qualité de mes fichiers gpx ?

Bonjour,

Contributeur d’OSM depuis début juin, après quelques corrections sur Potlach et un peu de cartographie sur JOSM, je décide de passer à la vitesse supérieure en créant des traces .gpx

Après avoir lu quelques articles du wiki je me pose des questions avant d’uploader mes traces.
J’enregistre les traces avec un Iphone 3GS et l’application “GPS Stone” et dans le wiki on peux lire :

Comment être sur que mes fichiers sont au format WGS-84 ?

Ensuite :

Dans le fichier gpx je peux lire :
17.068495
23.164150
Ce sont les valeurs horizontales et verticales de DOP mais il n’y à pas le global, du coup comment savoir si mes traces ont une qualité suffisante ?

Et si quelqu’un connait d’autres apply pour générer des gpx je suis preneur :slight_smile:

Merci.

Prends un point dans ton fichier de traces (si possible pour un endroit assez caractéristique), et fais un copier coller des coordonnées dans l’url suivante pour la latitude (après ?mlat=) et la longitude (après mlon=)
http://www.openstreetmap.org/?mlat=44.624846&mlon=6.211615&zoom=18&layers=M
Tu devrais voir un marqueur sur la carte OSM. Si l’endroit correspond à celui où tu te trouvais, c’est déjà bon signe.

Tu peux ouvrir la trace avec JOSM, et vérifier que cela coïncide bien avec les éléments déjà existants.

Tu peux t’en tenir à la valeur de hdop, puisque OSM ne tient pas compte de l’altitude. un hdop de 17 est quand même élevé. Est-ce que tu arrives à faire baisser la valeur en lançant le GPS sur un terrain dégagé et sans trop bouger au début ?
En faisant comme ça, tu verras au moins quelle précision peut atteindre le GPS de ton iPhone dans de bonnes conditions de réception.
Cette page wikipedia donne quelques indications : http://en.wikipedia.org/wiki/Dilution_of_precision_(GPS)

Une autre méthode intéressante pour jauger la précision est de faire le même chemin plusieurs fois de suite. Ce n’est bien sûr pas toujours possible, mais cela aide à cerner la confiance que l’on peut mettre dans ses relevés.

Dernier point : voilà l’ensemble des traces récupérées par un groupe lors d’une cartopartie à cet endroit :
http://www.openstreetmap.org/?lat=47.08521&lon=-1.27448&zoom=17&layers=M
les traces sont visibles ici : http://arboulig.free.fr/img/
La zone est boisée, cela n’est pas très favorable à la précision.

Merci pour ta réponse,

Avant de monter dans la voiture je peux avoir 9m, mais dans la voiture ça ne descend jamais sous 17 :unamused:

ça je vais essayer.

Intéressant !

Encore une question : est-il utile que j’upload des traces de routes déjà cartographiées ?

Les HDOP, PDOP, GDOP et compagnie sont fonction, entre autres, du nombre de satellites visibles par ton GPS. C’est pour cela, qu’il faut éviter les “masques” au maximum, qu’il s’agisse d’un couvert forestier… ou du toit de la voiture! Du coup, pour avoir la précision la “moins mauvaise” possible avec mon téléphone, j’essaye de le placer à la base du pare-brise, à l’endroit le plus dégagé. Pas une solution miracle, juste un conseil…

D’une façon générale, les traces GPS sont une source d’info parmi d’autres.

Leur précision est très variable, en fonction du GPS utilisé et de la qualité de réception (terrain dégagé ou pas, nombre de satellites “visibles”, couverture nuageuse, activité ionosphérique, etc).

Pour un chemin où on a aucune autre source d’information, une série de trace GPS permettra de déterminer à peu près son trace.
Si on a une image aérienne de qualité ou le cadastre, le GPS n’apporte souvent pas grand chose à mon avis.

J’utilise par contre mon iPhone énormément pour contribuer à OSM, en prenant des photos géolocalisées.
C’est le moyen le plus rapide de faire des relevé sur le terrain, une photo étant faite en 1s alors qu’il me faudrait beaucoup plus de temsp pour noter partiellement ce que je vois sur un bloc note. La géolocalisation de la photo bien qu’approximative, me permet deme repositionner sur les images aériennes de bing. Les deux couplés, c’est ce que j’ai trouvé de mieux. En 1h je peux prendre 200 à 300 photos… le seul souci c’est l’autonomie de liPhone avec sa batterie qui se vide rapidement quand appareil photo et GPS sont activés, mais j’ai une batterie externe :wink:

Merci de vos réponses.

Donc de toutes façons ce n’est pas la peine que je surcharge les serveurs d’OSM avec mes traces si elles sont faites sur des routes cartographiées.

plus il y a de traces mieux c est ! Apres on peut moyenner pour reduire l erreur