Utilité des noms descriptifs

Il y a peut être du ménage à faire sur le wiki pour ne pas disperser non plus les infos sur ce sujet car on a beaucoup de répétition entre :

Qui dit répétition dit aussi déviation, car les mises à jour ne sont pas faites partout et donc créer des incohérences.

Ne pas oublier aussi qu’à la base c’est pour éviter les simples descriptions textuelles et non sémantique (décrire avec un name=* et ne pas ajouter les tags qui vont bien) que certaines bonnes pratiques ont été définies sur les tags de nommage.

Je suis plutôt d’avis de supprimer ces name=* descriptifs, pas parce qu’ils sont si gênants ou prennent de la place, mais parce que cela laisse surtout un grand nombre d’exemples à ne pas suivre.

Des contributeurs novices qui tombent là dessus, se disent que ok, ça se fait, donc je peux (voir je dois) faire aussi… et ça empire tout doucement.

Il m’arrive assez souvent d’en supprimer quand je tombe dessus, mais je n’ai jamais fait de chercher/supprimé systématique, même si c’est simple à faire.

Si on est d’accord pour la suppression, on peut aussi envisager une analyse osmose pour détecter les nouvelles apparitions après un premier nettoyage en masse.

1 Like

Du coup on fait quoi? On vote peut-être? En me baladant chez nos voisins, il ne semble y pas y avoir d’approche aussi tranchée en ce qui concerne les amenity=townhall. Perso, j’étais resté sur l’idée de nommer d’après ce qui apparaît sur le fronton, donc par défaut Mairie mais aussi quelques Mairie de Triffouilly ou Hôtel de Ville. Même stratégie pour les Salle communale/des fêtes, stade/bibliothèque municipal, déchetterie de Triffouilly, local des ados etc… indiqués à l’entrée de ces équipements, les panneaux routiers, plan de ville et site web des collectivités. On vire aussi puisque l’on peut les déduire grâce au tags?

C’est avant tout un sentiment de confusion sur le périmètre de ce qui est acceptable en terme de trop descriptif. L’acceptation d’OSM par les collectivités et le plus grand nombre est un sujet récurrent et j’ai le sentiment que l’on s’écarte un peu de cet objectif en produisant une carte avec seulement des icones.

Tu souleves enfin le noeud du problème. Tant qu’on aura pas un rendu de reference qui nomme automatiquement les objets d’apres leur tag, la problematique risque d’etre interminable.

Si le rendu appelait automatiquement les townhall 《mairie 》, les school:Fr=primaire 《école primaire》etc, les mauvaises pratiques de redondance sauteraient aux yeux et ne ferait pas débat

Ping @cquest pour le nouveau rendu FR quand les journées dureront plus de 24h :upside_down_face:

2 Likes

Peut-être faudrait-il rapatrier les messages HS de Adopte une commune ici et proposer un vote quand la discussion semblera aboutie

C’est fait :wink:

du coup c’est triste ça c’est HS @gendy54 x)

Corrigé msieur. Je n’avais pas vu cet intrus dans la longue discussion.

C’est vraiment dommage d’en faire un choix personnel sans remettre en question ses pratiques. La définition du tag name proposée par @cquest « name=* doit finalement préciser une information qu’on ne peut pas déduire des autres tags » fait sens.

Dans mon avancée jusqu’à présent je laissais les name issus de maproulette, la discussion me fait bien réfléchir sur la pratique. Quelques questions subsidiaires:

  • Comment on fait pour les mairies annexes, dans les communes nouvelles par exemple ? On se permet un « Mairie annexe/déléguée de Trifouillis »?
  • Question provocante: Faut-il enlever les tags name des enseignes type « McDonald’s » dont l’information est déjà renseignée dans les tags operator, brand, et dans le wikidata.
  • Est-ce qu’on pourrait argumenter que
    « Mairie de Trifouillis » fait référence à l’administration publique municipale et non au bâtiment en lui même ? Et ajouter qu’il n’y a pas de raison de mettre un tag name « Cimetière de Trifouillis » car pas d’administration derrière (mais qu’on pourrait y mettre un operator=Mairie de Trifouillis)

Dans l’idéal, Il faudrait un tag adequat.

Je crois qu’une fois, j’avais renseigné un townhall:type=FR:annexe ou =annex

Touché

Cela dit, chaque McDonalds a un nom specifique. Quand on commande sur leur app, il est précisé, mais pas sur le terrain

Ok donc on vire les names des mairies d’OSM et on les reconstruit chacun de son côté à partir du nom de la commune et en gérant les cas foireux du style « de le » = du et les d’ quand le nom de la commune commence par une voyelle. Au lieu de simplement afficher le contenu du tag name. Ou comment rendre OSM le plus compliqué possible à utiliser pour faire des cartes. Mais bon il y en a qui seront content, les tags names ne seront pas renseignés, c’est la règle absolue que l’on DOIT suivre. C’est vrai que dans la base OSM, ça doit prendre une place de dingue. Bref…

Nous avons nom commun et nom propre. Dans OSM les noms communs sont portés par les attributs, les noms propres par les name*

N. B. . : j’ai regardé par chez moi j’ai trouvé

attribut valeur
name Hôtel de Ville
name:br Ti-Kêr

En fait ça devrait figurer en :

attribut valeur
inscription Hôtel de Ville/Ti-Kêr

Je ne pense pas que la raison du principe discuté soit une question de volume :slight_smile:

Quant à la difficulté à reconstruire le nom… il me semble que la reformulation proposée pour la règle a au moins l’avantage de mettre le débat sur le bon terrain : est-ce facile, difficile ou impossible de reconstituer le nom ?

