Regrouper ou découper des polygones

Bonsoir,

Voilà sur la zone que je couvre il y a de gros polygones landuse=farmland, entre autres, notamment autour de la commune et perso je trouve que c’est un peu le bazar. Le rendu de certains polygones laissait apparaître un léger trait sur la carte, c’était pas super esthétique et puis on aurait pu croire que ce tracé qui n’était que le contour du polygone représentait autre chose.

Bref il y avait une relation multipolygone juste à coté dont le contour extérieur était aussi un landuse=farmland, du coup j’ai fusionné le tracé d’un polygone farmland avec le limite extérieur du multipolygone farmland, je me retrouve donc avec un polygone assez grand, mais j’ai cru comprendre ici et là que vous n’étiez pas fan des gros polygones.

J’ai mal fais ? Il vaudrait mieux que je le redécoupe ?

Autre question : après avoir fusionné un autre polygone famland avec le multipolygone existant je me suis aperçu qu’il y avait un doublon juste en dessous mais qui n’avait pas été créé/modifié par le même contributeur, j’étais prêt à le supprimer simplement mais c’est là que je me suis dis que peut être je foutais le bordel dans ce qui était peut être réservé aux grand gouroux d’OSM.

Comme tout était déjà là quand je me suis inscrit à OSM et que cette superposition de polygone n’est pas signalé comme une erreur, je préfère demander avant de faire une connerie. Ce n’est pas la première fois que je tombe sur une superposition de polygones dans mon coin surtout en ce qui concerne les éléments issus de Corine Land Cover, aussi bien les farmland que les residential etc…

Edit : Pour ceux qui voudrait se rendre compte par eux même :

http://www.openstreetmap.org/relation/962731#map=12/48.8611/0.9311 > la relation
http://www.openstreetmap.org/way/251639431#map=13/48.8478/0.9101 > le polygone doublon qui se superpose avec une partie de la relation
http://www.openstreetmap.org/way/251638797#map=12/48.8880/0.9579 > un autre polygone dont une partie se superpose avec la relation

Vu le bordel que sont ces gros MPs (multipolygones), la découpe en morceaux plus réduits est une bonne chose. La séparation au niveau d’éléments existants sur le terrain est la meilleure, comme ce qui avait été fait ici au niveau de la grande route. Ça aurait été parfait si la personne avait séparé les nœuds du MPs de ceux de la route, en laissant la largeur de la chaussée hors des deux MPs.
Du coup, j’encouragerais à re-découper ce gros MP (en fait, il suffit de supprimer les morceaux en doublon), et pour faire encore mieux, de redécouper non pas sur l’axe de la route, mais au niveau des bordures de chaussée (ou de là ou commencent réellement les cultures).
JB.

en fait, il suffit de supprimer les morceaux en doublon

Je veux dire garder ces petits morceaux actualement en doublon et retirer leur surface de la grande relation.
Bof, je sais pas si c’est encore très clair…

Ah ouai carrément ! ça signifie alors qu’on a une conception différente du fond de carte… parce que perso c’est un peu comme ça que je vois tous les landuse, une myriade de polygones contigus qui forme un fond de carte. Et puis dans mon esprit une route n’est qu’un tracé qui à été fait à travers (sur) un champ, une forêt, une prairie, etc… Sur le terrain si on enlevait les routes on y trouverait quelque chose et pas le vide.

En plus y’a un autre truc qui me chiffonne avec cette façon de faire, c’est que la largeur des routes dans la réalité n’est pas la même partout, si je place les limites des polygones farmland précisément où commencent les parcelles agricoles, là où la terre est labourée ou que les cultures poussent, il y a quand même de grande chance pour qu’il y ait un espace vide entre la route et le champ sur le rendu de la carte, parce que accotement, parce que fossé ou que sait encore…

Et puis je sais pas, je pense aussi à toute les personnes qui téléchargent les données OSM pour leur propres besoin (dont je fais parti), admettons qu’ils n’aient pas besoin ou envie de faire apparaître les routes pour x raisons, ils vont se retrouvés avec des espaces vides entre des polygones, aussi infimes soient-ils c’est juste galère.

Sujet éternel et récurrent. Il faudrait éplucher la liste de discussion talk et talk-fr pour l’historique, mais pour faire vite :

  • du goudron, ce n’est pas un champ cultivé.
  • il y a aussi des personnes qui font des statistiques sur les surfaces, et qui ne veulent pas de goudron dans leurs résultats.
  • on ne cartographie pas pour le rendu. D’ailleurs, quand c’est bien tracé, hors très haut niveau de zoom, le vide entre deux landuses est masqué par la voirie.
  • recoller les landuses alors qu’ils avaient été soigneusement tracés en les séparant de la route est considéré comme du vandalisme (perte d’information par rapport à l’état précédent).
  • si on veut vraiment tracer que les landuses sans les voiries et sans les trous de routes, un coup de buffer pour les recoller fait le boulot.
    Voilà pour la version courte. Moi aussi, à mes débuts, j’ai collé les landuses à la voirie. Maintenant, je vois les inconvénients que ça a (surtout quand on veut les retravailler), et je suis en accord avec ce que la communauté a défini comme bonnes pratiques.
    JB.

