54 tu peux citer ta source ? J’en informerai ma mairie, mais je pense que tu as surinterprété la demande d’avoir un adressage du bâti.

Bonjour

La dénomination des lieux dits est de la compétence du Conseil Municipal rapelle par l article 169 de la loi 3DS de fevrier 2022. Les décrets ne sont pas encore sortis.
Les communes déclarées en Base Adresse Locale sont légitimes pour créer le toponyme et rattacher les points créés sur la voie dénommée, au toponyme . Ainsi une voie qui traverse plusieurs lieux-dits est numérotée sur la voie et chaque point peut être rattaché à son lieux-dit.
Dès que la BAL est publiée, on retrouve les informations dans la BAN.

Par ailleurs, pour les communes non encore déclarées en BAL, on retrouve les lieux-dits déclarés comme tel mais sans rattachement de point dans la BAN

Reste malgré tout la problématique des communes déléguées car à ce jour dans la BAL un seul champ est disponible alors que le format BAL anticipe bien la problematique du lieux-dit et de la commune déléguée.

Possible que j’ai surinterprété.
J’ai compris que lors de l’opération d’adressage, il était hautement recommandé de nommer toutes les voies, y compris celles qui mènent à des LD. Il est même recommandé de nommer cette voie par le nom du LD qu’elle dessert. Tout ca dans le but de pouvoir facilement créer une numérotation métrique, ce qui est impossible avec juste un LD, car on ne sait pas où le faire commencer. Cela n’oblige évidemment pas à supprimer le nom du LD dans l’adressage mais celui-ci viendrait en complément, si notamment par exemple le nom de voie ne reprenait pas le nom du LD.

1 Like

Merci @BCoupe pour les précisions.
@gendy54 ils font l’hypothèse que le LD est en impasse. Ça existe sûrement dans les endroits montagneux, dans les presqu’îles, en lisière de forêt, etc. Mais ce n’est pas le cas systématiquement. Si c’est un LD avec une ou des voies traversantes, la numérotation métrique ne peut marcher que si chaque tronçon partant du LD a son propre nom. Sinon c’est aussi pu efficace qu’une numérotation classique pairs/impairs.

@gendy54
Bonjour

Il existe sur le territoire 3 types de LD : les LD traversés par une voie, les LD en impasse (@bibi fréquent sur tout le territoire), les LD complexes avec plusieurs voies.
Par ailleurs lors des dénominations et numérotations, il faut anticiper les éventuelles évolutions des besoins.
Pour les voies qui traversent le LD elles peuvent traverser plusieurs LD aussi se pose la question de la numérotation d’un nouveau besoin entre deux LD. Le traitement généralement préconisé est de donner un nom à la voie puis la numéroter plutôt en métrique. Puis rattacher sur le LD ses points. La remontée BAL dans la BAN identifie bien chaque point adresse dans la voie soit dans le LD.
Pour les LD en impasse le début de la voie est au niveau du carrefour qui mène au LD et la numérotation préconisée est plutôt métrique. Dans ce cas le nom de la voie peut intégrer le nom du LD (route de) ce qui simplifie la lecture de l’adresse sans déstabiliser les administrés. Le LD est tout de même décrit dans la BAL et les points du LD sont rattachés au LD.
Dans les LD complexes on dénomme chaque voie et on numérote plutôt en métrique. Le LD est saisi dans la BAL et chaque point sur les voies est rattaché au LD.
La communication auprès des SDIS reste opérationnelle quelle que soit l’adresse communiquée, elle est sans ambiguïté.

Il est aussi possible de numéroter uniquement le LD à partir du panneau signalant le nom du LD ou du panneau de signalisation sur la vitesse ou à défaut au niveau de la première maison si les parcelles cadastrales en amont ne sont pas constructibles.

Il est en revanche déconseillé de numéroter un LD sans tenir compte de ses voies surtout sur le LD complexes.