Ruisseau disparu

Hello,

Le Rouillat, minuscule cours d’eau, traversait anciennement la ville de Reims, côté rive gauche de la Vesle, du Sud vers le Nord. Ce ruisseau a été redirigé dans les égouts dans les années 1980. Il était marqué en tunnel sur OSM, ce qui est de toute évidence faux ; un tunnel de plusieurs kilomètres aurait coûté une fortune pour un tout petit ruisseau (la municipalité n’a pas répondu à ma question). J’ai réussi à le tagger en « historique », mais ce n’est pas satisfaisant car, à part sur les premières centaines de mètres où le maintien du tracé est documenté, le parcours actuellement affiché est hautement improbable.

Il semble que le mieux serait de supprimer totalement cet élément, mais il semble faire partie d’une autre base de données qui empêche la suppression.

Quelle serait le meilleure solution ?

Bienvenu :grinning:
Tu peux mettre l’url de l’objet ?

De mémoire, il y a une rocade nommée « voie du Rouillat » qui a été construite à la fin des années 1970. Est-ce que le ruisseau ne serait pas canalisé le long de cette voie ?

Bien que le nom officiel soit « avenue de Champagne » depuis des dizaines d’années, le nom « voie du Rouillat » est encore utilisé par certains locaux.

Le cours du ruisseau n’est pas canalisé le long de la voie, c’est certain, car il en est éloigné de plusieurs centaines de mètres par endroit. Comme mentionné plus haut, son cours fossilisé a été conservé entre les deux grandes barres d’immeuble de l’esplanade Ernest Hemingway. Plus au Nord, le tracé n’est plus reconnaissable.

Pour préciser les choses, le ruisseau disparaît à la limite du chemin rural n° 29 qui fait la limite entre Reims et Champfleury. C’est à partir de là qu’il faut le supprimer complètement.

La carte publiée par la préfecture de la Marne donne un tracé. J’ai vu par ailleurs un document du Grand Reims qui indique que le ruisseau est busé.

Ce tracé est une copie presque conforme du tracé d’origine figurant sur la carte IGN des années 1950 :

À cette époque, la majeure partie du tracé était en zone rurale. Mon hypothèse est qu’une fois le ruisseau détourné dans les égouts, son tracé n’était plus un obstacle aux projets qui se sont développée depuis.

Ce qui n’est pas une hypothèse mais bien la réalité, c’est que la partie que j’ai mentionnée plus haut, entre les immeubles Hemingway, est un petit fossé à sec enherbé, avec même un ou deux ponceaux, si je me souviens bien. S’il y a busage, ce n’est certainement pas à cet endroit. Je me souviens avoir lu dans une publication qu’il y avait eu volonté de conserver le souvenir du Rouillat au moment de la construction du quartier

Par ailleurs, le reste du tracé est parfaitement incohérent, passant sous des immeubles , à travers des zones boisées et même sous le plan d’eau du parc Mendès-France sans suivre aucune voie de circulation, ce à quoi l’on pourrait s’attendre pour un faciliter un entretien éventuel.

Enfin, le coût d’un tel équipement pour un ruisseau dont le débit doit être de quelques litres par seconde et dont l’intérêt écologique doit être minimal aurait été exorbitant.

Donc, quelqu’un à dû numériser l’ancien tracé du ruisseau sans se pencher sur la situation réelle sur le terrain, et une fois intégré dans une base, plus personne ne se pose de questions.

Cela reste une hypothèse pour l’instant, mais qui mériterait d’être vérifiée ou invalidée.

Le document disponible à https://aires-captages.fr/sites/default/files/etude_aac_flech_phase_2.pdf contient pas mal de cartes, y compris le réseau d’égouts. Celle de la page 79 et les descriptions de la page 78 semblent répondre aux questions. Il y a même la section des canalisations, tronçon par tronçon.