Politesse d'un nouvel arrivant

Tout d’abord merci pour la cartographie à laquelle vous contribuez ! J’apprécie de pouvoir l’utiliser et de l’enrichir modestement.

Cela fait quelques années (2013 quand même) que j’ai créé un compte et je contribue de manière non régulière (ajout de numéros de maisons par ci, de notes par là, de noms de rue nouvelles, ajout de commerces pour les voir dans caresteouvert, …).
Récemment j’ai découvert StreetComplete et j’ai également vu le partenariat pour 3 ans avec Enedis (j’ai donc positionné quelques puces de postes de transformation et 3 poteaux électriques).

Il y a tellement de choses à identifier mais surtout tellement de « tag » différents qu’il est difficile de tout faire facilement du premier coup. Je suis donc content d’avoir trouvé ce forum (j’avoue ne pas avoir cherché avant).

A bientôt pour quelques questions.

Pour ma localisation, je pense qu’en cherchant mes contributions il est assez facile de savoir où je suis.

4 Likes

Bonjour, pour l’ajout des numéro de rue, pensez à passer au mode semi industriel avec la BANO : Correspondance entre FANTOIR et voies OSM, téléchargez JOSM et cliquez sur relation : ça va vous faire une rue d’un coup. Mettez pas exemple un fond OSM noir et blanc pour voir s’il faut éliminer des doublons (points adresses mal tagués).

Bonsoir @bibi,
Je viens d’installer JOSM et regardé « en diagonal » les correspondances entre FANTOIR et les voies OSM, pour la commune du Coteau (42071) et j’ai affiché les numéros pour la rue Anatole France (je la connait plutôt bien) et j’ai quelques questions avant d’enregistrer quoi que ce soit qui pourrait ne pas être bon.
Une capture d’écran de l’import et une capture des « choix » dans « bano » :


1- Les numéros sont ajoutés dans la rue et non associés aux bâtiments. Est-ce problématique (ou pas grave du tout, voir même souhaité) d’avoir ces « doublons de numérotations » ?

2- Le n°4 est mis juste au niveau d’un poste de transformation qui n’est pas numéroté (mais c’est conforme au cadastre : parcelle 000 AD 228 4 RUE ANATOLE FRANCE 42120 LE COTEAU). Doit-on le laisser ou le masquer ?

3- Je suis surpris que le 17 et le 19 ne soient pas « ajoutés » sur la rue (voir image)

4- Quand tu écrit : Mettez pas exemple un fond OSM noir et blanc pour voir s’il faut éliminer des doublons (points adresses mal tagués). Quels genres de doublon as-tu en tête ? Comment faire pour savoir si ce sont des doublons ou non ?

Pour éviter de mal faire, je n’envoie pas les modifications dans OSM, j’attendrais de comprendre ce que je fais et comment cela doit être fait dans les « règles de l’art ».

Bonne soirée.

Complément de question :
sur l’image que j’ai envoyé dans le précédent message, il est possible de voir un « 21 bis », mais il tombe en face du bâtiment numéro 19. Je suis sur du numéro du bâtiment, car j’ai vérifié avec les données du cadastre : Parcelle 5 - Feuille 000 AD 01 - Commune : LE COTEAU (42) 000 AD 520 : 19 RUE ANATOLE FRANCE 42120 LE COTEAU

Ce 21 bis doit-il être éliminé ? Si oui : dois-je juste le sélectionner le appuyer sur le bouton « supprimer » ?

Est-ce que c’est normal/voulu : oui : la numérotation ponctuelle se trouve au droit de la propriété, à la limite entre la voirie (en général publique) et la parcelle (souvent privée). Par contre les numéros des bâtiments doivent être supprimés (pas de doublons). Au début ça surprend mais c’est ainsi que procède le cadastre, les SIG des communautés territoriales.

Oui il existe des numéros zombie. Par exemple Node: 1702515678 | OpenStreetMap : là il y a eu un langoustier transformé en restaurant, il n’y aura très probablement plus jamais de « construction » à cet endroit, mais l’adresse reste. Mettre ou ne pas mettre le point d’adresse : il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Une adresse n’implique pas une boîte-aux-lettres, par contre « ça ne mange pas de pain » et si un prestataire doit se rendre à ce poste de distribution et qu’on lui donne l’adresse, autant qu’elle existe.

