SNT et vandalisme

Une classe sévit sur Annecy.
Pas de réponses aux remarques de plusieurs contributeurs. :rage:

Comment contacter la classe, l’établissement pour faire cesser ce vandalisme ??
Le compte comprend le mot SNT et le nom du Lycée, c’est tout.

J’ai fait une demande de blocage du compte, mais en attendant la classe continue de CONtribuer :frowning_face:

Merci pour votre aide.

Cordialement

à part appeler le lycée… je ne vois pas trop.

donne le nom, je téléphone :slight_smile:
et si tu trouves l’établissement de celui ci MrG_SNT | OpenStreetMap

J’ai appelé, et après 3 personnes, j’ai eu le proviseur.

Il a identifié la classe de seconde (parmis les 14) avec l’horaire de début des cs et l’emploi du temps de toutes les classes du lycée.

Il demande un message succinct concernant les problèmes.

2 Likes

Merci pour ce travail d’investigation @pyrog

Je peux envoyer un message à la DANE de Grenoble qui pourra écrire à tous les établissements de l’académie.

et peut-être que, vu la période, c’est le moment de renvoyer un message à toutes les DANE de France pour communication au plus près des établissements ! Je peux me charger de cette communication si vous pensez que c’est nécessaire.

envoyé à l’instant au lycée

Monsieur,

suite à l’échange téléphonique que vous avez eu avec un contributeur bénévole OpenStreetMap, voici le courriel d’un autre contributeur bénévole.

Le compte SNT Berthollet | OpenStreetMap créé le 13 janvier 2021 a des contributions problématiques identifiées aujourd’hui.

Les dernières en dates :

Un certain nombre de ces « contributions » sont en train d’être annulées (encore par des bénévoles) et le blocage du compte a été demandé au groupe de travail international, en charge de ces cas.

2 points à noter :

Nous avons besoin de relais dans l’éducation nationale, n’hésitez pas à relayer ces recommandations auprès de vos collègues et homologues au niveau national.

Suivi ici : France/ProgrammeSNT-education-nationale - OpenStreetMap Wiki

oui cédric, cela serait super de pouvoir refaire une passe de diffusion :smiley:

Message au CA d’OSM-Fr,

Ne serait-il pas judicieux d’adresser une lettre ouverte à l’Éducation Nationale sur la problématique causée par la manière d’intégrer OSM dans les programmes et leur demander de fournir des billes à leurs enseignants (formation, documents pédagogiques, etc.) voire formaliser une coopération avec l’association.

J’imagine bien que la portée risque d’être plus symbolique qu’utile mais il me semble important de défendre OSM en tant que carte de qualité et non comme un bac à sable numérique ; et à plus grande échelle, de promouvoir le logiciel libre en tant qu’outil éducatif par excellence.

Je veux bien me charger de la rédaction du premier jet sur un pad si la communauté est d’accord.

Je suis d’accord avec toi, je réfléchis avec toi à un brouillon (toutes personnes intéressées peut se manifester)

je relance !
https://mensuel.framapad.org/p/ht4l45xoc8-9mjp?lang=fr

vide pour l’instant, j’essaie d’avancer dessus.

Je l’ai également mis à l’ordre du jour du CA du 6 avril, tout le monde est le bienvenue !

Je viens de gribouiller quelques notes illisibles (1 A4 quand même) pendant le goûter, j’essaierai de mettre ça au propre sur le pad un de ces jours en enlevant les remarques incisives

merci, j’ai mis en vrac dans le pad des trucs aussi, mais à creuser, avancée, détruire, recommencer :slight_smile:

Arrêter le déluge SNT et réorganiser le projet est un chose mais - ça a été évoqué plusieurs fois - ne peut-on pas mettre en place un « bac à sable OSM » attaché aux abonnements SNT ainsi les bêtises des salopiauds n’iraient pas polluer la base OSM.

J.
(Nb : Non, je ne sais pas le faire)

Le problème d’un bac à sable est de perdre l’intérêt pédagogique qui se situe, pour moi, dans la prise de conscience qu’il existe des communs numériques, créé par tous et pour tous. Si on confine les lycéens dans un outil local, on perdra l’intérêt principal d’internet en tant que vecteur pour partager ses connaissances sans restrictions et ressortira plus le côté consommateur : j’ai besoin de faire un plan local et je vais me servir d’OSM pour cela sans rajouter de valeur au projet.

L’Éducation Nationale pourrait construire de belles choses en s’en donnant les moyens. Où sont les scénarii pédagogiques à l’attention des enseignants ? Où sont les ressources à l’attention des élèves ? Ce sont des outils de travail qui mériteraient d’être construits et partagés… et pas uniquement par les qq enseignants geeks/volontaires/motivés

1 Like

Je vous laisse écouter ca: https://youtu.be/jNuqe9a3aB4?t=830 de 13’52 à 15’09

oui, un bac à sable n’a pas de sens pour moi, à choisir a au pire je préfèrerai que la compétence soit repensé autour de ‹ comprendre › plutôt que ‹ contribuer ›, plus scolaire.

Au mieux, formation, équipe EN de veille, support pédagogique. Contribuer à un commun devient comme lire, compter, écrire, parler … vivre en société, en commun

Une piste pour me pousser à aller sur YouTube ?

j’ai commencé à les écouter. Ça à l’air très riche, mais très long 2h.

Il était question d’atelier slam dans l’EN… Des potes enseignants de Grand corps malade voulait en mettre en place, lui on demandé des conseils.
Il en a discuté avec la ministre Najat Vallaud-Belkacem…

C’est intéressant mais à mon avis difficilement transférable dans le cas présent.
Dans le cas du siam, la demande est venue des enseignants et des slameurs eux-mêmes afin de formaliser les choses auprès de l’éducation nationale.
Ici, ce sont les programmes qui s’imposent aux enseignants et, de fait, aux contributeurs.
Est-ce le rôle de la communauté OSM d’assurer un support (car pour moi, c’est bien de cela dont il s’agit) ? En a-t-elle l’envie et les moyens humains et techniques ?

Ton idée d’avoir des comptes spécifiques à l’éducation me semble le meilleur compromis. Par exemple, l’enseignant crée un compte éducatif dont les seuls droits seraient de créer des points ou d’éditer des attributs. Pas de suppression possible, tout ce qui concerne les relations leur est bloqué…
Est-ce techniquement possible sur iD ?

Ca rejoint la question que j’ai posée dès que j’ai entendu parler de ces cours : celle de l’éducation civique. Et à vous lire tous, je me rends compte qu’elle occupe une plus grande place que les questions technologiques, en réalité.

Comment forme-t-on des lycéens sur une question civique de ce type, et les bacs à sable n’y ont-ils pas de place ? ce sont d’autres profs que ceux de techno qui connaissent le sujet, et certainement pas moi. Mais je repense aux élections en classe et ça ressemble sacrément à un bac à sable.