Segmenter les itinéraires EuroVelo pour mieux en suivre la qualité

L’évolution de l’outil Knooppuntnet Monitor permet de faire un suivi de plus en plus précis de la qualité des itinéraires, à commencer par la randonnée pédestre puis progressivement le vélo. Cela coïncide avec une initiative européenne lancée par EuroVelo pour améliorer la gestion de ses itinéraires dans OSM.

Ce que nous pouvons faire en France, outre participer au groupe de travail proposé, c’est mettre au carré les parties françaises des itinéraires qui passent chez nous : EV1, EV3, EV4, EV6, EV8, EV17, EV19. J’ai créé pour cela le groupe fr-icn-EV dans Knooppuntnet.

Pour utiliser au mieux les capacités de Knooppuntnet, il faudrait que ces itinéraires soient segmentés en étapes de la même manière que les GPX fournis par EuroVelo (voir par exemple depuis la page La véloroute de l'Atlantique - EuroVelo - EuroVelo). C’est ce que j’ai fait pour EV4 et EV19. J’ai besoin d’aide pour les autres. Des volontaires ?

2 Likes

Si je comprends bien, il s’agit de découper l’itinéraire avec des sous-relations qui correspondent aux étapes « officielles », et de garder une relation qui englobe le tout ?

Il y a une procédure détaillée ? Chaque segment doit avoir son nom dans toutes les langues ? Est-ce qu’y a besoin de connaître l’outil Knoopuntnet ? et de savoir comment le prononcer :wink:

Remarque: pour avoir parcouru des morceaux de la Loire à Vélo / Eurovélo 6 l’été dernier, le balisage sur le terrain n’est pas toujours raccord avec les GPX fournis.

Je trouve personnellement qu’avoir le nom des segments dans toutes les langues est plus qu’inutile. Voire même, quand je crée des segments j’ai tendance à y mettre le moins de tags possible.

Là où les avis divergent beaucoup, c’est sur le tag name. Personnellement, j’utilise des noms de la forme EV4 France 18, Paris - Marseille pour faciliter le travail de tri et de maintenance, dans l’attente d’un schéma de tagging plus respectueux des besoins des mainteneurs.

J’ai posé la question à une belge sur comment prononcer Knooppuntnet. Le K se prononce, le reste se prononce à l’instinct :slight_smile:

Attention que les outils existants (en particulier JOSM) sont destructeurs pour les rôles des membres des relations quand on n’y prend pas garde. Je connais deux méthodes qui fonctionnent : 1) dupliquer les relations et y détruire les membres en trop, 2) exporter vers un fichier .osm , le modifier, et le charger ensuite dans JOSM.

Les collectivités locales remontent les données vers l’asso française qui les remonte ensuite vers l’ECF. Chacune à son rythme.

Tu verras aussi que KPN a un souci avec les sections où l’aller et le retour sont séparés ; on attend une nouvelle version qui arrangera ça.

Le schéma est proposé.
Je nomme les étapes de la même façon depuis pas mal de temps :

  • from=Paris
  • to=Marseille
  • suppression du tag name

J’ai configuré JOSM pour qu’il affiche from quand une relation n’a ni name, ni ref.

J’utilise la méthode 1.

Quand les 2 sous relations existent déjà je procède ainsi :

  1. ouverture de la première dans son éditeur
  2. sélection des membres à transférer vers la seconde
  3. suppression des membres
  4. ouverture de la seconde dans son éditeur
  5. ajout des membres au début

Je n’ai pas constaté que les rôles sont perdus (à tester)

Je propose de faire l’EV1.

Le moniteur n’a qu’un seul GPX de référence.

Comment procéder ?

  • télécharger chaque gpx depuis le site d’EuroVélo
  • ajouter chaque gpx comme référence dans Knooppuntnet
  • charger 2 gpx consécutifs dans JOSM et les 2 sous relations correspondantes puis les éditer ?

C’est assez facile d’extraire les GPX de chaque étape depuis le GPX global fourni par EuroVelo, c’est l’affaire de deux clics avec https://gpx.studio

Attention que les changements de structure d’une relation OSM imposent plus ou moins systématiquement de détruire puis recréer le moniteur dans KPN. Donc je vous suggère de ne pas ajouter de GPX d’étapes à KPN avant que nous soyons sûrs que la segmentation est correcte dans OSM, car le travail laborieux d’ajout des GPX à KPN sera à recommencer au premier changement de structure dans OSM.