Je réponds avec le 4

J’ai regardé de plus près : en fait ça se ramène au point 1. Car si au sud il ajoute les 4 a, 4b,… c’est parce qu’il ne reconnaît pas les 4A, 4B. En fait si tu tries (ce qui est à faire) les membres de l’ associatedStreet tu vois qu’il a bien mis les 17 et 19 dans la relation. D’ailleurs sur l’image JOSM tu vois que le bâti des 17 et 19 est pris en compte. Tu ne les vois pas comme ajoutés comme point adresse car ils existent déjà et sont ajouté comme building. Merci de ne toucher à rien car on a un bel exemple de « foirage » de l’outil qui dédoublonne mal et un joli micmac avec des 2 A/B/C précédés d’un 2/2 d (!)/2 ter. Donc tu tries, tu vois si un numéro apparaît plusieurs fois et dans ce cas tu supprimes les informations d’adresse du bâti puis tu supprimes ce bâti de la relation. Car les points d’adresse sont des points et non des building=house même si dans la relation ils ont le rôle house.
J’aurais tendance à supprimer les infos des infos d’adresse des building=* pour que l’outil les ajoute proprement au droit de la voirie.
Attends de voir ce qu’en dit @vdct sur le ticket regroupant ce genre de cas.

@pl6025 , tu pourras nous donner le statu de l’adresse la plus à l’ouest (2 d d’après Bano, 2 d’après le cadastre) ? Autant répondre sur Github si tu peux/veux.

En France, il y a un consensus pas tout à fait consensuel de préférer mettre les adresses sur des points plutôt que sur les bâtiments.
À l’époque où je m’étais penché sur le sujet, j’étais tombé sur des discussions très intéressantes sur les avantages/inconvénients de chaque méthode. Il faut fouiller sur les archives de talk-fr …

Personnellement, je préfère mettre les adresses sur les bâti. 3 voire 4 raisons à cela :

  • géocodage inversé plus pertinent d’après les discussions dont je parlais
  • cohérence globale avec le reste du monde
  • méthode poussée par iD et donc utilisée par tous les débutants
  • dans mon secteur proche, les numéros étaient sur le bâti

Pour passer en mode adressage de masse, j’utilise le greffon JOSM HouseNumberTaggingTool avec le fond cadastral.
C’est très puissant quand l’incrémentation des numéros va de 1 en 1 ou de 2 en 2. Quand le cadastre fait défaut (numéro illisible ou manquant), soit j’active l’imagerie BANO sur JOSM, soit je me réfère à la BAN beaucoup plus détaillée ici : Guichet Adresse V2 | Visualiser la Base Adresse Nationale

On se rend vite compte que toutes ces sources ne sont pas fiables à 100%. Seul le terrain permet de vérifier la bonne numérotation.

Il serait pertinent de renommer ce topic du coup :wink:

Réponse à la question dans la note :

Même les numéros sur les maisons ne sont pas clairs… Deux fois le numéro 2, puis 2-bis 2-ter sur la porte d’après.

Mais toutes les références en OpenData mettent les points d’adresse sous forme de point. Un bâti loin de la voirie principale et soit le géocodage a un soucis soit on ne sait comment s’y rendre^^. On voit aussi que si un bâtiment est détruit, le débutant va supprimer l’adresse.
Vérifier la cohérence entre des points et non entre des points et du surfacique, c’est plus trivial.
Récupérer les points d’adresse grâce à la BANO permet d’ajouter des adresses bien plus rapidement que l’ajout approximatif d’un débutant. Si tu regardes Osmose tu vois le nombre d’adresses dont la voirie, la ville ou le code postal sont incohérents. Virer les données des débutants pour repartir de BANO c’est plus efficace !
Quand j’étais petit je mettais les point sur les bâtiments, depuis j’ai grandi^^. Maintenant la Bano et le modèle associatedStreet accepte les deux.
Par contre si tu as une maison et un garage séparés par une cour, l’adresse c’est pour la maison, le garage, la cour. Donc il faudrait représenter par du surfacique qui n’est pas toujours bâti.
Ou ne mettre que sur la maison ? Que sur la cour (point d’accès physique) ? Que le garage où est la boîte-aux-lettres ? JOSM refuse d’avoir plusieurs adresses identiques dans une associatedStreet.
Un avantage de la représentation ponctuelle au droit du bâti c’est d’afficher l’adresse même quand il y a un POI à cet endroit. Oui ça peut-être vu comme taguer pour le rendu mais dans une rue commerçante c’est bien pratique !