Sur le terrain si on enlevait les routes on y trouverait quelque chose et pas le vide.

Exact mais aussi d’ailleurs idem pour pour les landuse
SI on enlevait les farmland on trouverait la forêt originelle…
On ne mappe pas avec des SI mais avec ce qui est sur le terrain. Et effectivement, le goudron n’est pas un champ.

Néanmoins, il faut rester pragmatique il n’est pas demandé - je pense- de mapper de facto toute la voirie en surfacique. (les erreurs de calculs de surface doivent pouvoir se corriger assez facilement)
La carte reste une interprétation du terrain et, de même que la voirie en agglomération est considérée comme zone résidentielle (pourtant personne n’y réside dessus), une petite départementale peut aussi être considérée comme partie intégrante d’un large landuse.
Vaut mieux garder par exemple une forêt en une entitée unique que de la tronçonner en fragments parce que 2 petites routes qui disparraissent sous les fondaisons s’y croisent.

Tout est une question de dosage (d’ou le pragmatisme)
Le problème est que chacun règle le curseur "détail " à sa manière. Mais c’est innérant à OSM. Malgré tous les Wiki on ne pourra l’éviter.

--------------------------------
Personnellement, je coupe systématiquement les polygones sur
Les autoroutes ; primary ; trés souvent (mais pas toujours ) les secondary ; Les voies ferrées ; les riverbanks ( les “vrais”, pas ceux des imports cadastre)
Pour les autres , c’est selon
Si le détail que je veux apporter à la modélisation le nécéssite je coupe, sinon je trace sur le landuse. (mon curseur est aussi variable)
------------------------------

Pour en revenir au gros polygones, si il devient nécessaire de tronçonner un MP, autant le faire sur une route et dans ce cas, il est effectivement plus logique de le faire suivant les 2 bordures de la voirie.
Ce qu’il faut éviter c’est de coller les 2 limites de polygone ET le linéaire de la voirie. C’est effectivement l’horreur à éditer.

-A la limite coller les deux bordures des 2 polygones sur un des bords de la voirie. (je le fais aussi de temps en temps sur des petits highways-je n’ai pas le courage de les faire en surface )

en résumé
Il me parait inconcevable d’imposer un mappage en surfacique de la voirie en général . Les derniers contributeurs partiront en courant :wink:
Par contre pour les trés gros élements, autoroutes , primary , ce pourrait être envisageable. (une autoroute, un fleuve , grosse rivière, canal etc… coupent vraiment une forêt en 2)

Enfin, tant qu’a couper un polygone(surfacique) en deux entités, ne pas fusionner les 2 limites avec une route (linéaire)

Oui bon effectivement ça m’étais venu à l’esprit que du goudron ce n’était pas un champs… je l’ai d’autant plus remarqué que j’ai toujours vécu entouré de champs :unamused:

Blague à part, ça ne m’est jamais venu à l’esprit de rassembler sur les mêmes nœuds, 2 tracés de polygones et en plus le tracé d’une route ou d’autre chose puisque c’est bien la première chose qui m’a fait galérer quand je suis arrivé sur OSM, en 2011. Au contraire, je serais plus pour que les limites extérieurs des polygones soient le plus éloignés possibles des autres tracés et donc les routes entre autres. Et partir du moment où il y a une route qui passe sur un landuse champs ou autre, il n’y a pas besoin d’être Einstein pour comprendre qu’à cet endroit ce n’est pas un champs, même si on suppose ou constate que le polygone est continu sous cet éléments.

Bref, je continuerais de cartographier avec le plus de pragmatisme possible comme le dit si bien Jabali.

Les “vrais” à partir du terrain en été ? ou les “vrais” à partir de Bing en hiver ?

Il y a le curseur personnel mais aussi la qualité des sources. Dans ce débat, tout le monde a raison. Il faut juste éviter que certains dégradent les contributions de haute “précisions” faites par d’autres en fusionant par exemple, des landuses soigneusement détachés de la route ou d’un chemin (on nous rapporte le cas de temps à autre)

Rassurez-vous dans ma zone il n’y avait rien de soigneux… polygones qui se chevauchent, parfois reliés à la route ou à d’autres éléments, doublons qui se superposent, etc…

Je ne pense pas faire de sabotage, ni de vandalisme… et au pire c’est mon propre travail que je vandaliserais si jamais c’était vraiment le cas.

Par “vrais” je pensais litteralement aux RIVERbanks d’une largeur suffisante (encore le curseur) pour considérer qu’ils séparent 2 polygones.
Et pas aux STREAMbanks des anciens imports cadastres .