Donc ma méthode à moi :

  • segmentation du GPX en étapes
  • import des petits GPX dans JOSM (en pratique, j’en importe un sur deux)
  • utilisation des GPX en question pour déterminer les points de coupe dans OSM
  • une fois la totalité de la segmentation finie et vérifiée, modification du moniteur puis chargement des GPX dans KPN (c’est fastidieux à faire)

En France c’est géré par Vélo & Territoires.

Faut-il plutôt les prendre sur velodatamap.velo-territoires.org et comment ?

Ou sur EuroVelo ?

Je constate que JOSM affiche la liste des étapes (clic droit « info ») :

On peut aussi charger chaque étape dans une couche différente (clic droit « Split tracks to new layers ») :

Dans le cas de l’EV 1, il y a 226 étapes !

On peut aussi convertir en calque de données (convert to data layer).

Le découpage est déjà fait pour la ViaRhôna mais il est diffèrent de celui de l’EuroVelo 17…

Il y a un découpage existant pour chaque relation, mais je n’y ai pas trouvé de référence à un quelconque système d’étapes provenant d’un opérateur.

Ça a l’air d’être celui du site viarhona ViaRhôna : carte détaillée de l'itinéraire cyclable

Les étapes sont similaires, mais pas identiques en effet. On va avoir besoin d’@Idrizza.

Bonjour à tous,

Attention le découpage de rond-point à cette occasion peut avoir un impact sur des relations dont mes favorites route=bus.
Le changeset Changeset: 144773492 | OpenStreetMap a par exemple un impact sur la relation 11970138 (et quelques autres) au niveau du Rond-Point Charles de Gaulle.
L’origine de la discontinuité n’est peut-être pas ce changeset mais plus probablement du StreetComplete.
Afin d’éviter une guerre d’édition, le découpage des ronds-points est nécessaire pour ces itinéraires ?

Marc

PS : pour Way: ‪Giratoire Pont Herbot‬ (‪1228752300‬) | OpenStreetMap le coupable est probablement cette opération EuroVelo

Bonjour,
J’habite à Nantes croisement de l’EV1 et de l’EV6 et je suis volontaire pour vous aider à entretenir ces deux voies que j’ai parcouru de l’Océan à Vienne et de Roscoff à Pamplune

Hélas, JOSM lui-même s’emmêle les pinceaux sur la continuité des itinéraires en présence de ronds-points.

@pyrog39 me propose en privé de cesser d’utiliser ID et openstreetmap.org pour travailler sur les relations sur lesquelles il a supprimé le nom, donc j’ai envie de lui proposer de cesser d’utiliser JOSM là où il y a des ronds points :slight_smile: Mais je ne suis pas sûr qu’on aille très loin comme ça.

Est-ce que la solution ne serait pas de s’imposer de découper proprement les ronds-points quand on les découpe, quitte à utiliser les mêmes outils de QA pour les bus que pour le vélo ?

Par le passé je découpais les rond-points. Je suis revenu sur cette façon de faire en ne les découpant plus. Je considère qu’il ne s’agit pas d’une « entorse » à un itinéraire. Et cela facilite la maintenance pour tous…

1 Like

Moi aussi je suis passé par ces étapes. Mais je constate ces jours-ci que ça devient de plus en plus difficile d’avoir un traitement correct des itinéraires par les outils en présence de ronds-points non découpés. Et j’ai observé que le long de certaines EV la majorité des ronds-points sont découpés (avec les lignes de bus correctement gérées m’a-t-il semblé).

Mais ça nous éloigne de la question du découpage des EV en étapes, il faudrait peut-être séparer ce fil de conversation (je sais que Discourse le permet mais je ne pense pas avoir les droits pour ça)

Autrefois JOSM n’appréciait pas trop les rond-points pour la continuité des relations mais - sauf erreur de ma part - il les gère maintenant correctement avec une icône de rond-point. En tous cas sur les relations que j’ai traitées récemment.