Ce n’est pas une question de place, mais de pertinence. Tu as aussi « poste de trucmuch » « cimetière de trucmuch » « stade de trucmuch » « salle des fêtes de trucmuch ».
Pourquoi faire une exception pour la mairie ou l’hôtel de ville ?
Oui les arrêts de transports publics ont des noms qui font référence à une rue, une ville, etc…

Oui, bien-sûr pour virer les noms qui ne font que reprendre le nom d’une marque style MerDo. C’est à mettre dans brand et à afficher par qui le souhaite.

Oui c’est pertinent car c’est le nom d’une collectivité territoriale. Si on supprime le name des mairies, je propose donc que dans la même veine nous supprimions absolument tous les name qui concernent des collectivités territoriales : hôtels de régions, conseils départementaux, hôtel de comcoms. Après tout hein avec les frontières administratives englobantes on peut tout reconstruire ! On va bien se marrer pour les règles de symbologie sur nos cartes… Mais ça ira puisqu’on aura des tags name bien vides très pertinents.

Parce que si on ne le fait pas les applications internationales n’auront plus de libellé à mettre sur ces objets. On le voit bien sur le rendu standard sur osm.org. Il y a un joli libellé sur la « Mairie annexe des quartiers ouest » mais rien sur la mairie de la commune si elle n’a pas de name=*. Je vois mal des applis choisir un libellé spécifique pour les mairies de chaque pays.

Et finalement, pourquoi mettre un nom sur les mairies des arrondissements ? Pourquoi pas construire « Mairie du 10e arrondissement » à partir des attributs de l’objet et les limites administratives englobantes ? Cela donnera probablement « Townhall of the 10th ward » sur osm.org.

Je pense que ça c’est une info pertinente à mettre sur la relation du découpage administratif… savoir si son nom est féminin ou masculin et donc comment on l’accorde d’une façon générale.

C’est utile au delà du sujet name sur les mairies ou pas…

  • la France
  • le Royaume Unis
  • le Burkina Faso
  • l’Allemagne (féminin)
  • le Pas-de-Calais
  • la Charente
    etc…

J’ai rapidement regardé si c’est une info présente dans wikidata et ça n’a pas l’air d’être le cas.

on risque d’être obligés de donner directement l’article, car entre les voyelles et les h aspirés ou non…

Je prends le débat en marche, mais j’ai remonté tous les wagons du convoi :)))

Pour info je travaille à la Mairie de Saint-Priest (dans le Rhône). La mairie référencée en POI comme townhall, porte le nom « Hôtel de Ville » inscrit au fronton (« Hôtel de Ville Saint-Priest », sans « de » et sur 2 lignes mais où « Saint-Priest » est mis sous la forme du logo). En passant, ce name a été supprimé par l’edit de la Voie de la Raison…

Il me semble que townhall en tant que valeur de amenity désigne plus l’administration (comme une association, une entreprise, etc.) que les murs eux-mêmes. On pourrait alors plutôt choisir de mettre le name « Hôtel de Ville » sur le bâtiment, non ?

Par ailleurs je rejoins certains sur la possibilité de construire un nom à partir des tags. JOSM par exemple le fait déjà en utilisant le tag operator en l’absence de nom : en l’occurrence le parking proche ou le défibrillateur. Cela peut paraître curieux sur un objet comme un défibrillateur, mais ce n’est pas inintéressant pour une recherche : le rendu est une chose mais je pense que la principale utilisation d’OSM est maintenant via les logiciels GPS. J’ai fait quelques essais avec Osmand et Organic Maps : si je cherche « Mairie de Saint-Priest » comme un bon M. Lambda, je ne trouve pas… On me propose une mairie d’un autre département où le tag name a été ainsi renseigné. Dans Osmand en utilisant une recherche type adresse, en précisant d’abord la commune, il me propose la place Bruno Polga car son old_name est « Place de l’ancienne mairie ». Encore raté !

Alors peut-être devrait-on simplement mettre le nom de la commune en operator ou intégrer le POI qui porte amenity=townhall à la relation frontière de la commune pour faire le lien. Mais avec un rôle spécifique car on ne peut pas fusionner avec admin_centre qui porte précisément le nom de la commune. Plus simple à exploiter qu’une requête de « is in ».

Quant à la construction d’un nom explicite je ne trouverais pas choquant qu’il n’y ait aucune préposition comme « de », « du », etc. Ça reste lisible (et concis) sur un rendu et les recherches savent faire abstraction de ces mots de liaison.

Et pour me faire l’avocat du camp opposé, si on compare le cas des mairies à celui des voies, celles-ci sont nommées par exemple « Boulevard du 11 novembre » et non pas « 11 novembre » avec un type de voie « Boulevard » ? Il y a des mairie/mairie centrale/mairie principale/mairie annexe/agence communale un peu comme il y a des rue/boulevard/avenue/etc…

Mais je ne défends pas cette approche car nos logiciels métier qui l’ont adopté ne savent pas rendre « Huitième Rue » ou « Grande Rue ». Pas simple.