Présentation et appel à contributeurs en Lorraine gaumaise

Bonjour,

Toute nouvellement inscrite sur ce forum, je me présente et je cherche également quelques réponses à certaines questions.
Je suis chargée de promotion et de développement touristique au sein de l’office de tourisme transfrontalier du Pays de Montmédy (www.tourisme-paysdemontmedy.fr) dans le département de la Meuse.
Dans le cadre d’un projet européen transfrontalier avec des partenaires belges (Pays de la Semois et Pays de Gaume), nous avons défini et balisé un itinéraire de randonnée pédestre d’environ 250 km entrecoupé de jonctions/variantes qui forment des boucles d’environ 50 km. Nous souhaitons éditer des fiches topoguides pour valoriser ces boucles et cet itinéraire. Étant sur deux pays, je souhaite ne pas travailler avec IGN car les fonds de carte ne seront pas identiques de part et d’autre de la frontière. Je ne souhaite pas non plus faire retracer des cartes car nous n’avons pas le budget. D’où l’intérêt d’OSM. Dans le cadre d’un marché public, nous devons passer par un prestataire et je voudrais indiquer dans le cahier des charges la marche à suivre pour utiliser OSM mais perso je ne la maitrise pas suffisamment.
Certains d’entre vous connaissent-ils des territoires qui ont déjà édité des topoguides de randonnée avec OSM ? Je cherche à voir des réalisations. Pouvez-vous m’orienter sur ce sujet ?

Par ailleurs, la cartographie de notre territoire sur osm n’est pas encore assez complète. S’il y a des contributeurs dans le coin, je fais appel à eux. C’est assez urgent car les topoguides doivent être finalisés pour mai 2015.

Aline PARMENTIER
Chargée de promotion et de développement
Chargée de mission Interreg
Office de tourisme transfrontalier du Pays de Montmédy
Citadelle - Ville haute / 2, rue de l’hôtel de ville
F-55600 MONTMÉDY
Tél. +33 (0)3 29 80 19 51 / Mobile +33 (0)6 38 81 45 33
www.tourisme-paysdemontmedy.fr
www.lorraine-gaumaise.com

Bonjour,

Avez-vous jeté un coup d’œil au topoguide réalisé par l’association belge qui gère le circuit de la Gaume Buissonnière ? Ça semble être dans le même coin.
http://gaumebuissonniere.host22.com/index.php?lang=fr&subpage=01&page=04&ch=1
C’est du pur OpenStreetMap, mis en forme avec le rendu R25, modifié à la marge pour leurs besoins. Des exemples de ce rendu (non optimisé) sont présentés par là :
http://osm107.openstreetmap.fr/jbtopo/
Une autre réutilisation, toujours chez les Belges, cette fois avec le rendu par défaut du site osm.org :
http://blog.bmaron.net/post/2014/09/22/Interview%3A-des-Sentiers-de-Grande-Randonnée-et-OpenStreetMap

Sur les autres points, l’appel à contributeurs extérieurs n’est pas toujours LA solution : les meilleures contributions viennent souvent du terrain. Une option serait l’organisation d’une cartopartie, mais vue la taille du terrain de jeu, une journée ne suffirait pas à cartographier l’ensemble des chemins du territoire. Si vous voulez une bonne complétude, vous ne passerez probablement pas à coté de l’implication de locaux ou des associations de rando/vtt/sports nature locales.
Enfin, je ne répondrai pas sur le point marché public/prestataire que je connais mal. OpenStreetMap, c’est surtout des contributeurs qui réalisent des petits projets autour de leurs centres d’intérêt et une communauté. Quelques contributeurs ont créés leur entreprise pour valoriser commercialement leur savoir-faire, mais elles ne sont pas légion. Je n’ai pas encore entendu parler de réalisations de ce type de leur part.

Cordialement,

JB.

Bonjour,

Merci pour ces informations. Je vais me rapprocher de l’un et l’autre.
Il semblerait que ce ne soit pas simple d’utiliser OSM pour de l’édition de qualité.

Bien à vous,

Aline Parmentier

OSM est ce qu’on en fait. Si on arrive à créer une dynamique autour du projet, on peut arriver à des données de très bonne qualité. Dans certains coins des Vosges, par exemple, ça devient difficile à améliorer, aussi le long de certains GR bien parcourus et d’autres zones touristiques pour les zones rurales.
Pour les outils, il y une émulation du monde du « libre » qui fait que ça bricole un peu, par exemple, l’équipe de la Gaume Buissonnière a développé quelques lignes de code intéressantes pour la mise à jour de leur topoguide. Après, pour les réutiliser, il faut parfois bricoler un peu aussi. C’est une autre approche de celle des entreprises habituelles, mais les résultats ne sont pas forcément de moins bonne qualité !
En tous cas, il y a des contributeurs en France qui suivent avec intérêt les relations entre OSM et la randonnée pédestre, et qui comptent aussi les points entre OSM, les collectivités, la FFRP et l’IGN.
JB

ça n’a pas l’air simple… quand on ne sait pas faire, qu’on n’a jamais fait… et ce n’est pas spécifique à OSM.

Réaliser un fond de carte spécifique est un métier. Si l’objectif est une sortie papier (donc haute définition), ce n’est pas beaucoup plus compliqué qu’à l’écran, il faut juste utiliser les bons outils et techniques.

Le fond de carte R25 est sûrement une très bonne piste.

Bravo pour cette initiative. Pour ce qui est d’un appel à contributeurs pour mettre à jour les données dans la région, je ne ssais comment coordonner, mais je suis volontaire pour valoriser l’utilisation d’OSM dans le cadre d’un projet touristique / patrimonial.

Bonjour,
Au fait, ce projet a-t-il été concrétisé ?