Techniques de rendu personnalisé

Bonjour.
J’aimerais le faire un rendu personnalisé des données OSM avec un paramétrage avancé, et avec un visionnage facile de ce rendu. J’aimerais que en soit quelque chose de simple par rapport au système de serveur que j’ai vu avec switch2osm ou autres. Je suis sous Windows. Est-ce que vous connaissez un système qui me correspondrait ?

Personne n’a de réponse ou vous ne comprenez pas ma demande ? Dites-moi si je demande trop.

J’ai l’impression que ce qui se fait avec QGis server (voir 12. Module: QGIS Server) pourrait coller. Si ça n’est pas le cas, il faudra plus d’éléments de contexte de ta part

1 Like

Éventuellement http://maperitive.net/?

« visionnage facile » ?

En ligne ? zoomable ou non ? sur quelle emprise ?
Papier ?
PDF ?

Tellement de possibilités !

J’aimerais une carte zoomable, en ligne (ou en local sur mon ordi qui pourrait faire tourner le serveur) et sans emprise spécifique (je voudrais essayer un rendu perso sur certaines villes)

Je découvre maperitive qui m’a l’air pas mal, mais est ce qu’il y a des exemples de style de rendu autre que celui par défaut ?

Je ne sais pas si Maperitive peut produire une carte zoomable en ligne…

QGis est une option (surtout si Windows est une contrainte non négociable).

La stack classique (mais sous Ubuntu voire Debian) c’est:

  • osm2pgsql: pour importer les données dans une base postgresql
  • kosmtik: pour créer et tester une feuille de style au standard carto-css
  • mod_tile/renderd: pour générer des tuiles à la volée avec la feuille de style

C’est comme ça que nous générons les fonds de carte sur osm.org et ceux d’OpenStreetMap France (rendu « FR », humanitaire, CyclOSM)… et donc on peut aider/partager les connaissances.

Installation expliquée sur: Serving Tiles – Switch2OSM

Maperitive pourra produire une carte et l’exporter comme tuiles ou autres, tant qu’il sait absorber les données en entrée. Il est limité par la taille du fichier de données OSM.
Tu as 5 feuilles de style dans Map/Switch to rules. Pour démonstration, les cartes là ont été faites avec Maperitive (et un peu d’huile de coude) : Cartes réalisées
Par contre, le coup d’installer Kosmtik, j’ai essayé un jour sous Windows, je ne suis jamais arrivé au bout. J’ai réessayé plus récemment sous Linux, j’ai galéré un bon moment, mais j’ai fini par le faire fonctionner.
Finalement, QGis reste souvent la voie médiane mais je n’ai jamais vraiment adhéré à la manière de gérer les styles.

Je vais essayer aussi avec QGIS que j’ai déjà installé avant. Je ne veux pas (plus) avoir à toucher à linux car je n’ai jamais réussi à faire quoi que ce soit.