Forum OSM France

Stratégie pour un commun inclusif

De quoi on parle

OSM gagnerait beaucoup à avoir une communauté bien plus inclusive et de culture diverse, qui réduise le gender gap au mieux en s’emparant du problème et en agissant pour l’adresser (encore mieux que la BAN).
OSM dispose justement dans le monde d’une richesse de territoires dans le monde entier que l’on pourrait mettre en avant.

Le contexte étant ce qu’il est, OSM est perçu par le grand public comme un truc fortement technique, et est de fait fréquenté par des gens avec les mêmes privilèges que moi, qui me ressemblent sociologiquement et culturellement. Alors qu’il est bien d’avantage que cela. Orienter les gens qui font OSM est aussi une question de comment on souhaite notre société, quels communs on veut construire et léguer à la postérité.
Dans une émission de « Libre à vous ! » en dehors de l’Europe, j’ai entendu dire que les femmes contribuant aux logiciels libres représentaient 40% des contributeurs, là où en europe on est plutôt dans les 10%. Cet écart est énorme et il faut comprendre comment le réduire.

Agir pour l’inclusion

Si on ne fait que constater les écarts sans agir ça ne changera jamais, il y a un truc à jouer au niveau asso OSM Fr pour soutenir des initiatives qui arriveraient à contrebalancer les effets de contexte. Je ne dis pas que l’asso ne fait rien en ce sens, y’a notamment des choses faites pour aider aux finances pour venir au SOTM et mettre en avant les groupes locaux.

En 2011, l’ancienne directrice de la Wikimedia Foundation, Sue Gardner, donne neuf raisons au nombre réduit de femmes dans la communauté wikipédienne19 :

  1. Un manque de convivialité dans l’interface historique d’édition (wikicode) ;
  2. Un manque de temps libre ;
  3. Un manque de confiance en soi ;
  4. Une aversion pour le conflit et une réticence à participer aux guerres d’édition ;
  5. La conviction que leurs contributions seront annulées ou supprimées ;
  6. Certaines trouvent l’atmosphère globale misogyne ;
  7. La culture wikipédienne a un caractère sexué qui les rebute ;
  8. Être désignées par des marqueurs genrés masculins est rebutant pour les femmes dont la langue maternelle a le genre grammatical adéquat ;
  9. D’autres sites permettent de développer plus de liens sociaux et ont un ton plus bienveillant.

Certaines pistes discutées sur le canal matrix-telegram à considérer pour endiguer les inégalités de fait:

  • aller à la rencontre des gens dans des lieux qui ne sont pas connotés technique, comme le ferait un parti politique qui va avec sa banderole sur les marchés, tracter ou frapper aux portes des gens normaux.
  • mettre en place des groupes de femmes ou de minorités et leur laisser gérer leur projets.

« Messieurs qui nous lisez et qui êtes pour l’évolution de l’industrie informatique et de la société en général vers l’égalité femmes hommes, nous avons un très grand service à vous demander: éduquez les autres hommes. » - Duchess France dans leur article annonçant la fermeture à la mixité de leur canaux de discussion.

  • faire de la traduction de pages wiki, y’a une conférence au SOTM 2022 monde qui parle de l’aspect inclusif et émancipateur de cette activité
  • aller chercher les voix des femmes dans les prises de parole, repérer les coupures de parole systématiquement subies par les femmes.
  • proposer de la garde d’enfant lors des évènements du style State of the map, pour avoir les deux parents qui viennent, au lieu de reporter sur les femmes les gardes d’enfants quand bien même elles souhaiteraient venir.
  • faire de la com de masse. ça demande du budget, mais c’est possible de mettre en avant les intérêts d’OSM avec des bannières où on ne verrait que de la pub commerciale habituellement.
  • faire des cartoparties sans hommes blanc cis. ça donne des excellents résultats pour s’émanciper et ne pas passer son temps à lutter contre son sentiment d’illégitimité.
  • donner des kits de découverte à des collectifs féministes (qui pratiquent les Tentes rouges par exemple, voir point précédent).
  • s’inspirer des méthodologies des projets voisins (coucou Wikimedia / Wikipedia)

En 2016, la Wikipédia francophone développe des actions et des projets visant à réduire le fossé de genres et à sensibiliser à la question, comme :

  • enquêter sur les besoins des ses proches, organiser un sondage avec un vrai institut de sondage pour minimiser les biais de capture
  • rendre joli et accessible sur mobile (principalement, c’est le premier accès mondial au web, les terminaux mobiles) la vitrine principale d’OSM
  • si vous êtes parent et avez une fille, encouragez la à s’emparer des sujets techniques, légitimez sa curiosité, montrez lui des femmes inspirantes. La représentation est cruciale pour engendrer un cercle vertueux au fil des générations. Voir par exemple le livre de Catherine Dufour, le guide des métier pour les filles qui ne voulaient pas finir princesse.
  • Réunir des idées de façon générale
  • L’éducation fait que les trucs techniques évacuent les femmes, donc organiser des ateliers dans les écoles serait un énorme bonus.
  • Lancer des appels à contribution dans des médias divers et variés.

J’ai lancé un appel sur mastodon par exemple, pour trouver des gens qui voudraient faire ça aussi et faire des retours sur des pistes d’actions possible. ça a été beaucoup repartagé mais les retours en privé sont peu nombreux (parce que mastodon est pas mal peuplé de gens qui bouffent de la ligne de commande au petit dej, ou qui ne parlent pas Français).

Breffe, j’oublie plein de choses à vous de lancer des idées et de voir ce qui est faisable de façon structurée et poussée par l’asso, ou lancées à d’autres échelles.
à vous o/

5 Likes

Merci beaucoup pour ce message.
Je suis plutôt nouveau dans la communauté et c’est vrai qu’en regardant la composition du CA et les vidéos du SOTM22 on n’y voit pas grosse diversité.
Malheureusement je n’ai pas bcp d’idée, j’essaye d’initier ma fille de 7 ans à la carto, ce matin elle m’a aidé à rajouter 17 chaises longues au parc Citroën à Paris… Pas sûr que ça l’amuse encore longtemps :wink: Mais on ne sait jamais.
En tout cas le sujet m’intéresse et déjà d’exposer et de mesurer le problème est un premier pas. Encore merci pour ça.
Djiril

1 Like

Bonjour,
Merci pour cette mise en perspective très tendance.
Aimant les mots, je complète et propose en guise de pas de côté face à celui d’ « inclusion » celui de subsidiarité qui nous fait remonter à Aristote.
La clé de cette approche est de trouver la manière de permettre à chaque acteur à la bonne échelle et à la bonne place d’agir. L’ensemble des points énumérés plus haut sont des réponses circonstanciées non universelles car elles procèdent souvent du militantisme. Elles ont le mérite de proposer une approche immédiate.
A mon sens il y a autant de réponses que de qualités humaines au sein des communautés.
Un des défis qui se pose à nous est de pouvoir laisser émerger les belles figures liantes et fédératrices.

1 Like